Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 20:58

          A la sortie de ce roman, je me suis fait la promesse de le lire … un jour. Ce jour est arrivé et j’avoue avoir été rarement aussi partagée !

          Carole est une prof qui habite Saint-Etienne. Un certain 3 décembre, elle se rend dans son village natal, dans le massif de la Vanoise. Pourquoi ? parce qu’elle a reçu, encore une fois, une boule de verre de son père, Curtil, une de ces boules où il neige quand on les retourne. Dans ce village montagnard, Carole retrouve son frère Philippe et sa sœur Gaby. La boule a été envoyée à chacun des trois et elle est censée annoncer la venue de Curtil qui a toujours usé de ce procédé pour anticiper ses arrivées. Oui, mais Curtil n’arrive pas et ce séjour qui devait être court se prolonge. Carole s’occupe en traduisant un livre, en prenant la jolie serveuse du bar d’à côté en photo quand elle secoue ses draps, en retrouvant Jean, son amour de jeunesse, en discutant avec la Môme, cette adolescente que Gaby a recueillie. Finalement, Carole va rester jusqu’au 20 janvier. Les jours se ressemblent tous, évoluent légèrement au gré des caprices météorologiques : la pluie, la neige, le froid. Carole pose des questions autour d’elle, notamment concernant l’incendie qui a dévasté la maison familiale quand elle était enfant mais les non-dits ont la vie longue dans ce petit village. Elle en sortira tout de même grandie, changée.

            Commençons par le négatif : je me suis terriblement ennuyée au début du roman au point d’être tentée d’en abandonner la lecture. J’ai lutté. La simplicité et le style épuré de Gallay que j’aimais tant dans Les déferlantes et encore plus dans Seule Venise se sont transformés en platitude ici. Les jours se suivent et les banalités s’accumulent. La redondance de certaines tournures familières m’a agacée aussi.

           Pourtant, malgré ces gros bémols trop criards, j’ai aimé l’atmosphère que dégage ce roman. La vie dans ce village montagnard ressemble à un huis clos où les sons sont étouffés comme les pas dans la neige, où les secrets ont la vie longue, où les personnages sont bien plus intéressants que ce qu’il n’y paraît de prime abord… Le temps qui passe reprend ses droits, on attend beaucoup dans ce roman (celui qui ne viendra pas, d’ailleurs, serait-ce une allusion à Godot ?), on sait se taire, prendre le temps de manger, d’observer, de s’occuper des animaux, de regarder le paysage.

          Au final, le bilan est très positif, il me semble que Mme Gallay s’est lâchée et a écrit quelques paragraphes en trop mais elle a su, comme très souvent, donner une nouvelle saveur à la vie, une saveur oubliée ou méconnue, et rien que pour ça, ses livres méritent d’être lus, voire relus.

« Si tu veux être heureux, il ne faut dire du mal de personne, tenir les rênes longues et ne jamais cracher contre le vent. »

« ça servira à rien de venir sur la tombe, j’y serai pas. »

« Quelques flocons sont tombés derrière la vitre. C’était les premiers. Ils m’ont rendue brièvement heureuse » (une phrase que j’aurais pu faire mienne !)

« Vous avez remarqué, a-t-il dit, nous commençons tous notre vie en étant des œufs... Les oiseaux, les lézards, les insectes, on a le même départ. Pour la suite, c'est presque la même histoire, un petit espace à remplir entre la naissance et la mort. Et il faut parvenir à faire de cet espace un moment de grâce. »

« Ses lèvres hésitantes se sont attardées sur mon front, un baiser doux et chaud qui s’en est allé, tranquille, faire l’amour à mon âme. » (whaouhhhhhhhh)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

krol 26/12/2014 22:50

J'avais vraiment beaucoup aimé ! Une atmosphère que je n'ai pas oubliée.

Violette 28/12/2014 10:47

ah ça, pour créer des atmosphères, Gallay excelle !

Alex-Mot-à-Mots 23/12/2014 19:51

Pas un de ses meilleur, mais j'ai aimé cette lecture.

Violette 24/12/2014 12:36

j'aurais pu dire pareil ! :)

Noukette 22/12/2014 17:34

Toujours pas lu cette auteure, je me demande si j'aimerais ce fameux style...

Violette 24/12/2014 12:34

Seule Venise est le plus court et un roman extraordinaire, tu pourrais commencer par celui-là.

Margotte 22/12/2014 09:11

Une amie me conseille depuis longtemps déjà de lire un de ses romans... ton billet va finir par me faire craquer ;-)

Violette 24/12/2014 12:33

ah oui, lis Gallay, Les Déferlantes ou Seule Venise pour commencer par les meilleurs.

sous les galets 21/12/2014 08:08

Je l'ai lu à sa sortie l'année dernière et c'est vrai que j'avais trouvé le début poussif, mais ça reste un livre sur l'attente, donc finalement, ça se justifiait. J'ai passé un bon moment avec Claudie Gallay

Violette 21/12/2014 12:00

tout à fait d'accord, au final, on en ressort satisfait, c'est ce que j'ai ressenti.

jerome 20/12/2014 13:03

C'était mon, premier de l'auteure. Il ne se passe rien mais j'y aie trouvé un vrai charme, quelque chose d'assez indéfinissable je dois dire ;)

Violette 20/12/2014 15:54

tu en lu d'autres d'elle depuis, j'espère !

Edelwe 19/12/2014 12:02

Moi aussi j'ai aimé l'atmosphère malgré pas mal de longueurs.

Violette 20/12/2014 15:50

Elle n'a qu'à raccourcir tout ça, Mme Gallay :-)

L'Irrégulière 17/12/2014 11:15

J'ai lu 2 romans d'elle : un que je n'ai pas aimé, un que j'ai adoré. Du coup, je suis perplexe...

Violette 17/12/2014 18:26

tu as ta réponse : en lire un 3ème ! :-)

hélène 17/12/2014 08:42

C'est le problème avec les textes au style trop simple, trop pur, on peut passer à côté de la magie du texte. personnellement j'ai adoré, je suis tombée sous le charme !

Violette 17/12/2014 18:26

j'en garde au final un très bon souvenir et je me tournerai encore vers cet auteur si l'occasion se présente.

Emma 17/12/2014 08:32

Je m le suis acheté il y a peu car je veux aussi absolument le lire, ton avis rejoint beaucoup d'autres.

Violette 17/12/2014 18:25

avec du recul, le souvenir est très agréable.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages