Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 12:20

 

 

              Gabriel est un petit garçon qui vit au Burundi avec sa mère originaire du Rwanda et son père qui a quitté, adolescent, les montagnes du Jura. Avec sa sœur Ana, Gaby mène une existence paisible au cœur d’un cocon douillet fait de jeux (parfois cruels), de disputes parentales, d’amitiés juvéniles. Une existence rythmée par une correspondance avec une jeune Orléanaise, des échos lointains de conflits rwandais et des rendez-vous quotidiens avec les copains du quartier dans l’épave d’un Combi Volkswagen. Cette enfance insouciante et joviale est brisée par la guerre, quand les copains veulent devenir des tueurs à leur tour, quand les cadavres jonchent la route, quand l’école est protégée comme un camp militaire, quand les membres de la famille commencent à tomber les uns après les autres, quand la mère de Gaby, rentre un jour à moitié folle d’avoir vu des tableaux d’horreur et de massacres. Il y a donc l’avant et l’après, l’époque heureuse et la période tragique, l’enfance et ce qu’on pourrait appeler la chute dans l’âge adulte.

           C’est un roman qui m’a touchée, j’ai trouvé certains passages magnifiques et particulièrement poignants. L’écriture est maîtrisée, le ton est toujours juste, l’ambiance africaine parfaitement retranscrite. Quand on sait que Gaël Faye est né au Burundi, pays qu’il a quitté, lui aussi, en 1995 après le début de la guerre civile, on se doute bien que l’écrivain a puisé dans ses souvenirs pour raconter sa fiction. Je comprends sans mal que les lycéens aient apprécié ce roman d’apprentissage taché de sang et de nostalgie. En sirotant une bière de banane (et en goûtant à ces cornets de termites frits !) parmi les cris de babouins, dans une chaleur sèche et nonchalante, on aimerait pouvoir traverser les rues de Bujumbura, entendre les rires des enfants, sans qu’ait jamais eu lieu ce conflit stupide entre Tutsis et Hutus.

 

« Pendant que tout le monde discutaillait, j’ai soudain reconnu Calixte dans la foule. Calixte, qui m’avait volé mon vélo… A peine ai-je eu le temps de donner l’alerte qu’il a détalé aussi vite qu’un mamba vert. La ville entière lui a couru après, comme on poursuit un poulet qu’on veut décapiter pour le déjeuner. Dans les provinces assoupies, rien de tel pour tuer le temps qu’un peu de sang à l’heure morte de midi. Justice populaire, c’est le nom que l’on donne au lynchage, ça a l’avantage de sonner civilisé. »

« A ces heures pâles de la nuit, les hommes disparaissent, il ne reste que le pays, qui se parle à lui-même. »

« Le génocide est une marée noire, ceux qui ne s’y sont pas noyés sont mazoutés à vie. »

Alors que ses copains consacrent leur énergie à se procurer grenades et kalachnikovs : « J’étais trop occupé ces temps-ci à rester un enfant. »

« Il faut se méfier des livres, ce sont des génies endormis. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe D 30/09/2017 18:50

Je viens de le lire et il m'a beaucoup plu. Ce n'est pas un coup de coeur comme pour la plupart des lecteurs, mais une lecture plaisante, intéressante et émouvante par moments. Une belle écriture aussi, je trouve. Je me méfie souvent des gros succès, mais ce roman mérite ses récompenses.
Bon dimanche.

Violette 01/10/2017 16:50

je suis tout à fait d'accord avec toi, ce n'était pas un coup de cœur non plus mais c'est un roman qui vaut vraiment le détour. A lire!

Tiphanie 07/03/2017 21:00

Je l'ai emprunté à la bibliothèque, j'ai hâte de le lire.

Violette 08/03/2017 09:17

et moi de lire ton avis!

Sylire 04/03/2017 19:21

Je le classe comme d'autres dans mes coups de coeur. Je vais avoir l'occasion de le relire prochainement en version audio car il est en lice pour le prix Audiolib, auquel je participe.

Violette 04/03/2017 23:30

je peux comprendre. J'ai lu pas mal de littérature d'Afrique noire, c'est pour cela que je n'en ai pas fait un coup de cœur.

Hélène 03/03/2017 10:35

Coup de coeur !

Violette 04/03/2017 12:35

je ne suis pas allée jusque là parce que j'avais déjà lu pas mal de littérature noire-africaine dans la jeunesse (^^) et il n'y avait pas l'attrait de la nouveauté pour moi. Même si ce petit roman a tout d'un Grand :)

Alex-Mot-à-Mots 02/03/2017 17:48

Une lecture qui m'avait passionnée également.

