Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 11:36

 

           Je voulais une lecture légère et pas compliquée dans une période intense de représentations théâtrales, j’ai trouvé ce que je cherchais !

           Le roman débute sur trois histoires en parallèle : Tess, mariée à Will depuis des années, maman d’un petit garçon, apprend que son mari est tombé amoureux de celle qui est à la fois sa meilleure amie, sa collègue et sa cousine (et leurs mères sont jumelles). Devant Will et Felicity qui avouent honteusement leur amour, Tess fuit, avec son fils, chez sa mère. Là-bas, elle retrouvera un ex-petit ami.

             Rachel, elle, désormais grand-mère, vient d’apprendre que son fils et sa bru immigrent aux Etats-Unis en emmenant, bien sûr, son petit-fils adoré. Cette séparation à venir ne fait que raviver la douleur de la perte de sa fille, Janie.

            Et enfin, conforme au titre du roman, Cecilia mère de trois filles et heureuse épouse de John-Paul, découvre une lettre, au grenier, portant la mention « A n’ouvrir qu’après ma mort » et signée par son mari. Lorsqu’on découvre une telle lettre, que faire ? Résister à sa curiosité ? L’ouvrir coûte que coûte ?

           Ce roman réserve bien des surprises, des rebondissements et des révélations où, finalement, les trois histoires vont se trouver intimement liées. Malgré quelques longueurs et répétitions, les 500 pages se lisent en un rien de temps – c’est le genre de livre où sauter une ligne ne pose aucun problème de compréhension générale, si vous voyez ce que je veux dire… Pour moi, ce roman a rempli sa mission qui était celle de me détendre et de me vider la tête. Retiendrai-je quelque chose ? Pas sûr mais, à l’instant T de lecture, certains passages nous permettent de réfléchir sur le pardon, l’amour conjugal, l’amour pour son enfant ou encore cette idée de secret…

« Cecilia pensait savoir ce qu’était la colère – ne lui arrivait-il pas de s’emporter ? -, mais à ce moment précis, elle comprit qu’en réalité, elle n’en avait jamais fait l’expérience. C’était un sentiment insensé, formidable, absolu, d’une ardeur incomparable. Un sentiment qui lui donnait l’impression de pouvoir voler. Voler à travers la pièce comme un démon et lacérer le visage de John-Paul de ses serres. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tiphanie 02/05/2017 18:37

La lecture ne me tente pas plus que ça, par contre je regarderai volontiers la série.

Violette 02/05/2017 21:19

une série existe???

Alex-Mot-à-Mots 02/05/2017 12:01

Tu as raison, un roman dont on ne retient pas grand chose.

Violette 02/05/2017 21:19

;) bah, tant pis!

PHILIPPE D 01/05/2017 21:35

Pas un coup de coeur, beaucoup de personnages, au début difficile de s'y retrouver, mais une lecture finalement agréable !
Bonne semaine.

Violette 02/05/2017 21:20

oui, sympatoche, qui ne mange pas de pain ;)

Jerome 28/04/2017 12:58

Ma femme vient de le terminer. Elle a bien aimé mais je ne suis pas du tout certain de m'y mettre à mon tour.

Violette 28/04/2017 13:25

On peut s'en passer!

céline 28/04/2017 12:04

Quelques longueurs je suis d'accord, mais ça fonctionne ! J'ai passé un bon moment de lecture, même si la fin, oui, bon.

Violette 28/04/2017 13:26

on oublie vite, m'enfin...

manou 28/04/2017 11:58

J'ai déjà entendu parler de ce titre dans la blogo et je me suis dit "voilà une bonne lecture de vacances" ! Il n'y a pas de mal à avoir des lectures plus légères de temps en temps. La lecture-plaisir c'est ça aussi. C'est donc un livre qui a bien rempli sa mission

Violette 28/04/2017 13:27

Oui, je suis tout à fait d'accord avec toi, parfois j'ai besoin de lire un truc léger, il m'arrive de le regretter par la suite mais je réitère l'opération:)

Jules se livre 28/04/2017 02:34

Un roman que j'ai trouvé un peu lent mais qui a pris toute sa force autour de la page 150 il me semble! J'aime beaucoup cette auteure!

Violette 28/04/2017 13:29

je ne pense pas lire autre chose de l'auteur.

A_girl_from_earth 27/04/2017 23:45

Bon, pas à lire de toute urgence donc mais à noter pour les envies de léger, divertissant, entre-deux, menace de panne de lecture.:-)

Violette 28/04/2017 13:30

c'est tout à fait ça, dans une salle bruyante, sur une plage, ça peut bien marcher:)

yueyin 27/04/2017 22:11

Je vois tout à fait le genre de lecture et j'aime bien aussi :-) Il y a des moment où c'est juste ce dont on a besoin :-)

Violette 28/04/2017 13:30

pas trop souvent tout de même, hein :) !

Yuko 27/04/2017 20:34

Pourquoi pas mais pas tout de suite...

Violette 27/04/2017 20:44

il n'est pas indispensable mais prenant et divertissant. Et léger et finalement pas tant que ça. Je sens que je suis très claire...

keisha 27/04/2017 13:55

Délassement, oui, je n'en attendais pas plus, mais finalement il y a de bonnes questions posées;

Violette 27/04/2017 15:21

lu il y a quelques semaines maintenant, il ne m'en est pas resté grand chose...

Luocine 27/04/2017 13:13

J'adore la citation c'est tellement juste et je suis contente que ce livre ait rempli sa mission : délassement!

Violette 27/04/2017 15:21

on en a bien besoin parfois!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages