Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2019 6 06 /04 /avril /2019 09:55

Résultat de recherche d'images pour "mystère Jérôme Bosch de Peter Dempf"

           Absolument fan du « Jardin des délices » depuis que j’ai eu la chance de le voir au Musée Prado de Madrid, je me faisais une joie de lire ce roman.

           En 2013, au Prado, un malotru asperge de quelques gouttes de vitriol un coin du célèbre tableau de Bosch. Il s’agit d’un prêtre qui se fait appeler Baerle et qui ne veut parler qu’aux hommes. Entre deux restaurateurs (l’un beau et jeune, Keie, l’autre vieux et expérimenté, Nebrija) et une charmante psychologue peut-être un peu trop curieuse, l’enquête démarre. Pourquoi Baerle a-t-il commis ce geste fou ? Le fait est d’autant plus étonnant qu’on croit déceler, sous la peinture abîmée quelques lettres… y aurait-il un message caché dans le tableau ? Le prêtre a-t-il voulu détruire l’œuvre ou au contraire révéler un secret ? En tous cas, il a bien des choses à raconter. Il nous emmène en 1511, à Bois-le-Duc, aux Pays-Bas où Petronius, un jeune peintre, s’apprête à devenir un disciple du maître Bosch. Mais l’heure n’est pas à la sérénité, entre les cruautés de l’Inquisition et les visions originales des Adamites -ils seraient les premiers naturistes- (allez voir ce site, tout à fait sympa !), il vaut mieux se tenir à carreau. Petronius le souhaiterait mais il est mêlé malgré lui à une affaire qui le dépasse et sa tête est très vite mise à prix… Entre le XVIème et le XXIème siècle, l’auteur fait des ponts, compare et associe des personnages. Reste à résoudre cette énigme.

          Je n’ai pas été déçue à proprement parler, je me suis juste rendu compte que ce n’était pas du tout le genre que j’affectionne… on est en plein dans un style à la Da Vinci code qui n’est pas désagréable à lire, qui peut être passionnant mais qui ne me plaît pas ! J’en sors toute affligée. Pourtant, j’ai adoré qu’on me parle de cette peinture si fantasque aux mille interprétations possibles, aux détails plus insolites les uns que les autres. La plongée dans ce début de la Renaissance n’était pas désagréable non plus mais les complots à gogo, les trahisons romancées, les ellipses maladroites, les clichés un poil trop récurrents m’ont agacée agacée agacée ! L’écriture est aussi plate que les paysages hollandais. Et puis bon sang, un roman qui parle d’un tableau ne pourrait-il pas comporter un peu plus qu’une seule image (la 1ère de couverture est magnifique) très exceptionnellement ?

Dasola a bien plus apprécié que moi !

 

« Chaque pierre, chaque branche de ce tableau est dotée d’une signification. Le moindre élément de cette composition est porteur d’un savoir secret. Aux yeux du profane, le triptyque peut paraître diabolique. Seul l’initié peut le comprendre. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Mince, adorant Bosch je me faisais une joie de le découvrir !
Répondre
V
ben oui… Bon on est en plein dans le thème et dans l'époque, de ce côté-là tu ne seras pas déçue.
A
Le genre ne te convient donc pas.
Répondre
V
non mais siéra à d'autres que moi !
E
l'idée me plaisait bien, dommage!
Répondre
V
tu peux tenter le coup, ce n'est pas non plus mauvais !
B
J'ai aussi apprécié le thème, mais ai trouvé ce livre touffu, plus intelligent tout de même que le Da Vinci Code, les détails du tableau m'ont été remis en mémoire puisque l'expo au Prado était encore assez fraîche dans ma mémoire. A lire par curiosité, cet été par exemple...
Répondre
V
oui, ce n'est pas catastrophique non plus, le contenu est intéressant mais la forme m'a dérangée.
K
Clichés, écriture plate etc... c'est rédhibitoire, je ne le lirai pas !
Répondre
V
rah mais quel dommage pour un tel sujet :(
K
Pas trop mon genre de lecture, mais la couverture était prometteuse
Répondre
V
la couverture, le peintre, le tableau… dommage dommage!
S
Cet hiver, j'ai vu "Le Jugement dernier" à Bruges : on peut approcher l'oeuvre de très près, c'est fascinant...
Répondre
V
oh oui, j'imagine! Bosch est fascinant, il me fait toujours penser à Dali. Au XVIème siècle!
D
Bonjour Violette, désolé que le roman ne t'ai pas plu mais il en faut pour tous les goûts. Moi je l'ai lu car il m'avait été recommandé par mon libraire et puis il se lit bien. Bon dimanche.
Répondre
V
ne t'inquiète pas, je l'aurais lu de toute façon. Je n'ai pas détesté et j'ai appris beaucoup, c'est déjà très bien! Bon dimanche à toi!
A
Vraiment dommage. Ce livre était très prometteur, je pense que j'aurais craqué aussi pour la couverture, le titre et l'idée de l'intrigue, mais j'avais déjà repéré 2 ou 3 autres avis un peu déçus comme toi.
Répondre
V
Il n'est pas mauvais mais, comme dit, dans la lignée d'un Da Vinci Code… ceci dit, j'ai appris beaucoup sur l'époque tout de même!
M
Dommage ! J'aime beaucoup les romans sur les tableaux mais je ne pense pas aimer le Da vinci code ( je l'ai vu en film, c'était horrible !)
Répondre
V
le film est quand même bien pire que le livre!! Dans le rayon roman sur un tableau, j'ai absolument adoré La Bulle de Tiepolo de Delerm.
M
Je l'ai noté avec un point d'interrogation à côté donc cela veut dire que je n'ai pas encore été convaincu tout en ayant envie de le découvrir...je laisse faire le destin, si je le croise à la médiathèque...Merci pour ta chronique, c'est super de lire plusieurs avis
Répondre
V
passionnant par endroits… mais le style n'est pas mon genre, il plaira à d'autres, j'en suis sûre!
D
j'ai été comme toi hyper déçue par le livre dont j'attendais sans doute trop, c'est très faiblard<br /> je te recommande si tu aime Bosch le petit livre de Nooteboom : un sombre pressentiment qui lui est totalement réussi
Répondre
V
ah oui, je note! Merci pour ce précieux conseil!!