Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 11:04

 

Afficher l'image d'origine

 

           Ce roman a une histoire toute particulière. Irène Némirovsky, juive, a 39 ans quand elle est arrêtée, en juillet 1942, puis déportée à Auschwitz où elle mourra, un an plus tard. Elle laisse derrière elle une trilogie inachevée dont nous ne possédons que les deux premiers tomes réunis sous ce titre, Suite française.

           Dans le premier opus intitulé « Tempête en juin », l’auteur raconte l’exode massif des Parisiens vers la province en ce mois de juin 1940. La peur, la précipitation, l’angoisse de l’inconnu, l’art de gérer les priorités, le chapardage pour survivre… et surtout cette image d’une grande envolée désorganisée et empressée. Les personnages sont nombreux, certains se révèlent dans cette situation critique, dans le bon sens comme dans le mauvais sens, se montrant égoïstes ou au contraire, généreux.

         Dans le deuxième livre, « Dolce », l’atmosphère est plus posée. L’ennemi a envahi les maisons, les villages, les chambres. Il faut cohabiter avec les Allemands dans ce petit village de Bourgogne. Mais l’Allemand n’est pas toujours un rustre, n’est pas toujours un homme inculte, n’est pas toujours un hôte irrespectueux. Lucile va le découvrir très vite. Vivant seule avec sa belle-mère alors que son mari (qu’elle n’aime pas) est absent, elle va apprendre à connaître ce commandant Bruno von Falk, apprécier sa sensibilité, son tact, sa culture.

         Des deux romans, c’est le second que j’ai préféré. Cette vie à côté de l’ennemi est décrite avec finesse et subtilité, on comprend bien que, même s’il s’agit de l’ennemi, après des semaines et des mois de cohabitation, c’est l’humain qui prime. Le thème est également évoqué par Vercors, presque simultanément, dans l'excellent Silence de la mer. L’Allemand est - lui aussi - un mari, un père, un amant, un nostalgique…, une victime.  Il s’agit d’hommes et de femmes. La fin du roman est extrêmement touchante, très juste et empreinte d’un triste espoir quand on connaît les circonstances de la mort de l’écrivain.
 

         C’est la fille d’Irène Némirovsky qui a lu pour la première fois le manuscrit caché dans une petite valise, en 1998, qui ne sera publié qu’en 2004. L’écriture est belle, la précision dans la description des sentiments, le portrait des personnages m’a fait penser au style de Stefan Zweig dont on pourrait reprendre un titre, « La confusion des sentiments »  qui siérait si bien à Lucile.

 Une belle découverte en livre audio, même si j’aurais tendance à dire qu’il faudrait privilégier la version papier pour mieux goûter aux qualités de ce texte si riche.

« Les êtres passionnés sont simples, se dit-elle encore; elle le hait, et tout est dit. Heureux sont ceux qui peuvent aimer et haïr sans feinte, sans détour, sans nuance. »

« Ils se disaient que la raison, le cœur lui-même pouvaient les faire ennemis, mais qu'il y avait un accord des sens que rien ne pourrait rompre, la muette complicité qui lie d'un commun désir l'homme amoureux et la femme consentante. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Livres audio
commenter cet article

commentaires

Emma 05/08/2016 12:26

Je suis tentée et je ne connaissais pas.

Violette 09/08/2016 16:33

c'est passionnant, l'histoire comme la vie de l’auteur!

Anis 25/07/2016 11:41

Je suis très tentée également par ce livre. Un de ces livres était mis en scène dans le off d'Avignon.

Violette 25/07/2016 22:44

mis en scène, ça doit faire frémir!

Bonheur du Jour 19/07/2016 14:53

C'est un livre qui m'a beaucoup marquée. J'y pense très souvent, ainsi qu'à Irène Némirovsky.

Violette 19/07/2016 17:04

quelle histoire! quelle vie brisée!

keisha 12/07/2016 16:34

Vraiment excellent, j'en suis sortie avec l'impression que je voulais une suite! (mais, hélas!)

Violette 16/07/2016 17:13

ça, pour la suite, ça va être difficile !

Hélène 12/07/2016 10:59

J'ai adoré ce roman !

Violette 16/07/2016 17:13

je comprends! Un regret, l'avoir écouté plutôt que lu !

Luocine 11/07/2016 22:46

un livre que j'apprécie et que je dois relire pour lui faire une place sur Luocine

Violette 16/07/2016 17:14

un livre qu'on peut vraiment relire!

jerome 11/07/2016 13:26

J'ai acheté le premier tome de l'adaptation en BD. J'attends la suite pour m'y attaquer.

Violette 11/07/2016 17:42

je ne connaissais pas l’existence de la BD. Merci ;)

Aifelle 11/07/2016 07:44

J'ai beaucoup aimé cette lecture (faite en version papier). En plus, il y a longtemps, j'avais écouté une émission radio où ses filles se désespéraient que leur mère ne soit plus éditée. C'était émouvant de voir ses livres ressortir enfin.

Violette 12/07/2016 14:04

oui, il était temps!

zazy 10/07/2016 23:41

J'avais aimé ce livre

Violette 12/07/2016 14:04

:)

A_girl_from_earth 10/07/2016 22:28

J'avais vu le film et ça m'avait donné envie de lire le livre. Mais bon, comme d'habitude, le temps passe, PAL, LAL... :-)

Violette 12/07/2016 14:05

eh oui! comme je te comprends!

Alex-Mot-à-Mots 10/07/2016 22:15

Un manuscrit retrouvé qui m'avait fait découvrir l'auteure.

Violette 12/07/2016 14:05

une histoire incroyable !

Saxaoul 10/07/2016 22:09

J'ai découvert ce texte il y a une dizaine d'années et j'en garde un souvenir assez marquant.

Yuko 10/07/2016 17:38

Il est dans ma PAL ! Je le mets de côté ;)

celina 10/07/2016 14:46

J'ai beaucoup aimé également ces textes d'Irène Némirovsy, qui excelle dans l'analyse de ses personnages. C'est fin, incisif (Le Silence de la mer m'a aussi beaucoup marquée). J'ai lu ensuite "Le Bal", que je te conseille vivement.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages