Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 11:24

Afficher l’image source

 

On n’a plus le droit d’aller au théâtre, on n’a plus le droit de jouer (si, seul chez soi, ô splendeur) mais on a encore le droit de lire du théâtre. Découverte d’un dramaturge israélien savoureux. Le recueil comporte trois pièces.

Dans « Yaacobi et Leidental », Yaacobi déclare dans la première scène « avoir pris conscience que si je suis venu au monde, c’est pour vivre. Je vais donc de ce pas rompre avec mon meilleur ami, David Leidental. » Le meilleur ami n’accepte pas cette décision. En parallèle, Yaacobi rencontre Ruth, la femme aux fesses généreuses avec qui il veut faire sa vie, du moins, il essaie de s’en convaincre. Le ton est donné, il sera sarcastique, drôle et déroutant. J’ai absolument adoré cette pièce, ce style désabusé qui côtoie l’absurde l’air de rien…

« - J’espère que vous appréciez.

     -  (pour elle-même) C’est ça, espère. »

Leidental s’offre en cadeau de mariage et devient un « confident multifonction » : « Je n’ai pas besoin de moi ».

« à part la santé, je n’ai pas grand-chose à apporter à cette union. »

Yaacobi : « Ecoute, je t’ai peut-être blessé, peut-être même un peu anéanti, mais rien de bien exceptionnel, entre amis. Aime ton prochain comme toi-même. »

« tu me connais, je n’ai pas changé, j’en veux toujours autant et j’en fais toujours aussi peu. »

« Kroum l’Ectoplasme » est celui qui a voyagé et revient au pays mais sans avoir rien gagné ni rien appris. Les personnages sont nombreux mais tous anti-héros, apathiques, veules. Il y a l’hypocondriaque qui veut enfin vivre quand il arrive au bout de son existence, malade pour de bon ; il y a celui qui se trompe de femme et celle qui ne sait jamais ce qu’elle veut. C’est la pièce que j’ai le moins aimée.

« Une Laborieuse Entreprise » : c’est noir, caustique et cruel. Yona décide, une nuit, de quitter sa femme avec qui il vit depuis trente ans. Elle ne comprend pas, le supplie de rester, est prête à tout. Surgit un ami qui, par son impertinence, réussit à rabibocher les deux mais un court laps de temps : « Qu’ai-je en commun avec ce tas de viande qui se la coule douce dans un sommeil paisible » …  Une belle image de la vie de couple !

Hanokh Levin est un auteur subversif qui a vraiment su éveiller ma curiosité, il était connu de son vivant (il est mort en 1999), parfois acclamé, parfois hué pour ses propos jugés scandaleux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

claudialucia 19/01/2021 18:49

Celui qui me parle le plus (d'après ta présentation ) c'est l'Ectoplasme. Le dernier à l'air très noir mais j'ai l'impression que c'est la marque de fabrique de l'auteur ! Le premier me laisse perplexe, je n'adhère pas trop au dialogue. Bien sûr, il vaut mieux "voir " du théâtre que le lire. Il est fait pour être vu ! mais... J'aime bien découvrir des auteurs de théâtre à la lecture car l'on ne peut pas toujours avoir la chance de voir leurs pièces.

Une Comete 09/01/2021 05:25

Et de trois ! Tu donnes envie de lire et de voir ces pièces !

Didi 03/01/2021 19:45

et de deux commentaires ;-) Je suis fan du titre de la nouvelle que tu aimes le moins ;-)
Je ne lis pas du théâtre ... A tord sans doute
Bises

Violette 04/01/2021 10:12

je préfère voir le théâtre aussi mais ce n'est pas toujours possible...

Luocine 01/01/2021 14:44

Tu as eu bien raison de mettre en valeur ce billet tu me donnes envie de voir ces pieces. Mais je n'aime pas lire le théâtre. Voila sans foute pourquoi je navais pas mis de commentaires.

Luocine 04/01/2021 10:15

Tu pourrais m'en vouloir d'envoyer mon commentaire avant de vérifier comment il est écrit....

Violette 04/01/2021 10:11

je ne t'en veux pas Luocine :)