Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2018 1 29 /01 /janvier /2018 09:18

 

              J’avais envie de me poser et de lire un gros livre. Nord et Sud a rempli sa mission avec ses 673 pages. Le roman, soutenu par Dickens, a été publié en feuilleton dans la revue Hard Times en 1854.

               Margaret Hale est une jeune Anglaise de caractère. Fille d’un pasteur qui a renoncé à son sacerdoce pour vivre en ville, Margaret quitte à contrecœur son village du Hampshire pour rejoindre la cité industrielle de Milton. A 18 ans, elle découvre le monde ouvrier mais aussi la pauvreté et la lutte des classes. Après avoir rencontré le propriétaire d’une filature, John Thornton, la jeune femme oscille entre attirance et répulsion, et ces deux-là vont jouer au chat et à la souris tout le long du roman. Lors de la maladie de sa mère, Margaret se montre bien plus courageuse et endurante que son père ; elle ne peut compter sur son frère exilé depuis si longtemps qu’elle le reconnaît à peine quand il assiste au dernier soupir de leur mère. Mais Margaret se fait petit à petit à cette vie citadine âpre et imprévisible, elle secourt une famille d’indigents, les Higgins, et joue indirectement un rôle dans le mouvement des grévistes qui opposera, entre autres, Thornton et Higgins. Malgré sa vaillance et sa droiture, il arrivera à Margaret de faire de mauvais choix et les aléas malheureux de la vie la conduiront dans une direction inattendue.

              On a beaucoup comparé ce roman à ceux de Dickens, de Jane Austen, des Brontë ou encore de Zola et, effectivement, j’ai apprécié la fine psychologie britannique, la subtilité des portraits mais aussi l’ancrage précis dans un contexte historique. J’ai un peu redouté la dimension industrielle de l’histoire mais jamais je ne me suis ennuyée, jamais je n’ai bâillé, on découvre l’évolution de la réflexion d’un patron, Thornton,  qui finit par se tourner vers ses ouvriers pour mieux les comprendre et coopérer avec eux. Sans avoir été totalement passionnée par l’intrigue, j’ai lu ce roman avec plaisir. Une histoire d’amour accompagne le parcours initiatique de Margaret mais il faut vraiment attendre la fin pour savoir de quoi il en retourne ! 

               A la fois doux et impressionniste, désuet et féministe, édifiant et émouvant. Oui, c’est à lire.

« Margaret ne pouvait rien à son apparence ; mais sa courte lèvre supérieure ourlée, son menton solide, rond et retroussé, son port de tête, sa façon de bouger si résolument féminine, donnaient toujours à ceux qui ne la connaissaient pas une impression de supériorité. »

« Réfléchir m’a parfois rendu triste, petite sœur, mais agir, jamais de toute ma vie. »

