Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 09:38

Résultat de recherche d'images pour "a crier dans les ruines vulcain"

                 Léna et Ivan sont deux enfants qu’une forte amitié réunit tous les jours. Ils grandissent dans cette ville toute proche de Tchernobyl et leur amitié se transforme peu à peu en amour. La tragédie du 26 avril 1986 va les séparer : le père de Léna comprend vite l’ampleur de la catastrophe et, dès le lendemain, la petite famille, avec Zenka la grand-mère, fuit vers Paris où l’attendent des cousins. Léna pense revenir dans son pays quelques semaines plus tard mais ses parents lui expliquent que c’est impossible, qu’Ivan est sans doute déjà mort et qu’à treize ans, elle doit se reconstruire une nouvelle vie. Elle va la réussir cette nouvelle vie, s’intégrant assez aisément, se glissant dans la langue française avec facilité, réussissant brillamment ses études. Mais la ville de Pripiat reste toujours dans un coin de la tête de la jeune fille et le souvenir d’Ivan reste gravé durablement, lui laissant un sentiment d’inachevé…

              Avec quelle impatience et quel plaisir j’ai lu ce roman d’une blogueuse que je suis depuis des années ! Je lui tire mon chapeau, elle réalise tout haut ce rêve que nous sommes nombreux à faire tout bas, je crois. Son écriture est réellement très belle et élégante, parfois sophistiquée, parfois lyrique ; j’ai noté la somptuosité de certains passages. Entre le thème de Tchernobyl que j’ai beaucoup apprécié, celui de la résilience, celui de l’exil et de l’attachement à une terre et cette histoire d’amour à travers les années qui défilent, le livre est riche et foisonnant. C’est cette image d’une ville à l’abandon, envahie par la végétation et des animaux sauvages que j’ai le plus appréciée. La vie malgré tout, la vie au-delà de la bêtise humaine, voilà qui a forcément une résonnance très actuelle. Pourtant, je suis restée un peu en dehors de l’histoire d’amour entre les deux ados qui m’avait l’air de se prolonger indéfiniment, de traîner un peu laborieusement même si le retour au pays pour Lena (je ne pense pas trop spoiler) reste tout à fait justifié. Les phrases sont si belles qu’elles m’ont paru parfois trop travaillées et donc artificielles, emportant avec elles une émotion qu’on aurait préféré voir grandir dans un peu plus de simplicité. Malgré ce petit bémol, les références mythologiques et littéraires, les magnifiques images m’ont enthousiasmée et je souhaite une belle carrière d’écrivain à Alexandra !

« Dans la forêt, la nature souffre. Elle économise ses souffles : elle amasse ses dernières forces pour se battre contre la bêtise de l’homme. Les particules malignes, torrent de boue invisible à l’œil nu, se déversent. Les radiations sont là, elles ont la force d’une armée de l’ombre insidieuse : aucun radar militaire ne peut les détecter. »

Pendant le voyage vers la France : « Zenka pleura silencieusement sa terre meurtrie qu’elle délaissait à l’heure où les corps ne voyagent plus. A jamais une étrangère de son pays qu’elle quitte. Sa vie bien entamée devait trouver une embarcation sur laquelle se fixer. Il ne lui restait alors que cette femme en devenir, sa fragile Léna, calée tout contre elle : une ingénue aux bras encore blancs d’innocence. Elle, elle n’était plus qu’une Vénus de Milo aux bras arrachés. Sa petite-fille deviendrait sa proue, sa poupe et son ancre. Zenka se faisait l’effet d’une muse déchue au corps cubiste : tête à l’envers, regard en arrière mais pieds en avant. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Tu as su exprimer avec beaucoup de justesse l'avis dont on a déjà discuté... Je suis toujours admirative de tes billets parce qu'ils sont brefs et efficaces et toujours bien écrits.
Répondre
V
oh ma chérie, viens dans mes bras !!!
D
Je l'ai repéré, j'espère le lire très vite (mais ce n'est pas gagné vu le nombre de livres qui m'attendent!)
Daphné
Répondre
E
Comme la majorité je connais le blog de l'auteure mais je ne pense pas qu'il soit pour moi.
Répondre
A
Un roman qui semble avoir trouvé son public, c'est vraiment très chouette ce qu'est en train de vivre cette blogueuse. À lire les avis des critiques, libraires, blogs, je ne doute pas une seconde de son talent narratif ni de la beauté et de la richesse du texte, mais j'ai l'impression que ce n'est pas trop mon style de roman malgré tout.
Répondre
V
ah oui c'est magique ce qu'elle vit!
S
Je l'ai lu mais je ne sais pas comment en parler....
Répondre
V
on est d'accord que ce n'est pas évident, hein?!
N
J'attends un peu pour en parler, je laisse mûrir, me reste à trouver les mots !
Répondre
V
je te comprends!
G
Une de mes prochaines lectures
Répondre
K
Je l'ai acheté, il m'attend.
Répondre
S
Il est aussi sur ma liste de rentrée. Comme Aifelle, il attend son tour.
Répondre
V
patiemment:) ...
K
Ce roman est à ma bibli (enfin, une de mes biblis), pour l'instant je tourne autour. Je connais bien sûr le blog de l'auteur , et ne doute pas des qualités littéraires du roamn
Répondre
V
on lit différemment quand on "connaît" son auteur…
K
Nous sommes assez d'accord, et tu expliques très bien tes sentiments à la lecture de ce roman.
Répondre
D
Coucou,
oui moi aussi je suis son blog depuis très très longtemps. Je n'ai compris que tardivement qu'elle avait écrit un livre. Tu es la première à me l'apprendre et le commenter.
Peut-être ne veut -elle pas en parler sur son blog et rester discrète... Enfin de ce côté elle a été très discrète.
Bisous
Répondre
V
Oui, tu as raison. Je suis d'accord qu'on puisse faire une différence et donc une séparation entre la vie du blog et la vie professionnelle.
A
Il est sur ma liste de rentrée et son tour viendra :-)
Répondre
V
j'aimerais ne pas être enseignante en septembre surtout pour tout pouvoir lire, tout!
E
PS : peux-tu me donner les coordonnées de son blog? merci d'avance :-)
Répondre
E
j'ai noté ce livre car les avis que j'ai pu lire vont tous dans le même sens...
La tragédie de Tchernobyl restera gravé dans nos mémoires pour longtemps...
Je n'ai encore rien lu de l'auteure je vais essayer de trouver son blog
Répondre
V
le voici : https://www.bricabook.fr/
M
Je l'ai déjà noté dans mon petit carnet et j'espère le trouver à la médiathèque...je n'ai lu que des critiques positives à son sujet et c'est un premier roman qui fait déjà beaucoup parler de lui aussi sur Babelio. Mais je ne connais pas le blog de l'auteur. Dommage que tu n'aies pas mis le lien :) Merci en tous les cas pour ta critique qui me conforte dans mon choix de le lire...
Répondre
V
je le mets ici, je pense qu'elle ne m'en voudra pas : https://www.bricabook.fr/
D
Je suis également le blog de l'auteure; du coup, j'ai repéré ce livre, bien sûr! Une prochaine lecture...
Répondre
V
le sujet et le traitement qui en est fait m'a beaucoup plu.