Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 18:34

Afficher l’image source

       Janina Doucheyko vit seule sur un plateau aux hivers hostiles, en Pologne, tout près de la frontière tchèque. D’un certain âge, férue d’astrologie, appréciant et respectant beaucoup les animaux, cette ancienne ingénieure des ponts et chaussées regarde souvent d’un œil critique l’espèce humaine qui l’entoure. Et il faut dire qu’entre policiers malhonnêtes et paysans rustres et sauvages, elle est servie. Seul Dyzio trouve grâce à ses yeux, il vient la rejoindre de temps en temps pour qu’ils traduisent ensemble des poèmes de Blake. Un homme est retrouvé mort, puis un autre, puis un troisième. Leur point commun – chasser la bête sauvage avec une cruauté sans nom – n’échappe pas à notre héroïne qui multiplie les lettres adressées à la police et ne manque pas de distribuer les éléments de sa théorie qui consiste à penser que l’animal se venge sur l’homme…

       Malgré la chape de plomb de l’étiquette « Prix Nobel », malgré le titre plus que sinistre, j’ai d’emblée trouvé le style de l’autrice gracieux, léger, un brin espiègle, très authentique. On y est, dans cette contrée polonaise où les hommes sont plus sauvages que les animaux, on s’attache à Janina qui déteste son nom, qui veille sur les maisons du voisinage désertées l’hiver et qui passe parfois pour une folle. On se prend même à son jeu, cette passion pour les animaux (les antispécistes y trouveront le bonheur d’ailleurs !) Pourquoi n’en fais-je pas un coup de cœur ? Certains passages notamment ceux dédiés à l’astrologie ne m’ont pas intéressée suffisamment et mon enthousiasme de début de roman s’est un peu essoufflé vers la fin de ma lecture.

       Je remercie à la fois Luocine et Keisha pour m’avoir incitée à lire cette autrice qui serait sûrement encore longtemps restée inconnue chez nous sans ce prix Nobel de Littérature.

 

L’autrice distille de petites touches d’humour par-ci par-là :

Les hommes sont souvent peu loquaces : « J’ai ma théorie sur le sujet. L’âge venant, beaucoup d’hommes souffrent d’une sorte de déficit, que j’appelle « autisme testostéronien ». Il se manifeste par une atrophie progressive de l’intelligence dite sociale et de la capacité à communiquer, et cela handicape également l’expression de la pensée. Atteint de ce mal, l’homme devient taciturne et semble plongé dans sa rêverie. Il éprouve un attrait particulier pour toutes sortes d’appareils et de mécanismes. »

J’adore cette citation : « D’une certaine façon, les gens comme elle, ceux qui manient la plume, j’entends, peuvent être dangereux. On les suspecte tout de suite de mentir, de ne pas être eux-mêmes, de n’être qu’un œil qui ne cesse d’observer, transformant en phrases tout ce qu’il voit ; tant et si bien qu’un écrivain dépouille la réalité de ce qu’elle contient de plus important : l’indicible. »

« Il y a un vieux remède contre les cauchemars qui hantent les nuits, c’est de les raconter à haute voix au-dessus de la cuvette des W.-C., puis de tirer la chasse. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lilly 21/10/2020 15:38

J'ai adoré cette lecture pour ma part, même si j'ai l'impression que c'est la plus abordable de cette autrice. Je ne m'intéresse pas du tout à l'astrologie, mais ces passages sont justifiés par la fin donc ils ne sont pas de trop.

Fanny 16/10/2020 07:31

J'ai tellement envie de la lire!

dasola 09/10/2020 08:39

Bonjour Violette, ce roman a été une très bonne surprise en ce qui me concerne. Le titre peut rebuter mais cela serait dommage. Bonne journée.

maggie 08/10/2020 23:36

Déjà repéré. Je vois que tout le monde l'apprécie et j'ai hâte de le lire... (même si ce n'est pas pour tout de suite, trop de lectures en cours...)

Géraldine 01/10/2020 13:23

Le sujet (notamment animalier) m'intéresse bcp, mais j'ai tellement de prix Nobel en retard ! Ils s'empilent chez moi !