Quand Thornton tombe amoureux de Margaret : «Il avait beau haïr parfois Margaret, lorsqu’il repensait à ses attitudes familières gracieuses et à tous les détails qui s’y associaient, il éprouvait le plus vif désir de contempler à nouveau l’original de l’image gravée dans son esprit, et l‘envie de respirer le même air qu’elle. Il était pris dans un maelström de passion et condamné à tourner, tourner toujours,  pour se rapprocher du centre fatal. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Oh ! mais tu me tentes carrément là !!!! Dickens et Zola m'ennuient profondément, mais Austen et les soeurs Brontë, c'est plus mon domaine , j'adore cette désuétude surannée ... Et plus tourmentée qu'il n'y parait ! merci du conseil, et en plus, il est en poche !
Répondre
V
tant mieux! Pour la désuétude, tu es servie, surtout dans le rapport homme-femme même si cette petit Margaret a déjà quelque chose de révolutionnaire en elle!
L
J'avais déjà très envie de le lire mais alors retrouver dans ton billet les références de Dickens, Austen, Brontë et Zola que j'adore réunies, cela ne peut que faire monter encore l'envie d'un cran !
Répondre
V
oh tant mieux, ça me fait bien plaisir !
M
Oui, c'est à lire ! J'adoooore ! As-tu vu la mini-série ? Elle est à voir !!!!
Répondre
V
non je n'ai pas vu la série, je suis très peu télé et ciné faute de temps mais j'aimerais maintenant la découvrir, c'est certain!
Y
Tu as parfaitement résumé ce roman ;) contente que tu aies passé un bon moment de lecture !
Répondre
V
c'est gentil, merci!
C
J'ai beaucoup apprécié cette lecture. J'en garde le souvenir d'une lecture dense et douce. La romance ne m'a pas marquée...<br /> Je m'étais dit que je regarderais la série mais ça m'est sorti de la tête ! Merci pour le rappel !
Répondre
V
"dense et douce" sont effectivement des adjectifs qui conviennent bien à ce texte! L'histoire d'amour traîne en longueur et ne devient concrète qu'aux dernières pages.
N
j'ai vu la mini série britannique adaptée du roman qui est dans ma pal (quelle surprise n'est ce pas !), mais j'avoue que la grosse brique me retient un peu, pourtant j'apprécie cette autrice
Répondre
N
ton commentaire est judicieux violette - je crois qu'effectivement le fait d'avoir vu la série m'a retenue de me lancer dans le livre
V
on s'y plonge facilement, peut-être que le fait d'avoir vu la série te retient un peu?
A
Une lecture qui m'avait plu.
Répondre
V
nous sommes d'accord!
L
Je meurs d'envie de le lire depuis très (trop ^^) longtemps ! J'espère sincèrement qu'il trouvera sa place dans mes lectures 2018, merci :)
Répondre
L
Un vrai casse-tête, tu veux dire :D
V
caser ses envies, gérer sa PAL, que c'est compliqué parfois, n'est-ce pas?!
A
J'en garde un excellent souvenir. Je pense d'ailleurs relire l'auteur avec Mary Barton.
Répondre
V
j'aimerais aussi découvrir un autre de ses livres!
T
C'est un des classiques que je suis certaine de lire un jour, pour l'instant je lui ai préféré wives and daughters qui est très beau, très Britanniques aussi dans son sujet et dans son écrite, je l'avais beaucoup aimé. Je pense qu'il pourra te plaire aussi. Celui-là attendra encore un peu parce que je prévois de lire Middlemarch avant et c'est lui aussi un sacré pavé!!
Répondre
V
un joli programme en effet. Je débute complètement dans ce genre et j'apprécie!
L
une bonne idée que de se plonger dans des livres anciens, cela me semble plus optimiste que notre Zola national non?
Répondre
V
tu as raison, un brin moins noir tout de même...
J
Un petit classique de temps en temps ne me ferait pas de mal. Je trouve salutaire la démarche de "se poser" comme tu dis pour profiter d'un texte loin de l'actualité littéraire.
Répondre
V
comme tu dis, c'est excitation liée aux sorties littéraires a un côté parfois angoissant et il faut de temps en temps que je m'en détache !
K
J'ai lu Mary Barton de la même auteure et j'ai été très surprise, je m'attendais à un roman plus classique. Je ne me suis pas ennuyée un instant alors qu'il a un bon nombre de pages aussi.
Répondre
V
ok eh bien je retiens ce titre aussi alors...
A
Aaah mais voilà un petit classique anglais que j'ai oublié avec le temps alors qu'il était en projet de lecture de longue date ! Tu fais bien d'en parler, je le remonte dans ma LAL ! Mais bon, cette année, côté classique en tout genre, je vais me focaliser sur G&P.^^
Répondre
V
Guerre et Paix?
A
Un coup de coeur pour moi et j'ai adoré la mini-série BBC qui en a découlé.
Répondre
V
je ne suis pas allée jusqu'au coup de cœur et je ne connais pas la série!
K
Je n'ai jamais entendu parler de ce livre !
Répondre
V
:)
E
il est dans ma PAL depuis un bon moment, c'est le nombre de pages qui me freinent... j'ai plusieurs pavés en attente, dur de choisir
Répondre
V
je te comprends, de temps en temps, j'aime me plonger dans une histoire longue, celle-ci se lit bien si ça peut être un argument...
M
Je ne te dis pas non mais c'est un gros pavé et quand on le commence on sait qu'il faut s'accrocher :) Je ne connais pas cet auteur mais ce que tu en dis me tente beaucoup...Merci !
Répondre
V
c'est une ambiance, une époque, pas inintéressant du tout mais je te comprends pour le côté pavé!
K
Parfait pour se changer les idées (lu, bien sûr)
Répondre
V
tu as tout lu ma chère! :)