Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 10:52

Anima babel 1261 (ne) - Poche - Mouawad Wajdi - Achat Livre | fnac

       Wahhch Debch rentre chez lui et découvre sa femme assassinée : non seulement elle a été éventrée avec une grande violence mais le meurtrier l’a violée par ces mêmes plaies. Wahhch cherche l’assassin et part dans une quête quasi perdue puisque le meurtrier qui est immédiatement identifié est un Indien protégé, à l’abri dans sa réserve. Par un second meurtre, il prouve sa toute-puissance. Wahhch s’entête et, entouré d’une cohorte d’animaux dont on perçoit les pensées, il se livre à un road movie sanglant qui va également lui permettre de s’interroger sur sa propre identité. En effet, cette vision d’horreur lui a rappelé son enfance et un souvenir de tuerie.

       Livre lu pendant la 2ème semaine de confinement et j’ai dû reprendre chaque phrase pour bien la comprendre… ou pas loin de ça. Alors oui, c’est une brillante idée de faire des animaux les narrateurs. Aucun n’est en reste : chien, cheval, chat mais aussi coccinelle, boa constrictor, corbeau, papillon, abeille, etc. On entre dans une osmose du vivant où tout s’imbrique dans une violence inouïe.  En effet, chacun traque ou bouffe l’autre : le ton est donné. Celui de la violence et de la sauvagerie dans une sorte de lyrisme flamboyant qui m’a fait penser au cinéma de Tarantino (encore que Tarantino, c’est mignonnet par rapport à certaines scènes du livre). Faut s’accrocher. La fin est majestueuse, l’ensemble est d’une virtuosité qu’il faut avoir touchée du doigt au moins une fois. Obscur, poétique, barbare.

       J'avais découvert l'auteur  à travers une pièce de théâtre, … c'est encore l'histoire d'une quête : Littoral - Le Sang des promesses.

« Les humains sont seuls. Malgré la pluie, malgré les animaux, malgré les fleuves et les arbres et le ciel et malgré le feu. Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids. Quelque chose les affaisse. Il pleut : voilà qu’ils courent. Ils espèrent les dieux et cependant ne voient pas les yeux des bêtes tournés vers eux. Ils n’entendent pas notre silence qui les écoute. »

« Nous les chiens, percevons les émanations colorées que les corps des vivants produisent lorsqu’ils sont en proie à une violente émotion. Souvent, les humains s’auréolent du vert de la peur ou du jaune du chagrin et quelquefois encore de teintes plus rares : le safran du bonheur ou le turquoise des extases. Celui-là, fatigué, épuisé, englouti par l’opacité opaline du chemin, exhale depuis le centre de son dos, le noir de jais, couleur de la dérive et des naufrages, apanage des natures incapables de se départir de leur mémoire et de leur passé. »

« Il a parlé des lignes poreuses qui séparent les humains des bêtes et des lignes qui sillonnent les visages des vivants. Il a parlé des lignes qui nous font et nous défont, rides, traits, limites, frontières, démarcations. Il a parlé des lignes qui nous sauvent, conductrices, électriques, musicales, et il a parlé de celles qui nous manquent, ces lignes blanches disparues au tracé de nos routes, ces lignes invisibles à nos âmes égarées au fond de leurs labyrinthes. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Philisine Cave 11/05/2020 10:41

De cet auteur, j'ai lu Incendies (exceptionnel), Littoral et Temps (bien aussi mais nettement moins forts qu'Incendies qui reste à ce jour une de mes plus grosses claques littéraires et émotionnelles vécues )
J'hésite avec Anima : ce sont la violence et la cruauté qui ne me tentent pas, pas en ce moment du moins.

Violette 11/05/2020 11:29

toujours pas lu Incendies. Je comprends tes réticences mais je classe quand même Anima dans le top 50 des Incontournables :)

Stephie 25/04/2020 10:30

J'ai essayé de lire une de ses pièces récemment et j'ai lâché... je ne comprenais rien :(

Violette 25/04/2020 11:10

Je n'ai lu que Littoral, ça m'a plu mais j'ai aussi eu du mal à entrer dedans. Pour ce roman, c'est différent…

Moka 25/04/2020 08:56

Un roman grandiose qui m'a vraiment marquée. Quel texte !

Violette 25/04/2020 11:10

bluffant du début à la fin !

