Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 14:53

Afficher l’image source

       La narratrice et unique personnage a accepté l’invitation d’un couple d’amis : passer quelques jours dans un chalet autrichien. Alors que Louise et Hugo tardent à rentrer de la ville voisine, la quarantenaire rejoint la gorge, un peu plus bas, et se cogne à un mur. Une immense paroi invisible va la séparer du reste du monde. Lynx, le chien des propriétaires la tient compagnie dans ce chalet qui jouxte une forêt, et deux jours plus tard, elle trouve une vache qu’elle appelle Bella. Avec un chat surgi de nulle part, ce sera là ses seules compagnies. Il s’agit de survivre, de se trouver à manger, de couper du bois pour avoir chaud et de traire la vache. La monotonie des journées est entrecoupée d’événements qui ponctuent cet apprentissage de la solitude : la cueillette des framboises, un terrible orage, la mise bas d’un veau, la mort d’un animal, l’arrivée d’un autre.

       Dès les premières pages, les similitudes avec le sublime Dans la forêt de Jean Hegland sautent aux yeux et il m’a fallu un certain temps pour éloigner la comparaison. Par ailleurs, deux sentiments contradictoires ont vu le jour : une certaine monotonie due à la banalité des faits évoqués (qu’est-ce qu’on mange, quel temps fait-il, quel animal a bobo…) contraste avec une vraie fascination puisqu’on a envie de savoir si l’héroïne va un jour revoir un humain, si elle va tenir le coup et ne pas tomber dans une dépression qu’on comprendrait aisément. Le style est simple et il m’a manqué un petit quelque chose pour être séduite. Que cette mère de famille pense si peu à ses enfants et à sa vie passée m’a aussi dérangée. C’est peut-être voulu mais plus on avance dans l’histoire, moins les sentiments sont fouillés – demeure une grande frustration surtout pour les dernières pages où il se passe enfin quelque chose…mais… ! A noter que le roman, écrit en 1963, a traduit la peur ambiante de voir arriver la fin du monde dans le contexte de la guerre froide. Malgré tout, c’était une robinsonnade intéressante à lire, qui marque à coup sûr et je remercie la jolie Claudia pour ce cadeau !

« Souvent, j’essaie de me traiter comme un robot : fais ceci et va là-bas et n’oublie pas de faire cela. Mais je n’y parviens qu’un court instant. Je suis un mauvais robot. Je reste un être humain qui pense et qui sent et je ne pourrai pas perdre l’habitude de le faire. C’est pourquoi je suis assise ici et écrits tout ce qui s’est passé sans me soucier de savoir si les souris mangeront ou non ces pages. Ce qui importe c’est d’écrire et puisqu’il n’y a plus de conversation possible, je dois m’efforcer de continuer ce monologue sans fin. Ce sera le seul récit que je laisserai ; en effet, quand il sera achevé, il n’y aura plus dans la maison un seul bout de papier sur lequel écrire. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Une Comète 20/09/2020 11:48

J'ai adoré ce livre ! Tout comme "Dans la forêt" que j'ai lu bien après... tous les deux sont marquants et à mon avis, assez différents

Violette 21/09/2020 11:35

oui mais la thématique est la même et Dans la forêt a projeté sa grande ombre magistrale sur ma lecture...

Céline 20/09/2020 09:16

Je ne connais pas du tout mais cela m'intrigue !
Bon dimanche !

Violette 21/09/2020 11:35

l'intrigue est passionnante!

Ariane 19/09/2020 22:22

Un roman que j'ai adoré et qui fait probablement partie de mes plus belles lectures !
J'avais aussi beaucoup aimé Dans la forêt, mais je lui préfère Le mur invisible.

Violette 21/09/2020 11:36

ah oui, carrément!

krol 19/09/2020 20:21

Il est original ce titre, je m'y suis parfois un peu ennuyée, mais globalement, j'ai aimé l'atmosphère oppressante. Et on le garde bien en mémoire. Dans la forêt, j'ai adoré !

Violette 21/09/2020 11:36

je te rejoins complètement !

athalie 19/09/2020 10:58

J'ai aimé les deux titres, et le mur invisible justement pour cette lenteur, cette monotonie des jours qui passent et se ressemblent. Depuis, j'ai laissé de côté la littérature post apocalyptique.

Violette 21/09/2020 11:36

je n'en lirais pas tous les mois non plus, c'est terriblement pesant.

Alex-Mot-à-Mots 17/09/2020 13:24

J'avais beaucoup aimé Dans la foret, un roman que l'on n'oublie pas.

Violette 17/09/2020 21:04

j'en frissonne encore... un roman inoubliable!

Mes échappées livresques 17/09/2020 09:40

J'ai adoré cette lecture! C'est vrai qu'il rappelle Dans la forêt mais en même temps il est très différent.

Violette 17/09/2020 21:04

pour moi, c'était loin de l'enthousiasme de Dans la forêt mais intéressant quand même...

