Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 15:33

Le Temps est assassin par Bussi

              Clotilde, la quarantaine bien entamée, passe, avec son mari Franck et sa fille Valentine, quelques jours de vacances en Corse, dans un camping de Calvi. Ce séjour n’est pas anodin mais a pour but de revenir sur les lieux d'une tragédie de son adolescence. En effet, lorsque Clotilde avait quinze ans, elle a été victime d’un accident : son père conduisant a manqué un virage et a emporté la voiture dans le ravin : lui, la mère de Clotilde et son frère Nicolas -à peine plus âgé qu’elle- moururent sur le coup mais Clotilde, miraculeusement, en réchappa. Elle va revoir ses grands-parents et quelques protagonistes de cette sombre histoire qui, elle l’apprend très vite, n’était pas un accident mais un sabotage. Le mystère s’épaissit quand Clotilde reçoit des lettres de sa mère, elle reconnaît son écriture mais vingt-sept ans plus tard, peut-elle être vivante alors que sa fille a vu son corps déchiqueté ? Le lecteur est promené entre cet été 1989 grâce au journal intime de Clo lu par un homme qui a tout l’air d’être le meurtrier et l’été 2016 lorsque la rescapée tente de comprendre son passé.

               Je savais très bien à quoi m’attendre en lisant un roman de Michel Bussi. Une lecture aussi légère que fluide, aussi facile que prenante. Le nombre de répétitions peut un peu prendre le lecteur pour un c… mais j’avoue que ce livre, sur une chaise longue en train d’apprécier les premiers rayons de soleil du printemps, m’a vraiment plu. Enfin pas tout à fait parce que je n’ai pas aimé les révélations finales, trop farfelues, trop peu crédibles. Bon, il y a bien quelques invraisemblances et quelques incohérences tout le long du roman. Et un happy end qui fait semblant de ne pas être un happy end. Pourtant cette plongée en Corse (et ses habitants en prennent pour leur grade : les femmes vêtues de noir restent à la maison à préparer le repas pour leur mari et les hommes tous un peu voyous règlent leur compte avec leur propre justice) est bien réussie, on se promène dans le maquis,  on plonge dans les eaux turquoise, on nage avec les dauphins (ouais, ouais…) et on a même le droit de goûter aux canistrelli.

Merci Christelle pour ce livre !

Si je ne devais retenir qu’un titre de l’auteur, c’est Nymphéas noirs que je ne peux que vous conseiller !

« Clotilde posa son petit bouquet de serpolet mauve au bord de la rambarde de fer. Elle avait demandé à Franck de s’arrêter quelques lacets plus haut, pour le cueillir dans les genêts qui poussaient entre les rochers de la Petra Coda.

Assez pour trois.

Franck en fit de même, sans quitter plus d’une seconde du regard la route. La Passat était garée sur le côté, avec les warnings qui clignotaient.

Valentine se pencha la dernière, en y mettant une évidente mauvaise volonté, comme si incliner son mètre soixante-dix constituait un effort démesuré.

Ils se tenaient là tous les trois, face au trou de vingt mètres. La mer bouillonnante entre les écueils tentait inlassablement de violacer les rochers rouges, accrochant des micro-algues brunes aux fissures des pierres, telles des taches de vieillesse sur une peau ridée. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Je l'ai lu et beaucoup aimé aussi, bon c'est vrai que la fin est vraiment vraiment du très gros, mais moi ça m'avait cueilli et j'ai dévoré les dernières pages (et pour une fois j'avais fait un billet si ça te dis ;<br /> https://lorouge.wordpress.com/2017/08/03/le-temps-est-assassin-de-michel-bussi/<br /> Bises, Violette et bon week end (merci d'être passée chez moi)
Répondre
C
Ce roman est sur mes étagères depuis longtemps... Je pense me le réserver pour cet été :)
Répondre
J
Je viens d'offrir son petit dernier à ma femme. Elle adore cet auteur.
Répondre
V
elle est loin d'être la seule!
L
un bon moyen de passer du temps .
Répondre
V
sans prise de tête, oui.
V
Je n'ai lu que Les nymphéas noirs et j'ai compris que ce n'était pas un auteur pour moi. Par contre, je lui suis reconnaissante de donner envie à mon ado d'ouvrir un livre de temps en temps.
Répondre
V
ah oui, tiens? Pourquoi pas!
A
J'avais passé un bon moment de lecture et de dépaysement en Corse.
Répondre
E
J'en ai lu deux, le deuxième étant Nymphéas noirs, et je me suis dit que j'arrêtais de le lire ensuite. Pour l'instant je tiens bon et l'avantage, ce n'est pas avec celui-ci que je vais avoir envie de m'y remettre :)
Répondre
D
Bon, finalement, plutôt conquise on dirait, non ?
Répondre
V
moment de lecture agréable mais absolument pas indispensable, donc "conquise" est un peu fort...
K
Je crois, de toute évidence, que si je veux découvrir Bussi c'est avec Les nymphéas noirs...
Répondre
V
tu as absolument tout compris!!!
E
j'hésite car je ne suis pas une vraie fan de Bussi, mais sur une chaise-longue pourquoi pas... J'ai beaucoup aimé "Les nymphéas noirs" et apprécié "N'oublier jamais" mais déçue par "Un avion sans elle ", trop d’invraisemblance..
Répondre
V
Au final et avec un peu de recul, je rangerais ce livre parmi ceux que j'ai le moins aimés de Bussi...
M
Je veux essayer Bussi, une fois, pour comprendre comment il a pu devenir l'un des auteurs les plus lu en France, sans faire de bruit...peut être Nymphéas noirs en effet !
Répondre
V
"Nymphéas noirs" est brillant (sauf l'écriture un peu plate) et largement au-dessus de ses autres romans. Ce n'est que mon avis!
M
Je n'ai pas encore lu celui-ci mais découvert déjà beaucoup de titres différents de Bussi. J'aime beaucoup "Nymphéas noirs" mais aussi "gravé dans le sable" en particulier qui est le premier titre que j'ai lu. bon dimanche
Répondre
A
Michel Bussi, je l'associe à la lecture d'été, le policier pas prise de tête, je vois beaucoup de gens le lire dans le métro mais ça ne m'a jamais attirée comme une urgence disons. J'ai même l'impression que je pourrais m'en passer. C'est le "problème" quand on a trop de choix de lecture.
Répondre
V
ah non, ce n'est pas une lecture indispensable, loin de là. Lecture d'été, tout à fait!
P
Nymphéas noirs : c'est un policier super génial ! Le temps est assassin : offert à mon chéri et pas lu encore. Bises
Répondre
V
Nymphéas noirs, le meilleur de l'auteur d'après moi!
Z
Je n'ai encore jamais lu Bussi mais ton billet confirme un peu mes a priori sur lui. Rien contre un roman sympa et pas prise de tête, il faut juste attendre le bon moment et en avoir besoin et pour ma part, la chaise longue est encore loin ;-)
Répondre
V
de temps en temps, on a peut-être besoin de lecture légère et à choisir entre un feel good et un polar à succès, je choisis le polar.
M
Toujours des invraisemblances chez Michel Bussi, mais ses romans se lisent aisément, sans prise de tête et le temps passe agréablement. Alors en lire un de temps à autre fait passer un bon moment : pas de stress ! Et comme toi, mon préféré reste « nympheas noirs ».
Répondre
V
je suis d'accord avec toi et c'est vraiment, vraiment addictif!