Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 18:22

Casterman - Seules à Berlin

 

       Nous sommes à Berlin, en avril puis mai 1945. La ville est détruite, les Allemands encore vivants rescapés dans un bunker où on crève de faim. Ingrid fait partie du groupe où on ne parle plus que d’Hitler et de l’arrivée imminente des Russes. Et effectivement, les Russes débarquent avec leur gouaille et leur excès d’assurance. Parmi eux, Evgeniya, une jeune femme de 19 ans qui travaille au N.K.V.D., un organisme qui gérait les goulags. Les deux femmes, qui parlent à la fois allemand et russe, vont se rencontrer, confronter leurs croyances et leurs désillusions. Chacune tient un journal intime qui sera lue par l’autre. Dans celui d’Ingrid, les croix se multiplient, … autant de croix que de viols. Pendant ce temps-là, on cherche le cadavre d’Hitler, les Russes ont découvert des dents qui pourraient être les siennes ; et on s’empare du Reichstag.

       Pour une BD choisie par hasard, la claque fut magistrale ! Le dessin, d’emblée, heurte. Les visages se rapprochent des squelettes, les traits simplifiés renvoient soit à l’horreur et l’inhumanité, soit à la candeur du visage d’Evgeniya. Les premiers mots donnent le ton « Berlin est un champ de gris », le gris est sale et sans espoir, pourtant la couleur apparaîtra en dernière planche. La dimension féministe m’a frappée également, pour une BD créée par un homme… la guerre est masculine et, dans les abris, les hommes déblatèrent inutilement pendant que les femmes se taisent et travaillent. Il est question de résilience et de renaissance, loin des hommes. Un bel ouvrage qui propose une vision apocalyptique de la fin de la guerre. Il est nécessaire parfois de se faire bousculer, cette BD y contribue largement avec une force assez incroyable. Bravo !

Seules à Berlin, bd chez Casterman de Juncker

Partager cet article
Repost0

commentaires

luocine 22/01/2021 14:33

pas de quoi se remonter le moral mais tu sembles dire qu'il faut quand même lire cette BD

Violette 22/01/2021 15:37

une lueur d'espoir à la toute fin mais du glauque et de l'affreux avant cela, oui ! :)

Eve-Yeshé 22/01/2021 14:20

euh l'idée est originale ces deux femmes qui échangent avec leurs journaux respectifs :-)

Violette 22/01/2021 15:37

oui, l'auteur s'est inspiré de deux livres.

Eve-Yeshé 22/01/2021 14:18

je la note, cette période m'intéresse et l'idée est intéressante :-)

Violette 22/01/2021 15:37

oui, c'est assez original.

Alex-Mot-à-Mots 22/01/2021 11:29

J'avais lu un livre de témoignages sur ce sujet difficile.

Violette 22/01/2021 15:38

L'auteur s'est inspiré de deux livres, peut-être est-ce l'un d'eux?

keisha 22/01/2021 08:45

Je viens de l ire un gros bouquin qui entre autres parle de cet endroit et cette période : hallucinant!

Violette 22/01/2021 15:38

ah tiens, quel titre? Oui quand c'est fini, ben en fait non, l'horreur continue !

A_girl_from_earth 21/01/2021 23:41

Bonne pioche visiblement. J'aime bien l'angle de vue proposé par cette BD sur cette période en tout cas.

Violette 22/01/2021 15:38

c'était vraiment très intéressant et fort réussi.