Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 09:59

 

 

           Pourquoi ai-je tant attendu pour me replonger dans un bon gros William Boyd ?

           Adam Kindred, climatologue américain en voyage à Londres, discute un petit bout de temps avec un monsieur bien sympathique dans un restaurant italien. Ce même monsieur oublie un de ses dossiers, Adam le rattrape dans son appartement où ce cher Monsieur Wang agonise, un poignard dans le ventre. C’est en tentant de retirer ledit poignard qu’Adam met involontairement fin aux jours de Philip Wang. Ne sachant que faire, il fuit avant de comprendre l’ampleur de sa bêtise : c’est bien lui qu’on va accuser du meurtre ! Par un malheureux concours de circonstances, Adam se fait voler ses papiers et les sous qui lui restaient. Il devient un clochard, il tente de survivre via le système D. Des rencontres heureuses ou malheureuses vont faire de lui un autre homme. En parallèle, on suit le parcours du type qui a tué Wang et qui veut désormais supprimer Adam, mais aussi celui de la jeune et jolie flic, Rita, et encore celui du richissime homme d’affaires Ingram Fryzer. Si on a tué Philip Wang, c’est qu’il avait trouvé le moyen de contrôler l’asthme chronique, traitement finalement pas si miraculeux qu’il n’y paraît…

           Ce roman roboratif est un pur délice ! Passionnant, il peut se faire l’ennemi de la déprime, de l’ennui, d’une panne de lecture, des soucis du quotidien. Les personnages sont tous parfaitement convaincants, à commencer par ce cher Adam auquel on s’attache très vite. Il change de nom, de métier, de visage, de combines pour pouvoir survivre, on le plaint et on l’admire à la fois. Il y a aussi Mhouse, une prostituée qui héberge un temps Adam et son petit garçon Ly-on que sa mère bourre de somnifères pour pouvoir aller « travailler » tranquillement. Jonjo, c’est le meurtrier, le gros dur qui veut choper Adam, il lui court après, le frôle un instant puis le voit filer encore… La Tamise en voit passer des escrocs et des paumés dans ce thriller original qui est aussi une satire de la société londonienne du XXIème siècle, et pourtant, le roman parvient à garder une certaine joie de vivre, une envie d’aller de l’avant. Une bien sympathique lecture !

 

« Adam se réveilla à l’aube. Au-dessus de lui, les mouettes déchiraient l’air de leurs cris répétés, volant bas, piquant agressivement du bec, et, un court instant, il songea : ah oui, bien sûr je rêve, rien de tout ça n’est arrivé. Mais le froid dans ses jambes, l’impression générale d’humidité et les démangeaisons de crasse l’obligèrent à se rappeler la dangereuse situation dans laquelle il se trouvait. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lou 13/03/2016 00:00

Je n'ai toujours pas lu William Boyd mais je note ce titre qui pourrait me plaire... c'est un auteur que j'ai envie de découvrir depuis un moment !

Violette 13/03/2016 16:30

il est assez "parfait" dans son genre, divertissant tout en étant intelligent, et c'est bien écrit...

sylire 05/03/2016 22:38

C'est le seul que j'ai lu de Boyd et comme toi j'avais beaucoup aimé (lu en version audio).

Violette 07/03/2016 13:23

c'est d'abord la version audio que je devais découvrir (mais erreur de livraison!) J'avais adoré La Vie aux aguets aussi. http://doucettement.over-blog.com/article-la-vie-aux-aguets-de-william-boyd-43417029.html

Lili 05/03/2016 16:31

J'espère que tous les romans de Boyd sont aussi roboratifs ! J'en ai un dans ma PAL pour le découvrir prochainement !

Violette 05/03/2016 17:13

aucun ne doit être mauvais ! J'ai de bons souvenirs avec d'autres aussi.

maggie 04/03/2016 23:21

Jamais lu cet auteur mais j'avais repéré déjà ce titre en particulier...

Violette 05/03/2016 10:30

je te le conseille!

krol 04/03/2016 20:18

J'ai souvent failli l'acheter celui-ci ! J'aurais dû ! Jamais lu l'auteur.

Violette 04/03/2016 20:52

figure-toi que je le voulais en livre audio et qu'une erreur s'est produite à la livraison, finalement, j'ai gardé le format papier... sans aucun regret! :)

Alex-Mot-à-Mots 04/03/2016 14:12

Voilà qui me donne envie de retourner voir du côté de cet auteur.

Violette 04/03/2016 20:52

mais oui, détente assurée!

jerome 04/03/2016 12:07

Quel enthousiasme ! Encore un auteur que je n'ai jamais lu...

Violette 04/03/2016 14:09

c'est sympa comme tout, pas mal écrit et très prenant! Avis aux amateurs :)

Kathel 04/03/2016 09:34

Parmi ses romans récents (mais je n'ai pas tout lu) celui-ci est mon préféré... J'ai adoré sa façon de me faire me mettre dans la peau d'Adam qui cherche à se faire oublier, à disparaître en plein coeur de Londres.

Violette 04/03/2016 09:36

c'est extrêmement romanesque et pourtant actuel !

Aifelle 04/03/2016 06:19

Je pourrais faire la même réflexion : qu'est-ce que j'attends pour me replonger dans un bon gros William Boyd ?

Violette 04/03/2016 09:06

ah c'était génial ! :)

PHILIPPE DESTERBECQ 03/03/2016 21:32

Un pur délice ! Et moi, je ne connais pas l'auteur !

Violette 04/03/2016 09:06

il n'est jamais trop tard ;)

yoshi73 03/03/2016 19:25

Ta chronique me donne bien envie de découvre Boyd que je n'ai encore jamais lu !

Violette 04/03/2016 09:07

divertissant à souhait, captivant, prenant... voilà qui devrait te convaincre :) !

keisha 03/03/2016 14:22

Un bon vieux Boyd, oui!

Violette 04/03/2016 09:07

oui, ... anti-déprime même? :)

Anne 03/03/2016 11:34

Je devrais penser à me replonger dans un William Boyd aussi !

Violette 04/03/2016 09:07

;)

luocine 03/03/2016 11:18

J'avais bien aimé ce roman, surtout la façon dont on peut disparaître dans une ville moderne ce n'est pas si facile, je me souviens avoir été déçue par la fin . depuis je l'ai écouté en livre lu en voiture , et c'était aussi un très bon moment.

Violette 04/03/2016 09:08

la fin était un peu étrange, c'est vrai, tu as raison!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages