Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 21:20

 

 

           Après avoir aimé La Fractale des raviolis, il me tardait de découvrir ce nouveau roman dont j’avais entendu parler déjà bien avant sa sortie.

           Sting aurait pu dire de ce narrateur du début de roman qu’il est « just like the old man in that book by Nabokov », il paraît fuir avec une adolescente fort jolie cachée dans sa voiture. Pascal est un prof de philo célibataire d’une cinquantaine d’années qui ne vit que pour la lecture, Margaux, 17ans, a été son élève, sa meilleure élève, la plus intelligente et la plus mûre de sa classe. Le problème, c’est qu’en plus de son passé sordide, elle est en cavale : un pervers l’a agressée, elle s’est défendue en lui crevant un œil. Pascal l’héberge dans un gîte de vacances le temps de l’été. Avec l’unique voisin, un vieil homme sympathique surnommé Florin, Pascal et Margaux vont former un trio surprenant et attachant.

Florin a un secret, il collectionne les cailloux… pourquoi donc ? Je n’ai pas envie de lever le voile ! Sachez que, comme dans La Fractale des raviolis, les récits les plus rocambolesques s’enchaînent avec une fluidité remarquable, les anecdotes sont plus drôles ou plus terrifiantes les unes que les autres mais… j’ai trouvé un petit plus non négligeable dans ce roman par rapport au précédent. Le lieu, cette mini-tribu, la belle saison de l’été, les cuites qu’ils s’enfilent, les vers luisants qui n’en finissent pas de briller… les pages se tournent délicieusement et exhalent doucettement un parfum de poésie et de magie. Il est fort probable que Giono entende Florin raconter ses histoires qui emmènent le lecteur à travers les âges et les pays. Pour revenir au présent bien réel, Pierre Raufast a l’élégance de remercier tout une flopée de blogueurs à la fin de son roman, chapeau !

 

« Les si sont des carrefours invisibles dont l’importance se manifeste trop tard. »

Margaux : « Je m’interroge. Oui, je pourrais tourner la page. L’oubli me ferait avancer plus vite. Mais pour aller où ? Dois-je privilégier le chemin ou la destination ? »

Une vérité de Pascal qui m’a fait sourire : « Marié, je n’aurais jamais pu lire autant ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

laurielit 16/12/2015 17:14

découvert comme Saxaoul cet auteur avec ce titre que j'ai bcp aimé. J'ai la fractale des raviolis qui m'attend aussi. on verra.

Violette 17/12/2015 09:22

je l'ai dit, j'ai préféré La Variante mais La Fractale se boit comme du petit-lait aussi, pas de problème !

saxaoul 12/12/2015 16:18

J'ai découvert l'auteur avec ce titre. Il est vraiment original !

Violette 13/12/2015 17:33

oh oui ! :)

Emma 07/12/2015 07:05

Il faudra que je m'y mette un jour, je n'en ai lu aucun.

Violette 07/12/2015 14:06

auteur en vogue... et qui le mérite !

Pierre R. 06/12/2015 18:56

Merci Violette pour cette belle critique doucettement spoiliante (mais je ne vous en veux pas ;-)

Violette 06/12/2015 21:26

oh? merci pour votre visite! Mais non mais non, il n'y a rien de spoilant :) Continuez à nous faire rêver!!! Merci encore!

Philisine Cave 06/12/2015 13:49

tu en dis beaucoup (ne particulier sur le passé de Margaux). Ce fut un très bon moment de lecture (approuvé par mon beau-père récemment à qui j'ai fait découvrir le livre). Bises

Violette 06/12/2015 22:07

bien sûr que je plaisante ma Philisine! Comme tu dis, les grands esprits se rencontrent... et moi je n'ai eu ni la chance de rencontrer Monsieur Pierre ni la chance de te rencontrer toi ! :) Bonne soirée. Grosses bises !!!

Philisine Cave 06/12/2015 21:57

tu rigoles, j'espère ????????????????????????????????????????????? Non, mais là, je ne suis plus sûre que tu plaisantes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je n'ai ni le temps, l'envie, ni l'énergie de relancer tout auteur aussi respectable qu'il soit, pour lui parler des chroniques apparaissant sur son œuvre. Et surtout, si j'ai un truc à te dire, je te le dis en face, je n'ai pas besoin d'un appui pour cela. Je pense que l'auteur a réagi comme moi sur ce que tu dis de Margaux, c'est tout (les "grands" esprits se rencontrent, d'ailleurs nous nous sommes rencontrés en vrai !)

Violette 06/12/2015 21:36

je croyais que c'était toi qui l'avais envoyé! :) Je suis très fière, oui, tu peux me jalouser :)

Philisine Cave 06/12/2015 21:29

ne le prends pas mal ! Toi au moins, tu as le droit à la visite de Monsieur Raufast sur ton blog : je suis limite jalouse !!!!! Grosses bises

Violette 06/12/2015 21:26

tu t'y mets toi aussi? J'en dis assez pour donner à tous envie de lire le livre... c'est tout :)

Yv 05/12/2015 13:42

Les deux titres sont notés, un jour, je les lirai

Violette 05/12/2015 15:06

je pense que ça te plairait aussi.

Alex-Mot-à-Mots 04/12/2015 15:13

Une lecture que 'javais bien aimée également.

Violette 04/12/2015 21:17

on ne peut détester, c'est sûr!

jerome 04/12/2015 12:40

Je suis d'accord avec toi, celui-ci est plus construit, on sent plus de maturité dans la narration. Hâte de découvrir le prochain maintenant !

Violette 04/12/2015 14:46

il est doué le bougre, oui !

Noukette 04/12/2015 11:51

J'ai moi aussi préféré ce roman là au précédent, quel talent de conteur !!

Violette 04/12/2015 14:46

on est du même avis alors :)

L'Irrégulière 04/12/2015 09:56

Oui, cet auteur sait murmurer à l'oreille des blogueuses...

Violette 04/12/2015 14:46

il a un succès fou!

keisha 04/12/2015 09:29

Le charme, le charme...

Violette 04/12/2015 14:46

on en trouve dans ce livre, oh oui !

Ariane 03/12/2015 21:48

Je dois vraiment lire l'un et l'autre.

Violette 04/12/2015 14:48

mais oui !

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages