Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 19:09

 

 

 

             C’est sur les conseils empressés de Lou (merci à toi, Lou !) que j’ai emprunté ce gros roman qui est le journal intime de Mary Mackenzie, une Ecossaise de vingt ans qui quitte son pays pour rejoindre son futur mari, Richard, en Chine.

             Le journal de Mary commence le 9 janvier 1903 sur le bateau qui l’emmènera, un mois plus tard, en Chine. Chaperonnée par une vieille dame insupportable, Mary, bien que naïve, se montre déjà rebelle par certains détails. La mort de sa « nounou » va l’affecter mais pas autant qu’elle l’aurait cru et cette grande enfant va surtout faire preuve d’une curiosité et d’une soif de connaissance incroyables. Un mois plus tard, elle pose un pied sur la terre chinoise où elle doit épouser son mari, Richard. De célibataire, elle va passer au statut de femme mariée puis à celui de jeune maman. Très sensiblement, doucettement, elle va réaliser que les nombreuses absences de son mari ne l’incommodent pas, et que, réciproquement, les quelques rares visites nocturnes dans son lit semblent peser à Richard. Un événement majeur va faire basculer la vie de Mary. Se promenant seule sur les collines de l’Ouest de la Chine, elle rencontre un officier japonais qu’elle connaissait déjà, le comte Kentaro Kurihama. Un amour discret et pudique va lier les deux jeunes gens pendant quelques après-midis. Et ce qui devait arriver arriva, Mary tombe enceinte. Techniquement, Richard ne peut être le père de l’enfant, il répudie sa femme en lui enlevant leur fille, Jane. Protégée et surveillée indirectement par le comte Kurihama, Mary se rend au Japon où elle va passer la plus grande partie de sa vie. Elle va commencer par élever Tomo, son fils, avant de se le faire enlever par Kentaro, son ancien amant. Après des périodes de rage et de désespoir, Mary relève la tête, consciente qu’elle ne reverra jamais ses enfants, elle devient vendeuse dans le prêt-à-porter, elle grimpe les échelons dans un pays qui ne sera jamais le sien mais qu’elle finira par aimer.


            Quelle œuvre dense et riche ! Si l’évolution de Mary, à la manière d’un Bildungsroman,  nous est donnée à voir à travers son journal mais aussi à travers les quelques lettres envoyées à sa mère, la découverte d’une Chine et d’un Japon du siècle précédent est également très intéressante. C’est un roman féministe (et c’est un homme qui l’a écrit !) qui nous présente une femme ballottée au gré des tremblements de terre japonais, de cette mentalité nippone qui reconstruit sans cesse, qui se tait souvent, des rejets des siens (sa mère, mise au courant de l’adultère, ne lui écrira plus jamais), de la solitude. Et pourtant, Mary va de l’avant, elle renonce à retourner en Europe, elle se crée sa propre définition de la liberté ! L’écriture est fluide et légère, elle a quelque chose d’aérien et de japonais, de subtilement mélancolique. J’ai été surprise aussi de découvrir quelque chose que je ne connaissais pas, une sorte de langueur et de lenteur qui me sont assez inhabituelles. A lire si on a le temps, si on est avide de délicatesse et de subtilité, si on a envie de voyager au pays du Soleil-Levant…

 

 

La découverte des sushis et la remarque cette fois peu visionnaire de l’auteur : « Les voyageurs occidentaux ne vont sûrement pas défaillir d’enthousiasme devant des bouchées de riz froid enveloppées dans des algues, aussi exquise en soit la présentation dans des bols en laque, et la garniture d’autres produits marins censés comestibles. » (Tokyo, 25 décembre 1907 )

Un tsunami : « J’étais assise sur une dune de sable en train de contempler l’eau quand cet horizon s’est soulevé. La ligne jusqu’alors parfaitement tracée où se rencontraient la mer grise et un ciel d’un gris plus clair était à présent dentelée, comme les dents de la lame d’une scie très fine, la pointe de quelques-unes de ces dents toute mouchetée de blanc. »

L’expansion de l’industrie japonaise : « Quand je suis entrée chez Matsuzakara, nous importions presque tout notre tissu d’Europe, et quand j’en suis partie, tout venait de fabriques locales, jusqu’à des imitations de tartans écossais ! C’est la vitesse à laquelle se fait ce changement qui est presque effrayante. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

didi 25/05/2016 21:43

Coucou
Je l ai noté depuis longtemps mais toujours ni acheté ni lu...
J aime son titre et les thęmes
Bisous

Violette 27/05/2016 10:40

un beau voyage dans le temps... et en Asie!

FondantGrignote 25/05/2016 17:57

Une petite pépite, apparemment ! je note bien vite :-)

Violette 25/05/2016 20:43

tu fais bien. Prudence : le rythme est plutôt lent, il faut se préparer à prendre un peu de temps pour le lire (enfin, ce fut mon cas, en tous cas!)

Valérie 22/05/2016 18:21

Tout le monda l'avait beaucoup aimé et je n'avais pas réussi à l'aimer, moi. Je n'ai pas vraiment compris pourquoi.

Violette 22/05/2016 20:59

ce n'est pas une lecture forcément facile, le rythme est plutôt lent.

choup 22/05/2016 09:39

Un roman très riche en effet, même si j'avais eu du mal avec le personnage principal. MAis qu'est-ce qu'on en apprend!

Violette 22/05/2016 13:05

un beau voyage, n'est-ce pas?

Noukette 17/05/2016 11:52

Un classique que je n'ai toujours pas découvert...! Un jour peut-être ;-)

Violette 17/05/2016 21:00

je connais le titre depuis peu, pour ma part!

Alex-Mot-à-Mots 17/05/2016 11:15

Une lecture qui m'avait quelque peu déçue,je ne m'étais pas attachée au personnage.

Violette 17/05/2016 11:29

j'ai bien aimé sa personnalité et son indépendance!

faelys 16/05/2016 19:24

tu connais ces livres qui croisent ta route un jour, que tu ne lis pas, mais qui s'accrochent et refont surface pour te tenter, des années après? celui-ci est un bon exemple, on finira par trouver le temps, lui et moi !

Violette 16/05/2016 21:12

je vous souhaite une jolie rencontre alors, pleine d'affinités et complicité :)

niki 16/05/2016 17:00

c'est affolant tous les livres qui sont intéressants et que je note en me demandant si un jour j'y arriverai, vu mon âge canonique ;)

Violette 16/05/2016 17:15

ne t'inquiète pas, je suis dans la même situation, c'est affreux parfois, je me dis que même en ne faisant que ça, je n'y arriverai jamais ! :)

A_girl_from_earth 16/05/2016 13:09

Je l'avais dans ma LAL de nombreuses années, je l'en ai enfin sorti l'année dernière, et sans regret ! Une très belle histoire, la relation entre Mary et Kentaro, subtilement narrée, la fin avec le militaire japonais, pfiou !

Violette 16/05/2016 17:16

Kentaro fait même carrément fantasmer :)

Edyta 15/05/2016 15:11

J'ai déjà lu quelques avis enthousiastes sur ce roman et j'ai bien l'intention de le lire un jour.

Violette 15/05/2016 20:09

un roman qui demande du temps, une ouverture d'esprit et une soif de voyage...

krol 15/05/2016 12:36

Je l'ai ! Quelqu'un me l'avait envoyé en cadeau. Mais je ne l'ai toujours pas lu. Je vais attendre l'été, quand j'aurai du temps.

Violette 15/05/2016 20:09

je viendrai lire ton avis:)

Emma 15/05/2016 10:55

Je le retiens, il a l'air très intéressant et tu es enthousiaste, alors je me laisserai sûrement tenter.

Violette 15/05/2016 11:12

un beau voyage dans le temps!

maggie 15/05/2016 10:20

J'avais déjà noté ce roman ! Je le trouvais très tentant !

Violette 15/05/2016 11:13

si tu aimes t'imprégner d'un ailleurs, à la fois spatial et temporel, il est pour toi!

Céline 15/05/2016 09:10

Ta chronique me donne envie de le lire...je le rajoute à ma wish-list :)
Bon dimanche !

Violette 15/05/2016 11:13

tant mieux, bon dimanche à toi !

keisha 15/05/2016 08:49

On a eu des billets enthousiastes à un moment donné;

Violette 15/05/2016 11:13

je n'en avais vu qu'un!

Yuko 14/05/2016 19:23

Il est dans ma Pal celui-ci, je m'empresse de le faire remonter ;) Merci

Violette 15/05/2016 11:13

mais je t'en prie :)

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages