Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2019 6 19 /10 /octobre /2019 20:12

Résultat de recherche d'images pour "laferriere chronique de dérive douce grasset"

 

             Cela faisait longtemps que je voulais lire cet auteur, je l’avais vu et entendu à la télé, j’ai lu certains de ses poèmes et extraits de ses romans.

             Dany Laferrière raconte son arrivée à Montréal, en été 1976, lui qui a dû fuir Haïti à 23 ans parce que ses jours étaient en danger, un de ses amis a été tué, un autre est en prison. Il arrive donc, les mains dans les poches et le cœur presque léger, se laisse apprivoiser par cette ville, s’habitue au rythme citadin et au rude climat. Il va travailler à l’usine mais ce qu’il aime, c’est la littérature, et de grands auteurs semblent rendre son acclimatation plus facile. Dany ne paraît avoir aucune difficulté à rencontrer des filles et à les mettre dans son lit. Vorace, nomade, épicurien, il découvre la ville avec émerveillement et candeur à la manière d’un Persan dans l’univers de Montesquieu.

            D’abord un peu surprise par cette présentation qui hésite entre le vers libre et le poème en prose, je me suis finalement plu à accompagner ce jeune homme de 23 ans, dans toute sa naïveté, son désir ardent des femmes - cet être entre deux pays, deux cultures, deux climats, sa difficulté à se faire une place. Son intégration m’a cependant paru relativement aisée. L’écriture douce et savoureuse semble couler naturellement et cette lecture ressemble fort à la suave tombée de la première neige, cotonneuse, tranquille et rassurante, ce qui est paradoxal pour le récit d’un expatrié.

 

« Affolés, ils regardent

sans cesse leur montre

comme s’il était possible,

à force de volonté,

de ralentir la course

du temps. Je reste

immobile

au milieu de cette tempête. »

« Chaque fois que

je tiens un livre

dans ma main

je me sens rassuré

sachant

qu’à tout moment

je peux m’asseoir

sur un banc et

l’ouvrir »

« On a tous nos angoisses.

Il faut savoir

avec lesquelles

on accepte de passer

la nuit. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 23/10/2019 10:47

De très beaux extraits qui donnent envie d'ouvrir ce livre.

A_girl_from_earth 21/10/2019 00:43

J'aime beaucoup cet auteur ! Tu décris bien son écriture. Sa voix aussi a ce quelque chose de tranquille, doux et rassurant.:)

maggie 20/10/2019 21:29

Je n'ai encore rien lu de cet auteur qui semble beaucoup apprécié mais peut-être que ce titre n'est pas le meilleur pour commencer.

sylire 20/10/2019 20:27

La forme de ce roman est particulière mais pourquoi pas ?
C'est un auteur que j'aime beaucoup et dont j'ai lu plusieurs romans (notamment "le cri de l'oiseau fou" qui raconte son départ d'Haiti).

krol 20/10/2019 18:15

Jamais lu cet auteur. J'aime les citations !

Violette 20/10/2019 19:11

j'aime bien l'écouter déjà, c'était un bon début...

Mimi 20/10/2019 16:57

Moi aussi c’est un auteur que je dois lire... bientôt peut-être !

Violette 20/10/2019 19:11

tu n'as que l'embarras du choix.

Eve-Yeshé 20/10/2019 14:43

j'aie beaucoup entendre Dany Laferrière lorsqu'il est invité à LGL ou sur ARTE pour présenter ses livres mais je n'ai encore rien lu il faudrait que je m'y mette quand même :-)

Violette 20/10/2019 19:12

pareil, j'aime l'écouter donc tout naturellement, j'en suis venue à le lire.

Kathel 20/10/2019 10:37

J'ai lu Le cri des oiseaux fous qui relate les moments qui ont précédé son départ d'Haïti, et L'énigme du retour, (comme son nom l'indique). J'ai aimé le style, qui déroute un peu au début... Je crois me souvenir qu'il n'est utilisé que dans le deuxième.

Violette 20/10/2019 19:14

j'en lirai d'autres. J'ai l'impression que ses livres sont courts et mêlent souvent les genres...