Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 14:47

Civilizations, de Laurent Binet | Éditions Grasset

        On ne m’aurait pas offert ce livre, je ne l’aurais jamais lu parce que j’ai testé une fois Binet (pour La Septième fonction du langage) et je doutais que ce n’était pas pour moi. Confirmation est faite.

        Les Vikings, vers l’an mille, quittent leur territoire pour conquérir le sud et y apporter leurs « inventions » : fer, chevaux et anticorps. En 1492, Christophe Colomb met bien le pied en Amérique mais c’est un fiasco, il est fait prisonnier et a tout juste le temps d’apprendre les rudiments de castillan à une petite fille, Higuénamota, avant de mourir. Quelques années plus tard, un prince inca, Atahualpa, afin de fuir son ennemi de frère va traverser l’océan Atlantique pour arriver au Portugal. « allons voir d’où vient le soleil ! » Accompagné d’Higuénamota qui va être son interprète, il va découvrir la ville de Lisbonne en feu après le célèbre tremblement de terre qui laisse les habitants hébétés et misérables. La religion des « hommes tondus » qui vénèrent un « homme cloué sur une croix » intriguent les Quiténiens mais ne les empêche nullement de conquérir une Europe déstabilisée et boiteuse.

       Je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout ! J’ai tout de même lu une bonne moitié et feuilleté la fin. D’abord, je me suis parfois ennuyée lors de cette lecture pourtant variée (entre le genre de la correspondance, celui du journal, du récit de voyage, entre autres… le roman termine sur un récit de Cervantès que je n’ai pas lu) mais j’ai surtout été agacée de ne pas saisir toutes les références. Binet pastiche allégrement donc si tu ne maîtrises pas à fond l’Inquisition ou la mort de Charles Quint et que tu sens qu’il y a un truc sans doute drôle et subtil à saisir mais qu’il t’échappe, c’est très frustrant. Enfin, une fois le postulat de départ admis (ce sont les Indiens qui découvrent l’Europe), le reste, bah bouff buf… tout est inversé, quoi ! Je ne suis pas conçue pour lire Laurent Binet, je n’aime pas non plus l’entendre parler, il faut que je l’accepte, c’est tout. Attention, c’est très intelligent, sans aucun doute bien documenté et ça plaira à certains, surtout les férus d’Histoire. Bien sûr que j’ai apprécié de nombreux passages, les références à Voltaire, Montaigne ou encore Montesquieu mais je trouve que l’ensemble aurait gagné à être plus simple et plus humble.

 

Christophe Colomb, à quelques jours de sa mort, n’est plus « qu’un bouffon juste bon à divertir sa fille. »

Les conflits de religion : « Les Quiténiens comprenaient qu’il se jouait quelque chose de grave ici autour de différents groupes de croyances, les juifs et les conversos, les morisques mahométisants, les luthériens, les vieux et les nouveaux chrétiens. Ils ne saisissaient pas exactement ce qui était en jeu derrière ces histoires de dieu cloué et de cuisine au lard mais ils savaient que les Levantins prenaient tout ça très à cœur, comme la cérémonie des bûchers l’avait prouvé amplement. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Bon ba c'est sûr ce serait pas pour moi non plus!!
Répondre
P
J'ai déjà hésité, mais je pense que je ne lirai pas.
Répondre
V
certains ont aimé ... mais pas moi ^^
L
Houla, en effet, ce n'est pas pour moi ! Merci pour cette critique franche et concise.
Répondre
V
je ne sais pas mentir:)
A
Tu confirmes mon envie de ne pas le lire.
Répondre
V
;) tant mieux ! Ou tant pis !
Z
C'est le genre de folie que j'aime
Répondre
V
ben moi aussi figure-toi mais là, je n'ai pas accroché du tout du tout :(
M
J'avais eu un avis mitigé sur la septième fonction du langage, avec des longueurs, des passages durant lesquels j'avais moins accroché, et du coup celui-ci ne m'a pas encore tentée. Merci pour ton ressenti
Répondre
V
Je n'avais pas adhéré à 100% à La Septième fonction du langage mais alors à celui-là, pas du tout !
E
c'est le seul que j'ai lu de l'auteur et il m'a plu, mais j'ai beaucoup lu à une époque sur l’Inquisition car c'est une période qui m'intéresse donc c'était plutôt jouissif comme lecture et on aurait bien aimé quand même les Amérindiens gagnent
Répondre
V
peut-être faut-il bien maîtriser cette période historique pour apprécier à fond le livre...
C
Je n'ai pas été gênée par les références, car c'est un période que j'aprécie, et je l'ai pas mal étudiée. Ce qui m'a plus embêtée c'est le manque de romanesque dans le sens de personnages attachants. Mais je suis allée jusqu'au bout, parce que j'adore l'Histoire et cette idée d'imaginer une alternative à la colonisation telle qu'elle a été faite m'a beaucoup intéressée.
Répondre
V
ça doit être ça qui m'a laissée très en dehors, rien d'attachant.
S
J'ai beaucoup aimé HHhH mais je ne suis pas vraiment tentée par les autres romans de Binet qui me semblent très très exigeants. HHhH est tout à fait abordable même aux non-férus d'histoire.
Répondre
V
ah ? c'est toujours bon à savoir !
K
Pfff, typiquement le roman français imbuvable que les critiques traditionnels adorent... ça pose toujours des questions ! ;-)
Répondre
V
;)) je ne sais pas si les critiques l'adorent mais... pas moi ^^
K
J'avais bien aimé La septième fonction, mais pour Civilizations, j'avoue avoir lâché au tiers, feuilleté, et au revoir...
Répondre
V
ah ça me rassure !!!
E
Je ne l'ai jamais lu, et ce n'est pas avec celui-ci que je vais commencer !
Répondre
V
moi je vais arrêter avec cet auteur je crois ^^
A
Ah mince, toujours pas lu cet auteur mais c'est en projet. J'avais bon espoir d'être conquise par Civilizations justement. Je pense que je tenterai quand même, par curiosité.
Répondre
V
j'ai vraiment essayé mais ce style n'est pas pour moi, je pense.
M
Moi javais aime et son roman hhhh aussi
Répondre
V
avec les plus beaux efforts du monde, je n'y suis pas arrivée.