A_girl_from_earth 17/09/2020 00:06

Aaah j'avais tellement adoré ce livre, peut-être juste un peu "déçue" par la fin. Et je n'ai pas lu Dans la forêt parce qu'à l'époque, je crois que je frôlais l'overdose de post-apo dans les librairies et j'avais déjà jeté mon dévolu sur Station Eleven (que j'avais adoré aussi). Par la suite quand je m'y suis réintéressée, je suis tombée sur des avis mitigés (plus dans les termes "déjà-vu, pas si original") du coup, j'ai passé mon tour. Et là ta comparaison avec Le mur invisible me laisse penser que je risque en effet de ressentir une forte impression de déjà-vu et contrairement à toi, je crains que ma préférence n'aille au Mur.^^ (au premier lu en fait, j'imagine)

Violette 17/09/2020 21:05

ah j'aimerais tellement que tu lises Dans la forêt et que tu me dises ce que tu en penses!! Dans la forêt est pour moi LE livre de ces trois dernières années... !

Lilly 16/09/2020 17:22

Une des lectures qui m'ont le plus marquée. Je suis désolée que tu n'aies pas été séduite.

Violette 17/09/2020 21:06

Très séduite au début mais ensuite, un peu lassée...

Ingannmic 16/09/2020 15:16

Personnellement j'ai adoré... la comparaison avec Dans la forêt ne m'est pas venue à l'esprit, car j'avais trouvé que le roman de Jean Hegland était finalement très axé sur la relation sororale.

Violette 17/09/2020 21:08

bon le côté seulE dans la cambrousse tout de même...

La chèvre grise 16/09/2020 13:29

J'avais vu en 2012 l'adaptation cinématographique et à l'époque je n'avais pas lu "Dans la forêt". Je me souviens d'un moment fort tant le sujet prend corps et laisse beaucoup de questions à l'interprétation de chacun (pourquoi, comment). J'en garde trop de souvenir pour tenter la lecture.

Violette 17/09/2020 21:09

ah tu m'intrigues pour le film maintenant...

Doc Bird 16/09/2020 11:06

Je n'ai toujours pas lu "Dans la forêt", et je vois que ce roman ne laisse pas indifférent, je l'ai reçu en fin d'année en poche au collège, je vais essayer de le lire. Et merci pour la découverte du "Mur invisible" que je ne connaissais pas du tout !

Violette 16/09/2020 11:34

je ne connaissais pas non plus avant qu'on me l'offre! heureuse de l'avoir lu.

manou 16/09/2020 08:10

Je ne connais pas du tout cet auteur allemand et tu me donnes envie d'en savoir davantage sur elle. Merci pour ta belle chronique et les citations

Violette 16/09/2020 11:35

une autrice autrichienne :) !

Luocine 16/09/2020 07:53

Je sais que je n'avais pas non plus adoré cette lecture qui avait enthousiasmé la blogosphère il y a quelqurs années.

Violette 16/09/2020 11:35

je ne me souviens pas l'avoir vu passer. Je ne regrette pas cette lecture mais j'ai émis des bémols.

zarline 16/09/2020 02:12

En ce moment, même les thrillers super trépidants me tombent des mains alors je pense que je vais éviter les romans lents et répétitifs. Mais bon, ce titre-là revient régulièrement sur ma liste - il m'intrigue même si j'anticipe la semi-déception (au moins, je l'attaquerai sans trop d'attentes).

Violette 16/09/2020 11:35

il y a des périodes comme ça... Je comprends!

Caro 15/09/2020 20:20

Je l'ai lu en janvier dernier. Il m'a aussi manqué quelque chose pour être séduite, trop de banalité et de répétitions dans la routine quotidienne, je m'attendais également à quelque chose de plus fouillé au niveau des sentiments. Bref, un bilan mitigé à la fin de la lecture et en fin de compte, c'est un livre qui m'a marquée car j'y ai beaucoup repensé au cours des mois qui ont suivi!

Violette 16/09/2020 11:36

je pense que j'arriverai à la même conclusion que toi : je n'oublierai pas cette histoire de si tôt!

Daphné 15/09/2020 20:15

J'avais adoré "dans al forêt". Celui là, j'ai aimé son côté calme, son côté qui questionne sur le rapport à la nature, aux animaux. Mais je l'ai trouvé assez déroutant aussi par bien des égards.
Daphné

Violette 16/09/2020 11:37

Bah les histoires de fin du monde sont toujours troublantes... J'ai sans doute eu tort de le comparer à Dans la forêt qui reste ma lecture préférée de ces 3 dernières années.

keisha 15/09/2020 18:56

Un livre inoubliable et à lire (je n'ai pas lu Dans la forêt, je crosi avoir lâché l'affaire) L'ordre dans lequel on lit les livres a sans doute de l'importance

Violette 16/09/2020 11:38

Mais lis Dans la forêt, s'il te plaît, s'il te plaît !! ;)

maggie 15/09/2020 15:57

Je n'avais pas trop aimé dans la forêt mais le mur invisible a été un coup de coeur...

Violette 15/09/2020 16:10

ah oui? tiens, c'est drôle, complètement à l'inverse de mon ressenti...

Fanny 15/09/2020 15:57

Je n'avais pas été dérangée par le fait que la narratrice ne pense pas à sa vie d'avant ni à ses enfants.
Ce livre m'a beaucoup plu, pour sa réflexion sur la solitude.

Violette 15/09/2020 16:10

oui, au début mais je me suis lassée à un moment donné. Mais cette lecture restera marquante!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages