Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 18:13

Afficher l’image source

        Chen est un cuisinier chinois de talent, il a tout appris de son père né sur un billot. Otozô est un commandant japonais qui engage Chen en lui laissant le « choix » : c’est l’émerveiller en cuisine ou mourir… Enfin, Kilsun est une Coréenne violée par son frère et qui est complice de Chen. Les personnages évoluent dans un contexte particulier, celui de la Mandchourie en 1945. Espionnage, faux-semblants, violences sanguinolentes, complots et empoisonnements obligent les personnages à multiplier les stratégies de survie, les ruses et les manipulations.

        Nager à contre-courant, participer à une discussion alors qu’on n’en comprend pas un mot, prendre un défilé à contresens… voilà un peu ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman. J’y suis arrivée au bout parce qu’heureusement, la 2ème moitié m’a un peu plus intéressée, mais j’ai durement lutté… Le thème de la cuisine aurait dû me plaire mais entre les ailerons de requin, les cerveaux de singe et les vessies de poisson, mon appétit n’a pas vraiment été aiguisé. En fait, j’ai eu l’impression d’entrer dans un univers complètement autre, qui ne m’a pas plu et que je ne comprenais pas, d’observer évoluer des personnages dénués de sentiments, des marionnettes que le contexte historique et spatial rendait creux et fortement antipathiques. Veuillez excuser ce billet complètement mesquin et lisez plutôt celui de A_girl_from_earth bien plus constructif et plus tentant !

Une petite citation pour vous prouver que j’ai fait des efforts : « en matière de viande de chien, j’étais le meilleur. Je faisais cuire à feu doux de petites tranches de viande enveloppées dans des feuilles de menthe et je les servais avec de la pâte de soja pimentée ; le parfum de la menthe sur le bout de la langue était à tomber par terre et le jus de viande qui se répandait dans la bouche était d’une perfection sans égale. C’était un mets divin, digne d’un immortel taoïste. »

(il y a une telle incompatibilité entre ce roman et moi que la couverture ne veut pas apparaître, je crois...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

athalie 20/12/2020 09:45

Voilà, tu résumes très bien ce que je ressens à la lecture de presque chaque roman japonais que je tente de lire, un univers autre, un défilé à contre sens. Alors, même si j'adore la cuisine, et aussi la cuisine japonaise, je suis sans regret aucun.

Tiphanie 15/12/2020 16:23

ha ba tu sais comment ne pas donner envie de lire un livre ;)

Violette 16/12/2020 17:27

ça passe ou ça casse!

manou 14/12/2020 18:33

Cela arrive que la rencontre ne se fasse pas, ce n'était pas le bon moment pour toi de le découvrir :) Merci pour ta sincérité

A_girl_from_earth 12/12/2020 22:28

C'est clair qu'il y a quelques scènes traumatisantes là où on devrait pourtant se lécher les babines,haha ! Et je peux comprendre aussi que tu n'y aies pas trouvé tes repères. Moi j'ai vraiment beaucoup aimé, comme tu sais. 100% de compatibilité.^^

Violette 14/12/2020 11:07

c'est pas grave, il faut bien quelques flop de temps en temps :) Et j'y ai une grande part de responsabilité, sans doute.

zazy 11/12/2020 20:50

Un livre que j'ai beaucoup apprécié qui parle de l'occupation japonaise en Mandchourie, de la Corée avant la partition....http://zazymut.over-blog.com/2019/12/kwon-jeong-hyun-la-langue-et-le-couteau.html Nous n'avons pas du tout la même lecture et c'est cela qui est chouette

Violette 12/12/2020 16:03

je pense que ma lecture est aussi tombée un mauvais moment... ou alors c'est moi? J'en suis presque à une lecture sur deux qui me tombe des mains :o ça m'inquiète !

Alex-Mot-à-Mots 11/12/2020 11:34

Ca a l'air pas mal pour apprendre à cuisiner le chien (beurk...)

Violette 11/12/2020 18:13

tous les goûts sont dans la nature... euh non, même pas!

krol 11/12/2020 09:48

Ce n'est donc pas une réussite pour toi ! Vivement le prochain livre pour oublier tout ça...

Violette 11/12/2020 18:13

oui, j'ai lu mieux après, ouf!

Eve-Yeshé 10/12/2020 16:14

déjà viande de chien c'est rédhibitoire pour moi, surtout quand on sait qu'ils sont battus à mort parce que pour les Chinois, "la viande stressée est meilleure" alors je ne vais même pas essayer :-)

Violette 11/12/2020 18:13

arghhhh, quelle horreur !

PatiVore 10/12/2020 16:11

Oh, dommage, j'avais beaucoup aimé ! D'ailleurs A Girl from Earth a linké ma note de lecture. Pourtant les aliments ne m'ont pas plu du tout... !

Violette 11/12/2020 18:14

je ne sais pas trop pourquoi je n'ai pas aimé ... pour rester dans le domaine culinaire : la mayonnaise n'a pas pris!

maggie 09/12/2020 19:31

Moi aussi, même incompatibilité je pense...

Violette 11/12/2020 18:14

ah ! je me sens moins seule ! merci :)