Violette 02/03/2017 19:40

:)

gambadou 02/03/2017 11:19

un coup de coeur pour moi

Violette 02/03/2017 19:41

je ne suis pas allée jusqu'au coup de cœur parce que j'ai déjà lu pas mal de littérature noire-africaine par le passé et certains passages me les ont remis en mémoire...

Mo 01/03/2017 14:02

Je suis en pleine lecture... absorbée... ;)

Violette 01/03/2017 15:46

ah, bientôt ton billet alors !

MTG 01/03/2017 09:07

Partout je ne vois que des louanges, sans compter le succès critique et public du livre. Et pourtant, je ne veux pas le lire, ce n'est pas ce que je cherche en littérature.

Violette 01/03/2017 15:58

tu peux toujours essayer...

Philisine Cave 28/02/2017 21:33

J'ai beaucoup aimé ce roman (l'histoire). La langue ne m'a pas autant emballée que cela, même si certains passages sont, comme tu le dis, magnifiques et tombent à pic.

Violette 01/03/2017 15:52

le style est simple.

L'Irrégulière 28/02/2017 08:58

Ce roman mérite pleinement son succès, d'autant que l'auteur est vraiment adorable !

Violette 28/02/2017 18:05

j'ai aimé ses chansons avant de lire son livre!

Moka 28/02/2017 08:04

Un roman qui m'a aussi plu et beaucoup touchée!

Violette 28/02/2017 18:05

je crois qu'on peut difficilement rester insensible!

keisha 28/02/2017 07:42

Pas lu, quelque chose me retient un peu. Rien ne presse.

Violette 28/02/2017 18:06

oh tu aimeras, je ne m'en inquiète nullement!

A_girl_from_earth 27/02/2017 22:50

Ouhlala, celui-là, à force d'attendre sa disponibilité à la bib', j'ai fini par l'oublier. Heureusement que les blogueurs en reparlent de temps à autre ! Et tu confirmes que c'est un petit bijou ! Vraiment hâte de le lire !

Violette 28/02/2017 18:07

j'ai la chance d'attendre peu de temps à la bibliothèque (je ne jugerai pas mes concitoyens, n'est-ce pas...) mais je ne m'en plains pas!

Noukette 27/02/2017 22:19

Il m'attend toujours, j'attends que le soufflé retombe un peu et je me lance ;-)

Violette 27/02/2017 22:47

oui je comprends, mais je ne crois pas que tu seras déçue ! Bises!

manou 27/02/2017 18:35

J'ai adoré ce livre et moi aussi il m'a beaucoup touché et je suis heureuse de l'avoir lu dès le mois de septembre avant le battage médiatique inévitable lié au prix ce qui me montre bien que ce que j'ai ressenti vient du fond du coeur. Tes extraits et ton résumé me touchent encore des mois après et je sais qu'un jour je le relirai car il traversera le temps. L'écriture est magnifique et les mots bouleversants. Bises

Violette 27/02/2017 19:56

On te sent effectivement bouleversée par ce texte. J'ai été vraiment contente de savoir que des jeunes avaient lu et apprécié ce livre. Même s'il ne s'agit que d'une minorité, c'est toujours ça de pris!

Nad 27/02/2017 17:23

Si tu savais comme j’ai aimé ce récit de Gaël Faye, qui se fait le témoin vivant des conséquences de l’exil. C’est mon plus grand coup de cœur de la dernière année, pour plusieurs raisons. Et je sais que j’y reviendrai un jour. J’ai senti qu’il avait écrit ce récit avec l’énergie du survivant. Le regard d’un enfant de 10 ans qui se fait témoin de la guerre qui a déchiré son pays. Une mémoire vive sur les traumatismes de son passé. Écrit avec énormément de dignité. Merci pour ce billet touchant et pour tes extraits qui le sont tout autant…

Violette 27/02/2017 19:58

oh Nad, je t'en prie. J'avoue que certains passages l'ont emporté sur le reste. Ce livre doit être un modèle, un témoignage à garder dans un précieux coin de sa tête.

Corentine 27/02/2017 16:55

J'ai trop vu ce livre partout pour réellement m'y intéresser. Dans quelques années peut-être.

Violette 27/02/2017 19:58

je te dirais bien de ne pas attendre si longtemps parce que le sujet reste d'actualité, avec tous les enseignements qu'on peut en tirer.

Emma 27/02/2017 14:55

Un livre qu'on a beaucoup vu partout, j'y viendrai certainement un jour...

CORENTINE 01/03/2017 18:37

Hum, hum... arf, je sais pas :/

Violette 27/02/2017 20:00

oh oui, ne l'oublie pas parce qu'il mérite son succès et il vaut vraiment le détour, ne serait-ce que pour ne pas oublier...

Angelilie 27/02/2017 14:16

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. au plaisir

Violette 27/02/2017 20:01

merci beaucoup ! Au plaisir de se lire:)

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages