Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2018 2 10 /07 /juillet /2018 18:18

Résultat de recherche d'images pour "De sang-froid de Truman Capote folio"

              Cela faisait quelques années que je voulais lire ce roman !

              Dans la petite ville de Holcomb, au Kansas, le 15 novembre 1959, un quadruple meurtre a été commis : un père, une mère, les Clutter ainsi que leurs deux adolescents, Kenyon et Nancy. Non seulement les meurtriers restent introuvables mais les raisons du crime demeurent obscures car aucun objet de valeur n’a été volé et les Clutter étaient des gens très appréciés. C’est Al Dewey qui mène une enquête qui va l’obséder jours et nuits. Dick Hickock et Perry Smith, les deux coupables, poursuivent leur petit bonhomme de chemin, traversent quelques États américains, se rendent au Mexique puis reviennent au Kansas, persuadés qu’on ne les attrapera jamais. C’est un concours de circonstances et pas mal de stupidités de leur part qui permettront leur capture en janvier 1960. S’ensuit un procès très médiatisé qui se termine, je ne pense pas révéler un scoop, par la condamnation à mort des deux meurtriers.

               Truman Capote a rédigé son roman à partir d’un fait divers, et, pour ce « roman-vérité »  (j’avoue que c’est la première fois que je rencontre cette dénomination), il s’est documenté, a rencontré les deux prisonniers, s’est même installé quelque temps à Holcomb pour recueillir différents témoignages. Et, à sa sortie, juste après la mort de Hickock et Smith, son livre connaît un succès immédiat.

               La construction du roman est brillante et participe à la montée du suspens. En insistant d’abord sur la paisible et petite ville d’Holcomb, Capote porte son attention sur la famille Clutter, un modèle d’harmonie, de bonté et de cohésion. Des dizaines de pages sont ensuite consacrés aux meurtriers, à leur passé, à leur personnalité, à leurs motifs qu’on découvre très tard. La dernière partie nous emmène à la fois dans les cellules où attendent les deux hommes mais aussi à leur procès. Ce qui m’a vraiment frappée, c’est la sympathie que dégagent, au final, les deux meurtriers, en particulier, Perry. On le décrit comme étant un homme sensible, efféminé, cultivé et délicat et c’est pourtant lui qui a tiré sur les quatre victimes. A part un passé tourmenté (encore que Dick a eu une enfance plutôt ordinaire et heureuse), rien n’explique leur geste, et c’est bien le plus effrayant. La question de la peine de mort surgit à la fin sans recueillir aucune adhésion, des protagonistes… ou du lecteur. L’histoire est prenante, d’une justesse étonnante, les personnages complexes et intéressants et le résultat, tiré au cordeau, mérite son succès.

 

Dewey à propos de Perry Smith : « il lui était possible de regarder sans colère l’homme qui était à côté de lui - avec une certaine sympathie, même - car la vie de Perry Smith n’avait pas été un lit de roses mais un cheminement pitoyable, sinistre et solitaire vers une série de mirages. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
il est dans ma PAL depuis des lustres, (comme sa série "Fortunes de France" d'ailleurs!) et je remets toujours à plus tard car bouchons terribles au sien de ma PAL! <br /> cette période de l'Histoire m'intéresse énormément surtout quand on voit les résultats des élections en Autriche Italie et certaines régions d'Allemagne: on prend les mêmes et on recommence. Cela me fait froid dans le dos.
Répondre
V
je ne connais rien d'autre de l'auteur. ça bouchonne aussi dans ma PAL, tiens!
I
Je sais que je l'ai aimé, mais je n'en ai quasiment gardé aucun souvenir, mais c'est sûr, un jour, je m'y replongerai !
Répondre
V
j'ai mal fou à revenir sur des livres déjà lus même les coups de coeur!
K
J'ai été assez épatée par ce roman, sa justesse et sa précision... comme tu le dis, il mérite tous les éloges qu'il a reçus.
Répondre
V
on est d'accord, un grand roman!
N
un beau résumé, violette - pour ma part je ne suis jamais arrivée à lire ce livre, à ce jour je n'ai toujours pas compris<br /> pourquoi
Répondre
V
à cause de sa dimension documentaire?
M
Il faut absolument que je le lise ! Cela fait des années qu'il traine dans ma PAL alors que j'adore l'écriture de Capote
Répondre
V
tu n'as pas plus d'excuses!
P
Je me souviens d'avoir bien apprécié ce livre. Dans un type d'histoire assez proche, je te conseille aussi "Crime" de Meyer Levin
Répondre
V
Ok, merci, je ne connais absolument pas ce titre.
L
Je fais partie de ceux qui l'ont abandonné. J'avais vu et adoré le film. J'ai voulu lire le roman de Capote mais le ton distancé et trop documentaire m'a vite rebutée complètement.
Répondre
V
je comprends, l'histoire m'a assez vite passionnée...
F
j'avoue l'avoir abandonné... mais j'étais peut-être dans une mauvaise passe au niveau lecture. Comme cela fait longtemps, je n'abandonne pas l'espoir de le relire!<br /> <br /> Par contre, j'ai ADORÉ le film qui aborde toute la construction de ce roman avec Philip Seymour Hoffman! un chef d'oeuvre!
Répondre
V
toi aussi, tu as abandonné? Décidément! Il faut que je voie le film, oui, oui !!!
M
Jamais lu non plus, mais pourquoi pas...
Répondre
A
J'étais complètement passé à côté de cette lecture qui m'a peu marqué, au final.
Répondre
K
Il est dans ma LAL, forcément...
Répondre
A
Ah tiens, voilà un livre que je ne m'étais jamais notée dans mes "à lire un jour" pour ma culture, à vrai dire, ça ne me disait vraiment rien, mais je n'ai jamais rien lu de Capote, il est vrai, et ton billet me donne bien envie maintenant !
Répondre
V
merci ;) J'ai aimé le style, l'univers, les personnages, rien à redire, quoi!
L
On vient de me l'offrir, je pense le lire très prochainement. Moi non plus je ne connaissais pas "roman-vérité", jusqu'à présent je connaissais la version anglaise, "true crime".
Répondre
V
je ne connaissais pas non plus "true crime" mais c'est un genre qui me plaît.