Violette 03/10/2020 12:16

ah oui, tu les collectionnes? :) C'est toujours intéressant de connaître l'écriture d'un Prix Nobel mais certains sont restés inconnus.

Bonheur du Jour 01/10/2020 06:23

Vous parlez bien de ce livre. Je ne l'ai pas encore lu mais c'est un projet, un vrai projet car je ne me vois pas passer à côté de cet auteur. Merci pour la citation à propos de l'écriture. Elle fait réfléchir.
Bonne journée.

Violette 03/10/2020 12:15

Bon week-end à vous !

Ariane 30/09/2020 09:04

L'autrice m'a plusieurs fois été conseillée, il faut que je saute le pas. Mais il est vrai que le prix Nobel a tendance à intimider.

Violette 03/10/2020 12:15

je t'assure que ça se lit bien. Fonce !

sylire 29/09/2020 13:25

Je n'ai jamais entendu parler de cette autrice. Pourquoi pas...

Violette 29/09/2020 20:52

moi non plus avant son obtention du Prix Nobel !

Alex-Mot-à-Mots 28/09/2020 13:14

Je viens de terminer Dieu, le temps et les hommes de cette autrice, et j'ai beaucoup aimé, jusqu'au bout.

Violette 29/09/2020 20:52

tant mieux! Les pérégrins m'attend...

La chèvre grise 28/09/2020 11:19

Acheté cet été, il est dans ma PAL. Je traine un peu car je crains un roman un peu plombant mais ton avis me rassure sur ce point. Il va remonter dans la pile :)

Violette 29/09/2020 20:53

vraiment pas plombant, je t'assure. Et je suis absolument fan du début !

A_girl_from_earth 27/09/2020 01:39

Pas un coup de coeur non plus, je crois quasi pour les mêmes raisons que toi, mais un moment de lecture sympathique tout de même.

Violette 27/09/2020 10:20

j'ai tellement aimé le début! La suite n'est pas du même acabit, c'est dommage.

luocine 26/09/2020 14:05

tu décris très bien l'humour de cette auteure dont je lis tous les livres maintenant merci pour le lien.

Violette 27/09/2020 10:20

je garde un oeil sur l'autrice, ça c'est sûr !

Eve-Yeshé 26/09/2020 13:49

j'ai noté sur mes tablettes qu'il fallait que je commence à lire les romans d'Olga Tokarszuk mais je ne savais pas par lequel commencer...
Les citations me plaisent énormément alors j'opte pour celui-ci pour faire sa connaissance :-)

Violette 27/09/2020 10:20

c'est surprenant et agréable. Marquant, je pense même.

Doc Bird 26/09/2020 11:34

Ta dernière citation est assez drôle, mais tellement vraie. Un roman qui aurait pu être très noir, mais qui dont l'humour permet sûrement des pauses bienvenues.

Violette 27/09/2020 10:21

oui c'est à peu près ça!

Marilyne 26/09/2020 09:28

J'ai decouvert l'auteure par celui-ci, coup de coeur. J'ai poursuivi avec autant de plaisir et d'intérêt.

Violette 27/09/2020 10:21

ça me convainc de poursuivre avec l'autrice!

Céline 26/09/2020 09:01

Je ne connais pas du tout mais, ça a l'air bien intéressant.
Merci pour la découverte, bon week-end !

Violette 27/09/2020 10:22

je t'en prie, bon dimanche à toi !

Aifelle 26/09/2020 07:23

J'aime beaucoup le dernier extrait. J'ai l'intention de lire ce roman, même si je ne sais pas quand au juste ..

Violette 27/09/2020 10:22

oui, c'est le problème, il nous faudrait des journées à rallonge ou avoir besoin de moins de sommeil.

keisha 26/09/2020 07:15

Je la l isais avant le prix nobel (sans doute un conseil de blog) et Sur les ossements est sans doute le plus sympa à lire; mais lis d'autres titres, cela vaut la peine

Violette 27/09/2020 10:23

ok, merci pour le conseil.

krol 25/09/2020 22:32

J'ai beaucoup aimé ce texte et je vais continuer à lire cette auteure.

Violette 27/09/2020 10:23

je me dis la même chose !

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages