Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 16:12

 

          Si je vous dis que ce livre est encore un « cadeau » de la box que j’ai reçue, vous allez penser que j’ai été très gâtée, et vous aurez raison : 6 mois x 3 livres, ce n’est pas négligeable !

          En Iran, dans les années 60, nous sommes invités dans la maison d’une famille plutôt aisée, à Abadan. Clarisse est la mère, celle qui cuisine, celle qui pomponne sa demeure et son jardin, celle qui s’occupe des jumelles espiègles et de l’aîné ado lunatique, celle qui fait en sorte que son ingénieur de mari ait une petite vie douillette et confortable, celle qui écoute les plaintes de sa petite sœur Alice qui n’est pas encore mariée et celle qui subit les remontrances de sa mère un peu envahissante. Le jour où de nouveaux voisins emménagent à côté, un imperceptible changement va se produire chez Clarisse et va ébranler son statut de maîtresse de maison parfaite. Certes, la petite des voisins, Emilie, est une vraie peste ; certes, sa grand-mère naine est une détestable bonne femme mais le père, Emile, dégage un charme raffiné, partage les goûts littéraires de Clarisse et s’approche doucettement de cette chère voisine qu’il semble si bien comprendre…

           Encore une fois, j’ai lu un roman « d’ailleurs » vers lequel je ne serais sans doute pas allée spontanément et je ne le regrette absolument pas. Dans ce quartier arménien du Sud de l’Iran, on suit au plus près une famille  qui, finalement, pourrait vivre en France. Entre chaleur torride et invasion de sauterelles, entre confection de feuilles de vignes farcies et collation au sirop de griottes, la voix de Clarisse nous parvient par le biais d’un monologue intérieur quasi omniprésent, qui n’est pas sans rappeler une certaine Mrs Dalloway. Point de scandale ni de rebondissement spectaculaire, le roman puise sa force dans la subtilité et la psychologie de l’héroïne à une époque et dans un pays où on se demande ce que les femmes feraient du droit de vote. Je ne suis pas loin d’avoir adoré ce roman issu d’un univers si paradoxal et tellement intéressant.

Ce roman est paru en 2001 en Iran et a obtenu quatre récompenses dont celle du meilleur livre de l’année.

 

« Je m’assis sur le perron pour admirer les massifs de fleurs de part et d’autre de l’allée. De chaque côté, c’était une profusion d’œillets, verveines, mufliers, delphiniums et pétunias qu’Agha Morteza avait plantés. Je regardai l’ombre que projetait le saule sur la balancelle en fer. »

L’invasion de sauterelles : « La pelouse, les arbres, la haie de buis, l’allée, tout était recouvert de poussière. Tout avait pris la couleur terre des sauterelles. Il me fallut un moment pour réaliser que ce n’était pas simplement la couleur mais les sauterelles elles-mêmes. Elles avaient tout envahi. J’en avais le tournis. »

Lorsque Clarisse essaie de défendre la cause des femmes : « Je lui servis du « nous les femmes, vous les hommes » pendant plusieurs minutes. Garnik m’écouta en silence. Le problème, c’est que mes paroles ne sonnaient pas très juste à mes propres oreilles. J’avais omis quelque chose. J’étais sûre que d’une certaine façon, j’avais raison. Mais en même temps, je ne savais pas comment l’exprimer pour que cela ne ressemble pas aux jérémiades d’une bonne femme qui s’est disputée avec son mari. »

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
c'est bien aussi parfois de lire des livres vers lesquels on ne serait pas allée spontanément ! De belles découvertes!
Répondre
V
et je suis certaine de retourner lire cet auteur !
G
J'aime beaucoup cette collection
Répondre
V
je la connais trop peu !
M
Une belle trouvaille visiblement ! Tu me tentes beaucoup ;)
Répondre
V
ça m'a donné envie d'en savoir plus sur l'Iran, ce pays est fascinant!
D
J'ai lu cette écrivaine à plus d'une reprise il y a un an ou deux, et cela m'a laissé de bons souvenirs!
Souvenirs ravivés par ailleurs par un passage dans un restaurant perse à Paris: j'y ai dégusté quelques plats mentionnés dans les livres de Zoyâ Pirzâd. Ou quand le réel rejoint le littéraire...
Répondre
V
l'Iran m'intéresse de plus en plus, pays si riche et complexe! J'aimerais aussi goûter aux plats de ses romans, ça oui!
Y
6 mois x 3 livres, wahou ^^ Pour en plus faire de belles découvertes, c'est l'idéal. La couverture est vraiment super belle !
Répondre
V
c'était il y a presque un an et je crois qu'il m'en reste encore !
T
Tu me donnes envie de le lire. Finalement c'est pas si mal les box où on découvre des auteurs totalement inconnus pour nous. Tu me l'as déjà dit, mais je ne me souviens plus... De quelle box s'agit-il?
Répondre
T
Elle a l'air vraiment top cette box!!! Et je veux TOUS les tote bag!! (Bon je ne sais pas ce que j'en ferai mais ils sont beaux!) Je crois bien que je vais la tester. Je veux bien que tu me le prêtes :-). Tu ne bosses pas vendredi? En tout cas je suis contente d'avoir une semaine en moins, même si ce ne sera pas de tout repos!
V
Exploratology. J'ai donc le livre chez moi, si ça te dit...:) Est-ce que je me trompe ou on se voit jeudi pour la dernière fois avant... novembre??!!?
E
tu m'a vraiment donné envie de le lire, donc rajouté à ma PAL :-)
Répondre
V
il sera en bonne place dans les coups de cœur 2017 !
E
Tu fais de belles découvertes grâce à cette box :)
Répondre
V
eh oui même si c'est frustrant de ne pas pouvoir tout de suite tout lire quand on les reçoit. C'était souvent une très bonne sélection!
A
Il a fallu attendre pour que ce texte soit enfin traduit de l'iranien.
Répondre
V
eh oui !
K
Un très bon souvenir de lecture !
Répondre
V
il me tarde de découvrir un peu mieux civilisation et littérature iraniennes!
M
J'aimerai beaucoup le lire moi-aussi et je le note bien sûr pour voir si je le trouve à la médiathèque. Merci pour ta chronique
Répondre
V
je sais que ma bibliothèque détient d'autres titres de l'auteur alors tu pourras peut-être le trouver!
A
J'ai cette auteure dans ma LAL, le titre avec les kakis je crois, mais je le changerais bien pour ce roman que tu viens de lire, ça me parle davantage et ton billet donne bien envie de le découvrir.
Répondre
V
j'en lirai d'autres de l'auteur. Il me semble qu'elle a écrit pas mal de recueils de nouvelles et Le Goût âpre des kakis en est un.
M
Une jolie critique qui fera grimper ma PAL avec bonheur. Merci pour ce beau partage.
Répondre
V
bah, je la trouvais maigrichonne ta PAL ^_^ !!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées!
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages