Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 08:29

 

Résultat de recherche d'images pour "giboulées de soleil"

 

          Dans un petit village tchèque, non loin de la frontière autrichienne, en 1947, Magdalena tombe enceinte à même pas 20 ans. Elle a succombé aux charmes de Josef, le fils du patron, qui l’a aussitôt ignorée. C’est la mère de Magdalena, Marie, qui va l’aider à l’accoucher, seule. Elle a l’habitude. Elle a l’habitude aussi des bâtardes puisque sa fille en est une. Après Magdalena, c’est sa fille Libuse qui connaît le même sort puisqu’elle couche avec un soldat russe qui meurt quelques heures plus tard. Enfin, c’est Eva, la moderne, l’érudite qui, lorsqu’elle remplira ses papiers d’identité, devra laisse blanche et vide la ligne réservée au nom du père.

           Récit résolument féminin et féministe, ces quelques pages cognent, heurtent et ont marqué la lectrice et (surtout) la femme que je suis. Dans des conditions difficiles, à une époque plutôt rude, le comble pour ces femmes est d’élever seules un enfant – une fille qui plus est -  et, même si elles sont parfois avares en tendresse, elles sont fières de leur statut si particulier. Elles ne pleurent pas car les larmes, « on les avale, on les économise pour les grandes occasions. […] comme la beauté, par exemple. On peut pleurer lorsqu’on rencontre la beauté.»Elles portent leur prénom et pour nom, le prénom de leur mère, de leur grand-mère à une époque où c’était une honte d’être fille-mère. Le récit gagne en force au fil des générations, un lien très fort est tissé entre toutes ces femmes qui trouvent force et caractère dans ce qui pourrait être considéré comme une faiblesse inavouable. Chacune des femmes est une brodeuse émérite, chacune se débrouille et subvient à ses besoins malgré les assauts des hommes, malgré l’hostilité ambiante, malgré le manque de chance.  L’arrière-plan historique est à la fois intéressant (toute l’histoire de la Tchécoslovaquie est contenue dans le livre !) et finalement accessoire parce que ça aurait bien pu se passer chez nous il n’y a pas si longtemps que ça.

            J’ai adoré ce roman que j’ai lu trop vite, que j’aimerais relire pour m’imprégner de cette force omniprésente et contagieuse. Les hommes sont soit boiteux, soit morts, soit absents et effacés dans un univers où la définition de la femme sort des sentiers battus. Magnifique et vivifiant !

 

« Je me rappelle qu’en chemin vers la ferme le lever du soleil nous a rattrapées. La lumière blanchâtre arrachait à la nuit les contours du village, des maisons, des arbres et des champs. L’air, empli de la petite rosée, allait vite se charger de chaleur. »

« Je hais ma mère autant que je l’aime. »

« Il faut le préciser, on est des bâtardes de mère en fille, comme certains sont boulangers ou rois. »

« La poésie c’est souffrir avec élégance, ce qui rend notre propre souffrance non seulement supportable mais belle. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

krol 19/08/2017 19:51

J'ai déjà croisé ce livre plusieurs fois sur les blogs. Tu me rappelles que je dois le trouver !

Violette 21/08/2017 10:51

il sort des sentiers battus, indéniablement.

Alex-Mot-à-Mots 19/08/2017 13:40

Pauvres hommes, ils ont l'air bien maltraités dans ce roman.

Violette 21/08/2017 10:52

ça, on ne peut le nier... mais ça fait ressortir le caractère sacrément trempé des femmes !

L'Irrégulière 18/08/2017 16:13

Oh que oui, un très beau roman !

Violette 18/08/2017 20:24

j'aimerais vraiment le relire, et je dis rarement ça !

ingannmic 18/08/2017 14:16

Quel plaisir que de tomber sur de tels billets, qui nous permettent de découvrir des pépites méconnues ! Je note, bien sûr...

Violette 18/08/2017 20:24

:) Merci !

Margotte 18/08/2017 09:29

Oh mais voilà qui m'intéresse ! et qui passionnerait Mlle Margotte. Il vient de sortir ?

Violette 18/08/2017 11:18

non non, il date d'avril 2016.

A_girl_from_earth 17/08/2017 20:23

Mazette ! Tu sembles avoir mis la main sur une petite pépite tchèque. Il faut que j'y regarde de plus près !

Violette 18/08/2017 11:19

le roman est vraiment vraiment à lire!!!

Noukette 17/08/2017 18:10

Décidément, il va falloir que je m'intéresse à ce roman !

Violette 18/08/2017 11:19

oui, dix fois OUI !!

Saxaoul 17/08/2017 17:13

Cette lecture à été marquante pour moi aussi. Je l'ai offert à ma mère, qui a quand même un côté féministe assez marqué, et elle a beaucoup aimé. Pourtant c'est rare que nous appréciions les mêmes lectures !

Violette 18/08/2017 11:21

ta remarque est intéressante, je me suis aussi dit que c'était un ivre pour toutes les femmes, toutes générations confondues. Et l'offrir à ma maman est une bonne idée ;)

Luocine 17/08/2017 12:21

un livre qui fait très envie, des femmes qui ont surmonté la honte et réussit à devenir fortes. bravo à elles et à l'écrivaine qui leur a rendu hommage.

Violette 18/08/2017 11:36

résilience et féminisme pourraient être les mots-clés de ce roman magnifique!

Jerome 17/08/2017 12:08

Une femme est plus forte qu'un homme, ça ne fait aucun doute ;)
Une très belle découverte on dirait, tu es clairement tombée sous le charme de ce roman.

Violette 18/08/2017 11:36

oui, un petit coup de cœur !

Kathel 17/08/2017 11:42

Merci de me rappeler que j'avais noté ce livre : je ne vais pas le perdre de vue !

Violette 18/08/2017 20:23

il vaut le détour !

niki 17/08/2017 11:23

il y a un peu là-dedans des réminiscences du chemin du serpent de torgny lindgren, même si les époques diffèrent - un peu trop sérieux pour moi en ce mement ;)

Violette 18/08/2017 11:37

je peux comprendre, mais tu te laisserais vite emporter par ce roman!

manou 17/08/2017 10:53

Merci de nous donner ton ressenti. La condition des femmes est terrible et il se trouve que j'ai déjà noté ce roman pour le lire, ce que je n'ai pas encore eu le temps de faire car il est toujours indisponible à la médiathèque. Je vais me décider à le réserver.

mjo 17/08/2017 10:24

Un premier roman qui a obtenu le prix Renaudot des lycéens !

Violette 17/08/2017 10:52

c'est vraiment mérité pour une jolie pépite!

Mimi 17/08/2017 09:09

Une belle critique qui nous fait prendre conscience que la violence faite aux femmes revêt différentes formes, mais aussi que ces femmes savent marcher la tête droite et se battre.

Violette 17/08/2017 10:52

tout à fait... et c'est bien connu, une femme est plus forte qu'un homme ;) !

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages