Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:27

 

                   C’est par l’intermédiaire d’un sujet légèrement éculé (!) que cet auteur prolifique (que je ne connaissais pas avant cette lecture) crée la surprise.

                  Le narrateur vient de mourir, il arrive aux portes du paradis. Ce n’est pas un moment douloureux pour lui puisqu’il en avait un peu assez de vivre. Ce n’est pas un moment surprenant non plus puisqu’il a l’impression d’être encore sur Terre, dans une sorte de hall d’aéroport, dans une vaste salle d’attente où les guichets auxquels il faut s’adresser sont bigrement nombreux.

                   Les chapitres qui suivent nous ramènent sur Terre, aux côtés de Simon Laroche, un haut fonctionnaire chargé de veiller sur les « libertés publiques ».  Trouvant sa vie très confortable légèrement monotone, marié à une femme qui ne jure que par la diététique et père d’un ado gothique et gauchiste, Simon se divertit en allant sur des sites porno. Sa préférence va au site des « poupées russes » où il aime admirer la sensuelle Natacha. Tout cet équilibre bascule le jour où Simon prononce une phrase malheureuse : «La cause des femmes ! La cause des gays ! J’en ai marre de ces agités qui s’excitent pour des combats déjà gagnés », nous sommes dans une société où cette remarque lui coûte cher.  Le lynchage médiatique que Simon va subir coïncide avec le « grand dérèglement ». En effet, les Terriens constatent un jour, avec effarement, que les mails des boîtes du monde entier ont en quelque sorte été mélangés. Mélangés de manière plutôt judicieuse (ou vicieuse !)  puisqu’une bonne épouse se voit recevoir des mails de la maîtresse de son mari destinés à son amant. Les apparences craquent, on réclame des explications qui n’arrivent pas.

               Bien sûr qu’il y a un lien très fort entre Simon Laroche et ce type fraîchement arrivé dans l’au-delà. La vision du Paradis et de l’Enfer selon Duteurtre est proche de ce qu’on trouve sur Terre. Ce qui ont du pognon peuvent accéder aux piscines des Tropiques, s’allonger sur des transats en sirotant des jus de fruits frais … et s’ennuyer profondément. Les « rejetés », condamnés à l’Enfer, ont droit à une vie archaïque, le tabac et l’alcool y sont autorisés, les repas sont copieux et peu diététiques, les rues sont dangereuses (« cyclistes et piétons ne portent ni casques, ni blousons fluorescents » !), bref, « l’enfer ressemble au temple des paresseux qui n’auront pas assez de l’éternité pour ne rien faire. Ils vivent au jour le jour, selon leur fantaisie, sans guère prendre en compte les intérêts de la société. »

              A travers un récit léger, quelques phrases mordantes et une vision plutôt caustique de la vie (et de la mort !), l’auteur nous propose aussi une réflexion sur notre quotidien, sur la modernité et ses travers, sur la nostalgie du passé bien présente dans le roman sans jamais être étouffante. J’ai beaucoup aimé, j’ai souvent souri, parfois ri et je recommande cette lecture divertissante, déculpabilisante et plutôt jouissive !

 

« L’Enfer est au paradis ce que la préhistoire est à la modernité. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zazy 29/01/2015 12:22

Je l'avais remarqué, mais il n'est toujours pas sur le listing de la bibliothèque
Je verrai si je le trouve d'occas

Philippe D 24/01/2015 21:21

Je ne connais pas ce livre mais le titre me fait penser qu'il faut que saint Pierre se modernise et s'équipe de matériel de haute technologie. Que ferons-nous là-haut sans nos ordis? Des livres, je suppose qu'il y en a en masse! J'espère!
Bon dimanche.

Violette 26/01/2015 09:30

justement, Saint Pierre est équipé dans ce roman :-) C'est une réflexion intéressante, en effet! :-) Bonne semaine !

Léa Touch Book 24/01/2015 17:27

C'est un des livres de la rentrée 2014 qui me tentait le plus, je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire mais je le ferai :)

Violette 28/01/2015 18:41

originale, divertissant et "facile"...

Philisine Cave 24/01/2015 17:25

emprunté ce jour à la biblio en pensant à ton article ! Bisous

Violette 28/01/2015 18:41

mon article rougit de plaisir :-))) Bizzz

Emma 23/01/2015 09:38

Tu en écris du bien mais ça m'a l'air un peu confus ?

Violette 23/01/2015 17:44

c'est peut-être moi qui l'aie été ! :-) Non, on suit très bien. Il y a un lien très fort entre les deux histoires.

dasola 22/01/2015 15:33

Bonjour Violette, je note car j'avais beaucoup aimé "Le retour du Général (de Gaulle)", j'avais apprécié le style de l'auteur et son humour "pince-sans-rire". Bonne après-midi.

Violette 23/01/2015 17:37

tu retrouveras effectivement son style ici. Et tu me donnes envie de lire autre chose de l'auteur. Merci !

Yuko 21/01/2015 21:24

Déculpabilisant et jouissif ? Je prends ! ;) à bientôt

Violette 23/01/2015 17:32

tu as raison ! :-D

Ariane 21/01/2015 11:54

Encore un roman qui suscite des critiques soit dithyrambiques soit assassines ! J'ai hâte de m'en faire une opinion.

Violette 21/01/2015 16:58

ça ne vole pas super haut, ce n'est pas le chef d’œuvre du siècle mais ce fut pour moi une lecture sympa!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages