Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 21:04

 

Afficher l'image d'origine

 

               Jiri et Polka sont deux compagnons animaliers (une cigogne et… une souris ? … aucune idée !) errant dans le désert. Ils ont soif, ils en ont assez de marcher, ils cherchent désespérément un point d’eau. On ne sait pas pourquoi ils sont là. Les rencontres qu’ils vont faire sont plus insolites et plus loufoques les unes que les autres : des poissons volants (un espoir de trouver de l’eau, mais non, ils volent dans les airs !), une autruche perchée au sommet d’un palmier, un énorme éléphant dans une minuscule voiture ou encore un cirque ne comprenant qu’un seul saltimbanque, très susceptible par-dessus le marché. L’errance de nos deux compagnons est semée d’embûches et par moments, ils ne se supportent plus, il faut bien le dire. L’un s’est pris d’amour pour une noix de coco, l’autre ne quitte pas sa cithare.

            Hum… je vais commencer par ce que j’ai aimé : les dessins sont superbes, malgré un paysage souvent épuré (le désert, forcément…), le souci du détail de Dillies et la finesse de son trait rendent ces bêtes-là accessibles et touchantes : des pattes extrêmement fines, une pipe évanescente, des feuilles de palmier comparables à de la dentelle, des motifs orientaux et des personnages qui ont dû faire escale auparavant chez Alice et son pays des merveilles. Oui, c’est un conte et c’est peut-être cela qui m’a empêchée d’aimer à 100% ce récit truffé d’apparitions absurdes et de personnages fantastiques. Le mélange des genres dans une histoire où il ne se passe finalement pas grand-chose. C’est joli mais pour moi, ça s’arrête là. J’ai trouvé le scénario inconsistant. Désolée pour les fans inconditionnels (je sais déjà que je vais me faire taper sur les doigts)!

 

« 15/20 »

 

Afficher l'image d'origine

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Tout comme toi, je suis sorti bien déçu de cette lecture. Cet album montre que personne n'est parfait et que même Renaud Dillies connaît des moments de fragilité ! Au plaisir de te relire...
Répondre
V
Merci! Le hic pour moi c'est que je connais peu Dillies alors cet aperçu n'est pas très convaincant...
A
Oh mais un 15/20 ça va, ce n'est pas une catastrophe. ;-)
Répondre
V
Les images sont délicieuses alors oui, 15 quand même !
N
Tu n'es pas la seule à moins avoir aimé celui ci, mais moi j'avoue que j'ai aimé cette petite incursion dans l'étrange et l'absurde... (inconditionnelle, oui ;-) )
Répondre
V
Oui je sais que tu avais été conquise... Ce sera pour une prochaine lecture, quant à moi!
S
De l'absurde au coin des cases ? Voilà qui pourrait me plaire !
Répondre
V
voui, un côté un pue loufoque et décalé.
J
C'est sans foute le Dillies le moins emballant, je te le concède, mais j'y ai quand même trouvé mon compte.
Répondre
V
je n'ai pas été conquise, pas du tout...