Tiphanie 20/04/2020 17:31

Sans doute un peu trop fou pour moi, la narration par les animaux je crois que j'aurais vraiment du mal!!

Violette 24/04/2020 11:07

oui on sait que toi et les animaux hein… ^^

Daphné 19/04/2020 21:02

L'originalité de la narration me tente bien, le côté violent nettement moins...
Daphné

Violette 20/04/2020 10:03

je crois qu'il doit être lu tout de même!

sylire 19/04/2020 15:31

C'est très spécial comme lecture. Je ne suis pas certaine d'avoir envie de cela.

Violette 20/04/2020 10:04

je comprends mais je le classerais bien dans les Incontournables!...

Lilly 19/04/2020 11:41

Ton billet est très tentant, mais je n'ai clairement pas le coeur assez bien accroché pour lire ça. Ou alors, il faut que je ne sois pas prévenue avant, mais là c'est trop tard...

Violette 20/04/2020 10:04

:) je n'étais pas prévenue^^

Céline 19/04/2020 09:47

Je n'ai jamais entendu parler de l'auteur ni de ce titre.
En tout cas, si cela peut faire penser au cinéma de Tarantino, je dis pourquoi pas... je note ;)
Bon dimanche !

Violette 19/04/2020 11:30

c'est ni tendre ni fleur bleue, hein...

Alex-Mot-à-Mots 19/04/2020 09:26

Tarantino est gentillet à côté ? Ca doit dépoter, alors.

Violette 19/04/2020 11:30

c'est tout à fait ça ^^

maggie 19/04/2020 07:05

J'ai beaucoup été tenté par ce roman mais j'ai incendie dans la PAL et je n'ai encore rien lu de cet auteur alors que ça fait un moment que je veux le découvrir

Violette 19/04/2020 11:31

ce roman est vraiment à part, très cru et violent, c'est à savoir !

Autist Reading 18/04/2020 14:40

Une pure merveille, ce roman, tout simplement.

athalie 18/04/2020 10:17

Je n'ai lu que son théâtre, qui est aussi génial et cruel. Pour ce titre, c'est la narration par des animaux qui me retient de le noter, je ne suis pas certaine de pouvoir adhérer à ce choix.

Mes échappées livresques 18/04/2020 08:58

Vraiment curieuse de le lire celui-ci depuis le temps que j'en entends parler! Je mettrai la main dessus après le confinement ;)

Violette 18/04/2020 09:26

On a tous plein de belles résolutions pour l'après n'est-ce pas?

A_girl_from_earth 17/04/2020 23:52

J'avais déjà repéré plusieurs avis très enthousiastes sur ce livre, il est dans mes projets de lecture... oubliés.^^ Heureusement que tu en parles ! Je me le renote.

Violette 18/04/2020 09:27

tant mieux si je l'ai rappelé à ton bon souvenir! Il devrait te plaire…

eimelle 17/04/2020 19:00

il m'a laissé un très fort souvenir!

Violette 18/04/2020 09:28

ça ne m'étonne pas

luocine 17/04/2020 11:44

déjà je suis obligée de me confiner loin des marques d'affection de mes enfants et petits enfants, cela suffit pour moi comme horreur!

Violette 18/04/2020 09:34

comme je comprends, pour moi c'était trop aussi… Bon courage à toi Luocine! Ma maman, seule et veuve, déprime aussi :(

Doc Bird 17/04/2020 10:48

C'est très original de faire des animaux les narrateurs de l'histoire. Mais c'est peut-être un peu trop violent pour moi...

Violette 17/04/2020 10:56

c'est trash, vraiment!

manou 17/04/2020 09:05

Je ne connais pas encore cet auteur, qui est pourtant noté dans mon petit carnet avec un petit cœur à côté. Je rajoute ce titre et j'espère un jour pouvoir le lire...mais plus tard en tous les cas. Merci de cette présentation

Violette 17/04/2020 10:56

l'auteur a un talent immense, c'est indéniable.

krol 16/04/2020 22:29

Oh comme j'ai adoré ce roman ! Monstrueusement talentueux !

Violette 17/04/2020 10:57

entre cruauté et sublime...

zazy 16/04/2020 22:14

C'est un coup de coeur pour moi qui perdure dans mon cerveau. Superbe et difficile lecture

Violette 17/04/2020 10:57

je ne peux aller jusqu'au coup de coeur mais c'est un livre marquant, assurément!