Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 17:32

Résultat de recherche d'images pour "mémé dans les orties valognes"

 

             Certains ont leurs livres de plage, personnellement, je peux presque lire n’importe quoi en me laissant bercer par la musique des vagues… mais j’ai mes « lectures d’avion ». Puisque je suis phobique de l’avion, (sauter à l’élastique me paraît de la gnognotte à côté d’un décollage), je cherche une alternative aux mots fléchés que je pratique de manière frénétique pour faire passer les heures le plus vite possible. Les romans feel good, drôles, faciles à lire, seraient donc une ébauche de solution. Mais Mémé dans les orties n’a pas rempli sa mission…

             Ferdinand Brun, à 83 ans, vit seul dans un appartement d’une résidence où il est entouré de voisines plus ou moins âgées qu’il déteste. Il faut dire que Ferdinand est méchant, mauvais, difficile, ronchon, aigri, boudeur. Lorsqu’il perd son unique amour, son chien, c’est le drame. Une petite fille va venir lui faire causette pendant le repas de midi (comme ça, par pure gentillesse alors qu’il passe son temps à la rabrouer) et une très vieille dame va lui prouver qu’on peut encore avoir bien des activités lorsqu’on est vieux.

             Bon, c’est à peu près tout ce que j’ai retenu. Le roman est truffé de clichés, le vieux bonhomme très méchant, la mamie super cool et très jeune d’esprit, la fillette précoce… pffff et encore pfff. Les répétitions sont abondamment présentes, combien de fois nous dit-on que Ferdinand économise ses sous mais aussi ses sentiments ? Il y a une mini intrigue qui bifurque dangereusement vers le polar sans l’atteindre véritablement et qui m’a laissée pantoise, je n’ai pas souri un seul moment, le livre m’est tombé des mains, il est vite lu mais sans aucun intérêt. Vous allez me dire que j’aurais pu deviner tout ça avant lecture (comme on devine aisément la fin à la 3è page) et vous avez raison.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Moi j'ai trouver ce livre plutôt agréable il est facile et quand tu a six heures de train tu es content de l'avoir mais si c'est pas un harry Potter n'y un víctor Hugo
Répondre
E
Bon, déjà je n'étais pas du tout tentée, alors encore moins :)
Répondre
A
Bon, ben je passe alors.^^ Je me souviens bien de ce titre parce qu'une amie avait passé un bon moment, elle, et avait essayé de me le faire lire.
Répondre
V
j'ai aussi des amies qui lisent Musso et Levy :) … elles restent quand même mes amies ^^
M
Je suis totalement de ton avis...Je ne suis pas prête de relire un roman de cet auteur, mais bon d'un autre côté je comprends qu'il ait trouvé son public
Répondre
V
là, j'ai quand même du mal à comprendre parce qu'il n'y a rien… mais rien !!
M
Tu confirmes l'idée que je me fais des livres de cette auteure. Pas pour moi.
Répondre
Z
Un livre à jeter aux orties
Répondre
V
:))
C
Je dois dire que je ne comprends pas du tout le succès d'Aurélie Valognes ...
Répondre
V
des gens qui ne lisent pas et cèdent à la facilité?
A
Tu auras essayé.....
Répondre
V
je m'en suis mordu les doigts!
G
Dommage
Répondre
V
je n'ai rien contre la littérature feel good mais elle ne devrait pas être synonyme de roman de basse qualité.
E
Je ne suis pas du tout attirée par ce genre de lectures, comme Kathel je pense que je ne rate pas grand chose.
Répondre
V
non, tu ne rates rien… car il n'y a rien!
M
Comme toi, je l’ai lu mais n’ai pas apprécié. Trop c’est trop !
Répondre
V
des pffff, des pffff et encore des pffff !...
D
Coucou<br /> et bien moi je suis contente que le lien avec ton blog se soit réactualisé sur le mien.<br /> Moi aussi j'ai peur de l'avion et j'ai pas du tout envie de sauter à l'élastique !<br /> Bon dimanche
Répondre
V
me voilà moins seule! Bonne fin de journée!
E
ce livre ne me tente pas... Donc je passe mon chemin, j'ai trop de lectures en perspective :-)
Répondre
T
J'aime assez me plonger dans un feel good book de temps en temps, mais Aurélie Vallognes ne me tente pas du tout, après le délit de faciès des couvertures avec des animaux, il y a le délit de faciès des titres gnan-gnan (ça s'écrit comme ça?) Oui je suis pleine de préjugés, il n'empêche que ton billet me donne raison pour cette fois!
Répondre
V
allez, je vais dire oui, tu avais l'air tellement emballée! merci !
T
Pour relever un peu le niveau je viens de voir ton commentaire sur mon dernier billet, tu n'as qu'un mot à dire et il peut se retrouver dans ton casier, pour une durée indéterminée, je l'ai lu et commenté donc aucune pression de lecture tu peux le garder aussi longtemps que tu veux.
V
il n'y a rien, il ne se passe rien…. c'est affligeant !
A
Tenté sur le transat cet été, je l'ai laissé tomber au bout de quelques pages ... Peut-être la troisième ???
Répondre
K
Hum j'aurais pu prévoir l'histoire..; Pense à des polars bien costauds, pour la prochaine fois?
Répondre
M
Bref tu l'as jeté par le hublot ?? Bon en même temps, rien que le titre donne envie de fuir !
Répondre
M
Je l'ai lu et oui rien de plus que de la guimauve dégoulinante...
Répondre
K
Merci d'avoir testé pour nous ! Je me demande parfois si je ne rate pas quelque chose en voyant le succès qu'ont certains romans, je comprends que non. (mais il vaut mieux lire ça que rien du tout)
Répondre