Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 20:40

 

 

          J’avais lu, sur différents blogs, que ce court roman prenait aux tripes… ce n’est pas peu dire.

           Diana est une petite fille qui n’a pas été désirée. D’ailleurs, sa mère a choisi l’accouchement sous x avant de se rétracter et de garder sa fille. Mais de lien filial, il n’y en a point, la petite est maltraitée et battue dès son plus jeune âge, par son père et par sa mère, qui auront pourtant d’autres enfants. L’entourage proche et moins proche suspecte bien quelque chose, la fillette a de nombreux bleus, ses yeux sont gonflés, elle boîte… mais les parents pleins d’aplomb et toujours sûrs d’eux affirment qu’elle est « maladroite ». Diana confirme, elle a désobéi, elle a enfreint le règlement, elle n’a pas fait attention, d’où ces nombreux accidents.

        La force de ce roman réside en sa polyphonie : tantôt c’est la grand-mère qui nous parle exprimant le désamour de sa fille pour Diana, tantôt c’est la maîtresse d’école qui ne sait si elle doit faire un signalement, tantôt c’est le frère qui comprend tout mais ne révèle rien… Tous « savent » consciemment ou inconsciemment et pourtant, personne n’agit concrètement, ou alors bien trop tard. Les seules voix absentes sont celles de ces bourreaux de parents.

        Bien sûr que ce texte qui se lit d’une traite touche le lecteur au plus profond de lui-même, on ne peut le lire que la gorge nouée, mais il éveille aussi sa vigilance, il demande, surtout en tant qu’adulte, encore plus en tant qu’enseignant, d’être sur ses gardes, de rester aux aguets, d’épier toute forme de maltraitance. Ce qui m’a le plus bouleversée, c’est le lavage de cerveau qu’a subi cette petite fille incapable de faire confiance à qui que ce soit, incapable de dire qu’elle souffre ; disciple parfaite de ses parents, elle connaît bien sa leçon : « Je me suis cognée », « Je suis tombée », « Je suis très maladroite ». L’administration, les services sociaux semblent bien ralentis dans cette sombre histoire qui est le miroir de celle de Marina Sabatier décédée en 2009 sous les coups et les maltraitances de ses parents. Belle réussite que ce premier roman où Alexandre Seurat a su faire preuve de simplicité, de sobriété et de délicatesse.

 

La médecin scolaire - qu’on a franchement envie de baffer – en conversation avec le père de Diana : « un homme très courtois, cordial, qui répondait à mes questions sans embarras, sans rien de quelqu’un qui pourrait se sentir en faute, mais à l’aise, sûr de lui, et attentif à la petite. Le carnet médical de la petite s’était perdu, a-t-il précisé. Elle était là, souriante, elle m’a semblé légèrement émotive, peut-être le fait de voir un médecin, inquiète. […] Il était difficile, m’a-t-il dit, de la surveiller tout le temps. Et la petite a ri d’un rire aigu. J’avais l’impression qu’elle ne comprenait pas très bien ce qui se disait. Le père a dit, Ce n’est pas tous les jours facile, mais vous savez, c’est beaucoup de bonheur. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

céline 30/12/2015 16:06

Merci de rappeler ce titre à ma mémoire ! Je l'avais déjà repéré sur plusieurs blogs puis un peu oublié.

Violette 31/12/2015 09:53

il est à lire, vraiment. Pas dans un moment de déprime, mais il est à lire!

Ariane 28/12/2015 18:37

J'ai toujours en mémoire le goût amer de cette lecture. Et depuis des années le visage de la petite Marina dont l'histoire a inspiré l'auteur.

Violette 30/12/2015 15:12

ce livre est aussi une leçon!

Marion 23/12/2015 16:23

Un livre difficile mais nécessaire... Une claque, dont on ne ressort pas indemne !

Violette 24/12/2015 14:05

tu as tout bien résumé!

jerome 22/12/2015 09:20

Je me suis promis de le lire à force de tomber sur tous ces avis enthousiastes mais je n'ai pas encore osé franchir le pas.

Violette 22/12/2015 11:46

j'en avais peur aussi mais finalement c'est marquant sans être terrifiant, il me semble que c'est un livre qui fait avancer...

krol 21/12/2015 22:56

Seras-tu celle qui me fera changer d'avis ? C'est possible... Très possible que je le lise finalement...

Violette 22/12/2015 11:47

le sujet n'est pas délicieusement attirant mais il est traité d'une manière juste, lucide et réfléchie. Bel exploit de l'auteur!

sylire 19/12/2015 23:08

On l'a beaucoup vu sur les blogs ce livre. On verra s'il croise ma route. Un sujet vraiment difficile.

Violette 20/12/2015 17:24

sujet difficile rudement bien traité ici!

eimelle 19/12/2015 20:41

il fait partie des romans très marquants de cette rentrée!

Violette 20/12/2015 17:25

on ne peut que s'en souvenir très longtemps alors ça ne m'étonne pas!

Stephie 19/12/2015 08:20

C'est un texte qu'on se prend tous en pleine tronche. Avons-nous toujours vu les souffrances d'enfants qui nous entouraient ? Tout le monde prend-il aussi peu ses responsabilités ? Glaçant...

Violette 20/12/2015 17:25

c'est exactement ça, on se met à la place de l'entourage.

A_girl_from_earth 19/12/2015 00:16

Un livre repéré et que je compte bien lire à force d'en lire des avis très positifs. J'attends juste le bon moment.

Violette 20/12/2015 17:25

à éviter quand on est déprimé.

Alex-Mot-à-Mots 18/12/2015 14:44

Sobriété et simplicité, un récit très maitrisé, tu as raison.

Violette 18/12/2015 15:58

j'ai hâte de lire autre chose de l'auteur.

Luocine 18/12/2015 14:12

quelle horreur, rien qu'en lisant ton billet j'en suis retournée, je ne suis pas sûre de le lire alors qu'il le mériterait sans aucun doute,j en'ai pas tous les courages.(surtout l'hiver!)

Violette 18/12/2015 14:16

je te comprends mais si ce livre m'a marquée, il ne m'a pas traumatisée.

PatiVore 18/12/2015 13:30

Je l'ai lu et j'en parle tout bientôt sur mon blog ! (un peu de retard dans mes notes de lectures...).
Bon weekend !

Attrape-mots 18/12/2015 12:46

Ce livre m'a l'air d'être très dur et poignant... je ne sais pas si j'aurais le courage de le lire...

Violette 18/12/2015 13:02

je pensais la même chose et puis non, il n'est pas larmoyant.

saxaoul 18/12/2015 09:52

Je l'ai mais je n'ai toujours pas réussi à me décider à le lire. Il me fait peur.

Violette 18/12/2015 13:02

j'étais comme toi, et je ne regrette pas cette lecture.

Noukette 17/12/2015 23:03

Un coup de poing ce premier roman... On en sort difficilement indemne...

Violette 18/12/2015 13:02

oh oui! Et ça fait réfléchir.

Yuko 17/12/2015 22:21

Je l'ai découvert tout récemment et suis, comme toi, interpellée mais sous le charme de cette plume si directe...

Violette 18/12/2015 13:03

un auteur à suivre!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages