Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 16:25

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Dans une coque de noix de Ian McEwan"

 

 

            Le narrateur, un fœtus coincé dans le ventre de sa mère sur le point d’accoucher, entend tout ce qui l’entoure. Grâce aux conversations, aux émissions de radio entendues, il a développé une intelligence adulte et une conscience hors norme. Son problème actuel, en plus de l’étroitesse inconfortable de son habitat, c’est le complot qu’il a surpris entre sa mère Trudy et son amant, Claude. Trudy est encore mariée au père du bébé à venir, John, mais elle le déteste et, avec la complicité active de Claude, a décidé de supprimer John. Le fœtus aimerait sauver son père, il n’aimerait pas naître dans une cellule de prison mais tout ce qu’il parvient à faire, c’est assister au déroulement tragique du projet d’assassinat. Contre toute attente, John se présente avec sa maîtresse dans la maison où Trudy l’a déjà chassé. Ce petit détail n’entrave en rien le dessein machiavélique des amants terribles…

          Sombre et pessimiste, ce roman tire sa force de son narrateur pour le moins original : un bébé in utero possédant déjà une conscience extralucide. A la fois aveugle et clairvoyant, cloîtré et d’une ouverture d’esprit qu’on peut lui envier, cet être-pas-encore-né est instinctivement et irrationnellement fou d’amour pour sa mère, déteste son beau-père/oncle et tente de protéger -bien vainement évidemment- son père… Dans une atmosphère qui tend à la claustrophobie, une tragédie policière se joue : Trudy et Claude vont-ils réussir à tuer John ? si oui, seront-ils démasqués ? Le fœtus ingurgite d’insolentes quantités d’alcool tout en élaborant tout un tas d’hypothèses sur ce qui se trame réellement. Il en profite pour décrire un monde où il ne fait pas beau vivre mais où il va atterrir bientôt malgré lui. Les coups de butoir du sexe de Claude rythment le monologue du fœtus trop mature.

           Sans remettre en question le majestueux talent d’écriture de McEwan ni son ton acerbe souvent délicieusement drôle, je ne peux pas vraiment dire que j’ai aimé cette lecture qui nous donne une vision apocalyptique de la grossesse mais aussi une bien sombre image de l’humanité. J’ai eu l’impression d’assister à un brillant exercice de style ou à une démonstration de force surfaite. A l’instar du fœtus, je me suis sentie à l’étroit tout en connaissant la fin, sans surprise.

        De McEwan, j'ai largement préféré Sur la plage de Chesil, Opération Sweet Tooth ou encore L'intérêt de l'enfant.

 

John et Trudy font très fréquemment l’amour, sans se soucier le moins du monde de l’énorme ventre de Trudy, et de son occupant : « Je ferme les yeux, serre les gencives, me recroqueville contre la paroi utérine. Ces turbulences arracheraient les ailes d’un Boeing. Ma mère aiguillonne son amant, le cravache avec ses cris aigus de fête foraine. Le mur de la mort ! Chaque fois, à chaque coup de piston, je redoute que Claude ne passe au travers, transperce mon crâne souple et contamine mes pensées de sa semence, sa liqueur fertile en banalités. Le cerveau atteint, je penserais et parlerais alors comme lui. Je serais le fils de Claude. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

athalie 16/07/2017 09:56

J'apprécie tout particulièrement cet auteur, mais là, je te rejoins complètement ; un exercice de style, une démonstration surfaite ... presque trop intelligent pour être romanesque !

Violette 16/07/2017 10:43

On est parfaitement d'accord, ça frôle dangereusement la pédanterie et manque de sincérité ! Dommage...

Emma 27/06/2017 20:28

Drôle de sujet qui ne me tente pas trop, je le découvrirai avec un autre livre.

Violette 28/06/2017 15:56

et un peu trop "exercice de style" à mon goût...

Ariane 20/06/2017 13:48

Le postulat de départ me rappelle Le divin enfant de Bruckner, lu il y a bien longtemps.

Violette 20/06/2017 22:15

oh, toi aussi tu l'avais lu? Je me souviens avoir aimé mais avoir trouvé ça tordu! :)

krol 17/06/2017 12:10

Moi j'ai bien aimé, j'ai souri souvent et j'apprécie cet humour noir ! Ce n'est certes pas son meilleur, mais il m'a fait passer un bon moment !

Violette 18/06/2017 09:54

J'en attendais sans doute trop. Passée la 1ère surprise du narrateur original, le reste était assez prévisible, je trouve.

Galéa 16/06/2017 11:50

oui alors là, rien que l'extrait final me fait fuir, me grossesse remonte à trop peu de temps, je trouve que mc ewan est quand même très inégal au final, j'ai adoré certains de ses romans et vraiment pas aimé d'autres. Ce que tu dis du côté sombre (et sans espoir semble-t-il) du roman me fait passer ma route.

Violette 17/06/2017 11:19

je suis tout à fait d'accord pour les inégalités de McEwan, certains de ses romans ne m'ont pas plu. Je peux comprendre que tu aies envie de passer ton chemin !

Alex-Mot-à-Mots 16/06/2017 09:06

Déjà que le sujet ne me tentait pas, mais après avoir lu ton avis, je suis certaine de ne pas le lire.

Violette 17/06/2017 11:36

contente d'avoir pu conforter ton pressentiment mais désolée pour le livre!

dasola 15/06/2017 22:10

Bonsoir Violette, pas mon McEwan préféré non plus mais j'ai aimé l'histoire même si on peut deviner la filn. Toujours pas lu l'Intérêt de l'enfant (je sais, ce n'est pas bien). Bonne soirée.

Violette 17/06/2017 11:17

oui, on peut aisément deviner la fin, j'avais même élaboré des dénouements plus complexes :) !

Corentine 15/06/2017 10:03

Cette histoire est pour le moins originale ! J'avais vu la couverture passer mais ne m'étais pas arrêtée sur le contenu ! Dommage que tu n'aies pas été convaincue plus que ça ! Mais il me tente quand même bien, moi et ma vision pessimiste de l'humanité seront servies ^^

Violette 15/06/2017 16:49

pourtant, j'avais lu Le Divin enfant de Bruckner et il y a des similarités. Oui si tu veux du pessimisme, il y en a !:)

Luocine 15/06/2017 09:36

et comme je ne fais partie du "fan club" de cet auteur je vais laisser ce livre dans l’œuf...

Violette 15/06/2017 16:49

sans le faire éclore et grandir à tes côtés? ;)

manou 15/06/2017 06:30

C'est sûr qu'on a pas l'habitude d'e vivre les événements à partir de ce que le bébé entend in utero ! Cela doit être bien dérangeant...Mais ce que tu nous en dis me tente tout de même car la construction me parait intéressante et il se trouve que je n'ai encore rien lu de cet auteur. Bonne journée

Violette 15/06/2017 16:51

je te conseille Sur la plage de Chesil, une petite merveille! Il ne m'a pas manqué grand chose pour que j'aime ce livre, un supplément d'âme peut-être ;)) Bonne soirée Manou !!

A_girl_from_earth 14/06/2017 22:38

Ah zut, j'étais quand même bien tentée par cette intrigue originale où le narrateur est un foetus !

Violette 15/06/2017 16:52

alors tente le coup tout de même, c'est bien écrit, il y a du suspense, moi il m'a manqué un peu de fraîcheur et de générosité pour être totalement convaincue.

keisha 14/06/2017 18:40

J'espère quand même le lire (je lis ce qu'écrit l'auteur, systématiquement)(comme pour coe)

Violette 14/06/2017 18:54

moi aussi j'ai presque tout lu de lui. C'est peut-être personnel mais c'est de qualité mais froid.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages