Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 20:22

 

             Nous sommes en Tasmanie, au sud de l’Australie. Mary, malade et veuve à 77 ans, arrive à la fin de sa vie, elle le sait bien et elle n’a qu’un souhait : mourir sur l’île de Bruny, une île sauvage sur laquelle elle a vécu de très belles années. Oui mais sa fille n’est pas d’accord et aimerait la caser dans une maison de retraite. Son fils Tom, le plus jeune, comprend mieux sa mère et son personnage prend de plus en plus d’importance. Il a passé un séjour en Antarctique qui a brisé son mariage et chamboulé sa vie. Mary cache un secret renfermé dans une mystérieuse lettre. Dans son petit chalet coupé de tout, son état va péricliter mais elle va aussi faire ressurgir son passé et rencontrer le jeune gardien de l’île, Léon, et indirectement l’aider.

           Je repoussais cette lecture craignant un peu de mièvrerie et une abondance de clichés. (Et mon dieu, quel bandeau publicitaire!!!) Je me suis trompée : bucolique et doux, ce roman sent bon le frais vivifiant de la mer. Le contexte géographique est son gros point fort, l’auteur nous balade sur cette île impétueuse et venteuse mais aussi en Antarctique. En littérature, le froid et le vent me conviennent bien mieux que dans la vraie vie ! Des points négatifs sont tout de même à relever : quelques longueurs, un secret caché trop longtemps (et qu’on peut deviner), quelques bons sentiments un peu ridicules tout de même, dont on aurait pu se passer (je n’ai pas pu m’empêcher de relever ce passage, lorsque Mary et son mari Jack étaient jeunes et amoureux : « Ils couraient nus sur le sable en lançant vers les goélands leurs rires et leurs cris. » !) Mais ce roman est plus que cela : une tendre réflexion sur la vie, une acceptation de la vieillesse et de la mort subtilement abordée. Une lecture pas indispensable mais somme toute agréable !

« En traversant l’île d’ouest en est, Mary regarda défiler es prés enclos en essayant d’en graver chaque détail dans sa mémoire. Ce voyage était différent de tous les autres, car c’était le dernier. »

 

         Le phare de l'île de Bruny et moi-même vous souhaitons une bonne rentrée !

http://amoureuxvoyageux.com/wp-content/uploads/2015/10/IMGP0014-1-1024x680.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 21/09/2017 09:02

Un très bon souvenir pour moi, j'ai vraiment aimé me laisser porter par cette histoire, par contre, je n'ai pas du tout aimé le suivant...

Nad 07/09/2017 19:50

Si ça sent bon la mer c'est certain que je l'aimerais. Je le note, et à un précieux endroit. Bisous

Violette 07/09/2017 21:07

dans l'idéal : à lire au bord d'un océan :) !

Ariane 06/09/2017 19:35

Dès qu'il est question d'île ou de phare ça m'intéresse.

Violette 07/09/2017 17:07

tu vas être comblée alors!

Corentine 04/09/2017 12:47

Je suis assez d'accord avec toi. Cette lecture était agréable mais sans plus, les longueurs étaient trop nombreuses selon moi.

Violette 04/09/2017 14:07

oui, ça m'a un peu gâché la lecture, on soupire parfois... dommage!

Luocine 04/09/2017 07:06

J'aime beaucoup ton billet il est très mesuré et ce qui t'a fait plaisir me plairait aussi .

Violette 04/09/2017 14:07

des envies de lointain, de vent et de solitude? :)

Tiphanie 03/09/2017 19:34

A part pour son côté venteux et son air iodé ça ne me tente pas trop.

Violette 04/09/2017 14:08

je ne le placerais pas non plus dans les indispensables.

Margotte 02/09/2017 19:07

Un titre que je note car c'est tout à fait le genre de roman qui peut faire le plus grand bien dans les périodes difficiles. Et puis, j'aime le vent (mais moins le froid...) ;-) Bonne rentrée à toi aussi !

Violette 03/09/2017 00:07

merci! Dur dur de reprendre:( Je n'aime ni le vent ni le froid... sauf en littérature!

Alex-Mot-à-Mots 02/09/2017 18:05

Si il croise ma route, mais je n'en ferai pas une priorité.

Violette 03/09/2017 00:07

je comprends!

Saxaoul 02/09/2017 15:36

J'en ai déjà suffisamment à lire en ce moment alors je crois que je ne vais pas le noter.

Violette 03/09/2017 00:08

si on ne me l'avait pas prêté, je ne l'aurais jamais lu non plus!

Mimi 02/09/2017 09:10

Peut-être une façon douce d'aborder la fin de vie... En tout cas, on ressent de la douceur dans tes écrits et même si ce roman n'est pas une pépite, c'est sûr qu'il doit être agréable à lire.

Violette 02/09/2017 09:32

pendant les vacances, c'était très bien!

manou 02/09/2017 07:21

Vu le bandeau, je me serais méfiée aussi. Mais la sélection du Prix des Lecteurs offre souvent des livres touchants qui sont agréables à lire. Alors pourquoi pas se laisser tenter, vu ce que tu nous dis aujourd'hui.

Violette 02/09/2017 09:32

oui, c'est une lecture agréable et un voyage étonnant.

A_girl_from_earth 01/09/2017 21:21

Pas indispensable mais agréable tout de même. Je le note donc mais sans urgence, ton billet me laisse penser que je pourrais passer un bon moment de lecture dépaysant et rafraîchissant.

Violette 02/09/2017 09:33

tu as tout compris!!!

krol 01/09/2017 20:23

Il ne me tente pas au regard de tes points négatifs.

Violette 02/09/2017 09:33

c'est une lecture douce et dépaysante mais pas indispensable, je te l'accorde.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages