Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2020 6 19 /09 /septembre /2020 15:24

        Afficher l’image source

       Plus que séduite par Le chanteur perdu, il me fallait découvrir un autre titre de Tronchet.

       L’autrice et narratrice nous parle de ses parents et en particulier de son père, contraint à l’exil. Alain Mercadal vit à Alger mais sa femme (enceinte alors de la narratrice), sa mère et sa sœur ont déjà fui à Paris. Lorsqu’il assiste à un attentat et tient dans ses bras un enfant mort, Alain n’a plus le choix : il s’en va, lui aussi. Pensant recevoir bon accueil en France, il va de désillusions en déceptions : la boîte d’assurances qui l’embauchait ne lui réserve qu’un petit poste, la maison de rêve qu’il pensait construire n’est qu’une petite bicoque de banlieue et, partout, on l’insulte, on le maltraite, on le rejette. Les vacances à Banuyls qui ressemble tant à l’Algérie, les soirées à écouter Gershwin et la cuisine maghrébine ne sont qu’une courte parenthèse. La routine reprend le dessus, le père n’est qu’un souffre-douleur éloigné du pays de son cœur, il n’y a ni palmiers, ni plage, ni kemia, … ni quiétude.

       Alors que le traumatisme vécu en Algérie le secoue tous les jours, un homme doit se heurter à un nouveau mode de vie, se confronter à la froideur des gens et au gris de Paris. L’album raconte à merveille les déchirements de l’exil, toute cette souffrance contenue, le père voulait faire bonne figure devant sa fille qu’il aimait tant, donner le change et prouver qu’il savait se faire adopter par la France. Cette BD est aussi une formidable déclaration d’amour d’une fille à son père, un hommage rendu avec une pudeur touchante. J’ai beaucoup aimé cette histoire, les dessins et les couleurs de Tronchet s’adaptent au récit émouvant d’Anne Sibran. S’il fallait prouver, encore une fois, qu’un exil forcé n’est jamais un bonheur…

       La BD est une adaptation du roman Bleu Figuier d’Anne Sibran.

« Toutes ces années à te regarder, à te suivre, je n’ai écouté que pour trouver les mots. Des mots pour dire l’homme que personne n’a vu, en mêlant le visible et l’invisible, ce qu’il aurait pu être et ce qu’il a été. »

Afficher l’image source

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Les dessins ne m'attirent pas plus que ça mais l'histoire oui alors pourquoi pas!
Répondre
K
Bon bah il faut que je découvre Tronchet, je sais, je n'ai pas vraiment le choix !
Répondre
V
:) quel bonheur de découvrir un auteur qu'on apprécie!
M
A-priori les illustrations ne me plaisent pas trop mais l'histoire est intéressante ! A voir donc et ce serait une bonne façon de découvrir cet auteur...
Répondre
V
oui, il est assez subtil, pour les dessins, on s'y fait vite!
A
Un auteur que j'ai envie de découvrir ; je vais voir ce qu'il y a à la bibliothèque.
Répondre
V
je suis ravie d'avoir franchi le cap :)
A
Aïe, adaptation de roman, ça me fait toujours hésiter si je n'ai pas lu le roman avant... Et sinon je viens de finir Le chanteur perdu mais j'en parlerais plus tard.;)
Répondre
V
ah chouette pour Le Chanteur perdu ! Pour les adaptations de roman, je suis d'accord avec toi mais j'ai revu mes exigences à la baisse : point besoin d'avoir lu le roman avant la BD... :)
L
tu parles vraiment bien de cette BD qui me fait envie
Répondre
V
tant mieux! Toujours peu de lectures de BD de ton côté?
C
toujours pas lu Tronchet, mais cette histoire d'exil semble vraiment belle.
Répondre
V
je l'ai vraiment appréciée.
J
Il n'y a rien à jeter dans la bibliographie de Tronchet !
Répondre
V
merci pour l'info :)
D
La thématique est intéressante, ainsi que la déclaration d'amour d'une fille à son père. Par-contre, je n'accroche pas trop aux illustrations.
Répondre
V
j'ai eu ce premier moment de recul et finalement, on s'y fait vite.
C
J'aime bien le style de Tronchet, je l'ai découvert il y a longtemps avec Jean-Claude Tergal.<br /> Il faudrait que je me penche davantage sur ses autre BD.<br /> Bon dimanche !
Répondre
V
Je le découvre doucement, séduite.
S
Je n'aime pas trop le dessin des visages, mais le thème m'a l'air sympa
Répondre
V
oui, il peut rebuter mais finalement, il ne m'a pas du tout dérangée, au contraire.