Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 15:55

 

Afficher l'image d'origine

 

                Le narrateur est un Italien, père de deux garçons. L’aîné, Andrea -surnommé Andy- est autiste. Pour ses dix-huit ans, le père décide de lui offrir un voyage hors du commun, celui de traverser les Etats-Unis. Les deux hommes seront seuls, livrés à eux-mêmes, avec les risques potentiels qui sont décuplés quand un adolescent autiste voyage, lui qui a tant besoin de repères, de rituels, de gestes rassurants. Partant de Miami, père et fils vont d’abord bourlinguer à moto, un moyen de transport qu’Andrea adore, jusqu’à Los Angeles. Les chemins et les rencontres vont les mener vers le Sud, toujours plus vers le Sud : le Mexique, le Guatemala et enfin le Brésil. Globalement, le voyage dépasse les espérances du père, Andrea s’ouvre au monde, en demande toujours plus, avec une envie croissante d’aller plus loin, de rencontrer, de grandir… Avec un espoir un peu fou, le père croit toujours à une possible guérison. Pourtant, on ne voit pas tant souffrir mais plutôt découvrir avec délectation les joies des baignades, les beautés du monde, les multiples libertés et même les charmes de l’amour. Avec une pureté et une innocence singulières.

               Ce roman est un magnifique cadeau. Il offre une vision nouvelle, attachante et bouleversante de l’autisme. Andy passe un temps fou à renverser et vider des flacons, à colorier, systématiquement il enlace les gens qu’il rencontre (d’où le titre du livre), il rit quand quelqu’un se met en colère, il marche sur la pointe des pieds, il dévore gloutonnement ce qui lui tombe sous la main… le lecteur ne cesse de se demander si son monde n’est pas plus beau que le nôtre, s’il faut à tout prix le faire entrer dans notre moule et devenir, comme Andrea le dit lui-même un « Terrien ». Le papa, quant à lui, est tout aussi émouvant, un père courage, il est rare de pouvoir le dire mais c’en est un, un vrai, un beau, un grand, qui pense à son fils avant lui-même, qui lui offre le plus grand des présents, qui va de l’avant, toujours. Une belle leçon quand on voit une majorité de parents « abandonner » leur progéniture dite « normale » et facile… Une très jolie lecture, un road-trip original où le voyage humain prime.

             Fulvio Ervas est un auteur de romans noirs, il a écouté le père d’Andrea raconter son périple au cours d’un dialogue qui a duré plus d’un an.

            Ce roman a été glissé dans une box qui m’a été offerte… Deux bouquins/mois, 6 mois durant, voilà qui va encore gonfler ma PAL !

« Certes, il est barré, mais pas hors du monde. Il arrive d’un ailleurs où prévalent d’autres codes, d’autres signes, d’autres beautés qu’il transfère parfois jusqu’ici, quand il le veut et quand il le peut. »

« La plage est en pente raide, à Acapulco, et les vagues qui s’y écrasent sont énormes et puissantes. On est sur le rivage avec de l’eau jusqu’aux genoux, et soudain survient une lame, qui nous saisit et nous tient en suspens. C’est à la fois grisant et hypnotique. Andrea joue à se laisser soulever sans relâche. Ce n’est pas seulement une question de résistance physique ni de répétition compulsive. Il est heureux. Un bonheur immédiat et viscéral, la joie du pingouin glissant sur la banquise, de la baleine bondissant hors de la mer, de l’albatros planant dans le ciel, insouciant de la gravité. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nad 26/02/2017 00:08

Ce roman me tente follement! Pour la thématique qui m'est chère, l'autisme, pour la complicité père-fils et pour le road-trip sur des chemins humains. Ah oui il me tente celui-là!

Violette 26/02/2017 10:01

laisse-toi tenter alors! N'hésite pas!

Céline 25/02/2017 11:11

Je l'ai noté il y a longtemps et oublié... Merci pour ce rappel !

Violette 25/02/2017 15:03

moi je n'en avais jamais entendu parler...

Cristie 24/02/2017 16:17

Il m'a laissé de bons souvenirs ...

Violette 24/02/2017 17:20

à toi aussi ? :)

Corinne 24/02/2017 10:27

Ton avis me donne envie de lire cette histoire sans tarder, j'adore, merci !

Violette 24/02/2017 11:50

bonne nouvelle :) !

MTG 23/02/2017 09:00

En effet, ce livre à l'air touchant et original. Déjà, le titre interpelle et ce type de road trip peut faire du bien , surtout aux lecteurs !

Violette 23/02/2017 09:30

après cette lecture, on sourit et on relativise, ça fait du bien, en effet!

Emma 23/02/2017 07:43

Il me tente bien celui-ci, et pourtant le titre m'aurait plutôt fait fuir.

Violette 23/02/2017 09:30

je le trouve très beau et quand on lit le livre, il prend une valeur très forte.

Libriosaure 22/02/2017 21:21

Je ne connaissais pas du tout, c'est la première fois que j'en entends parler et je suis franchement emballée !

Violette 23/02/2017 09:30

super ! :)

livresetbonheurs 22/02/2017 12:07

Oh, voilà qui m'intéresse beaucoup !!

Violette 22/02/2017 13:38

tant mieux !

A_girl_from_earth 22/02/2017 00:48

Aaah une thématique qui m'intéresse et j'aime beaucoup le contexte de l'histoire aussi avec ce road-trip à travers "le monde". Merci pour cette découverte, elle semble vraiment valoir le détour.

Violette 22/02/2017 10:41

tout à fait, une écriture simple pour une histoire prenante et enrichissante!

Noukette 21/02/2017 23:33

Quel titre magnifique...!

Violette 22/02/2017 10:42

n'est pas? :)

Luocin 21/02/2017 17:40

Je trouve que l'autisme est souvent abordée dans les livres mais jamais assez car c'est une maladie très dure pour les patents qui se sentent très seuls devant la masse des problèmes à résoudre.

Violette 21/02/2017 20:27

personnellement, je n'ai pas le souvenir avoir déjà lu sur ce thème... ici, c'est joliment (et justement?) traité!

manou 21/02/2017 17:17

Tu me donnes envie de le découvrir. Je le chercherai en médiathèque. C'est vrai que l'autisme est finalement peu abordé dans la littérature comme c'est le cas de la plupart des handicaps d'ailleurs. Le fait que le père croit en une certaine guérison est un bel exemple de ce qui peut pousser un parent à aimer son enfant différent et à tout faire pour ne pas baisser les bras.

Violette 21/02/2017 20:27

oh oui, c'est joli et à la fois tendre et dur !

Folavril 21/02/2017 17:15

Une très belle lecture en effet!

zazy 21/02/2017 16:36

Les éditions Liana Levy m'ont offerts de très bons moments de lecture et celui-cine semble pas déroger à la règle

Violette 21/02/2017 17:23

figure-toi que je me disais la même chose il y a peu de temps : une belle édition qui offre des lectures différentes, agréables et souvent surprenantes!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages