Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 12:21

 

Afficher l'image d'origine

 

              En mai 1897, c’est l’effervescence à Paris : le Bazar de la Charité est une vente publique tenue par les femmes mondaines et il est extrêmement bien vu d’y participer. Violaine de Raezal tient absolument à y être : veuve attristée au passé compromettant, elle doit s’y faire une place. Pour Constance d’Estingel, c’est tout autre chose. Elevée chez les Dominicaines, elle vient de rompre brutalement et incompréhensiblement ses fiançailles avec Laszlo de Nérac journaliste en devenir qui l’aime et qu’elle aime pourtant… Les parents de Constance, pour faire bonne figure, poussent la jeune fille à tenir un stand au Bazar de la Charité. Constance et Violaine vont se retrouver  guidées et couvées par Sophie d’Alençon qui va les prendre sous son aile. La duchesse d’Alençon s’entête à aider les plus pauvres, à être au plus près des miséreux, des malades et des indigents et, dans une époque placée sous le signe de l’hypocrisie et du qu’en-dira-t-on, elle est un modèle de vertu et de sincérité.

                 Le 4 mai, en milieu d’après-midi, alors que les hommes – époux, frères, pères, s’apprêtaient à rendre visite à leurs femmes, sous leurs yeux horrifiés, flambe le toit du Bazar de la Charité, abritant plus de deux mille personnes ! C’est la panique générale, des corps enflammés courent dans tous les sens, d’autres s’effondrent, tous hurlent à la mort… De cette tragédie, Constance et Violaine en sortiront, blessées, brûlées, défigurées  mais vivantes. La duchesse d’Alençon, quant à elle, disparaît mystérieusement par la voie la plus obstruée par les flammes…

                Constance rescapée et déclarée folle et Violaine plus seule que jamais vont finir par se retrouver, se liant avec d’autres femmes - les moins fausses de la société. Laszlo de Nérac se bat en duel contre le beau-fils de Violaine pour sauver son honneur bafoué : on l’accuse d’avoir piétiné des femmes lors de l’incendie. Un enlèvement clandestin va achever de porter suspens et tension au dernier degré.

              Roman foisonnant, dense et passionnant, il faut bien l’admettre ! Gaëlle Nohant s’inspire d’un fait réel, l’incendie du Bazar de la Charité qui a fait plus de 120 victimes, et crée deux personnages féminins assez extraordinaires, Violaine et Constance, et nous permet ainsi d’entrer de plain-pied dans une époque où les apparences et les réputations bâtissent et détruisent des vies. J’ai beaucoup aimé cette lecture, addictive et intense en émotions. Le style, fluide et agréable, se teinte d’un lyrisme parfois exacerbé. Ça c’est pour trouver un minuscule bémol, car il est clair que je vais suivre cet auteur de près, dorénavant.

 

L’incendie  - âmes sensibles s’abstenir : « Elles jaillirent comme accouchées par les flammes, deux formes titubantes et dansantes, flambant dans leurs vêtements, hurlant le plus vieux hurlement de la terre, torturées jusque dans leur âme. Le feu les étreignit encore pour quelques pas de valse forcée, riant de leur calvaire, avant de les rejeter sur l’herbe, tous leurs cris consumés, leurs faces noirâtres crispées dans un dernier rictus qui n’en finissait pas, bras repliés le long de leurs corps rongés jusqu’à la cendre. »

Les dangers de la lecture…  : « Quand elle entendait dire que les romans étaient de dangereux objets entre les mains d’une jeune fille, elle ne protestait plus. Puissants et dangereux, oui, car ils vous versaient dans la tête une liberté de penser qui vous décalait, vous poussait hors du cadre. On en sortait sans s’en rendre compte, on avait un pied dansant à l’extérieur et la cervelle enivrée, et quand on recouvrait ses esprits, il était trop tard. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valérie 11/11/2016 22:03

J'ai rencontré cette auteure très sympathique à un festival et ai acheté ce roman. Je suis donc contente de voir qu'il t'a plu.

Lili 02/11/2016 12:08

Le truc n'a pas beau pas être mon genre de lectures a priori, je crois que je vais définitivement me laisser tenter à force, ne serait-ce que pour plonger dans un roman qui se dévore et qui a le mérite de se dérouler à un moment de l'histoire que j'adore.

Violette 02/11/2016 13:21

oui, c'est tout à fait ça (et pas mon genre de lecture préféré non plus a priori)

Alex-Mot-à-Mots 01/11/2016 20:32

Une lecture qui m'avait bien plu, finalement.

Violette 02/11/2016 09:33

le temps ne s'y prête pas, mais bonne lecture de plage !

Edyta 01/11/2016 10:21

Je l'ai déjà repéré, je pense que ce roman a tout pour me plaire.

Violette 02/11/2016 09:33

oh oui !

maggie 01/11/2016 10:15

Je connaissais cet événement ( c'est Bloy qui en parle) et je pense qu'à l'occasion, j'emprunterai ce livre pour les thématiques et le siècle où se déroule l'histoire)

Violette 02/11/2016 09:34

c'est bien sûr son point fort.

Nadine 31/10/2016 19:09

J'ai toujours cette même fascination pour les romans à personnages féminins forts...
Tu éveilles ma curiosité, j'irai voir ça de plus près.
Bonne semaine Violette

Violette 31/10/2016 20:53

c'est très romanesque, ça se lit bien tout en étant intéressant. Bonne soirée Nadine !

Noukette 31/10/2016 00:28

Maintenant qu'il est en poche je n'ai plus d'excuse !

Violette 31/10/2016 15:25

plus facilement transportable aussi car c'est un pavé!

A_girl_from_earth 30/10/2016 22:00

Une auteure qui m'intrigue mais je ne sais pas si je commencerai par ce livre. J'ai la phobie des incendies.

Violette 31/10/2016 15:26

ah zut, ce roman n'est en effet peut-être pas pour toi alors... je ne connais rien d'autre de cet auteur!

Tiphanie 30/10/2016 15:49

Cette lecture a l'air vraiment sympa, avec un petit côté Au bonheur des dames.

Violette 31/10/2016 15:26

tout à fait !

L'Irrégulière 30/10/2016 14:42

Il est dans ma PAL. Malheureusement, il n'est pas le seul ! Mais je le lirai, forcément !

Violette 31/10/2016 15:27

il est parfois difficile de choisir dans sa PAL ... quand elle est énorme!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages