Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 15:59

 

 

             Ça y est, à mon tour. Je l’ai enfin lu ce livre qui fait événement depuis quelques semaines !

            Le genre oscille entre roman, autobiographie et documentaire et il n’est pas facile à résumer. C’est pourquoi je me permets de reprendre le début de la quatrième de couverture : C’ « est le roman d’Ossiri, étudiant ivoirien devenu vigile après avoir atterri sans papier à Paris en 1990. ». Le choc des cultures, la vision des riches Européens depuis la pauvreté africaine, la critique de la société de consommation sont quelques-uns des nombreux thèmes traités dans ce livre.

              Ce qui fait l’originalité du style de Gauz, c’est ce mélange entre lyrisme et comique. Il ne prend pas de gant, il dénonce, le langage est parfois cru, très actuel. Et la langue est plus travaillée, plus belle, envoûtante, presque poétique quand Gauz évoque la difficile intégration des Africains en Europe. Comme un refrain, « Envoyez de l’argent au pays » résume l’écart entre les deux continents, les espoirs souvent anéantis des nouveaux venus.

            J’ai beaucoup aimé les chapitres consacrés au métier de vigile dans le magasin Sephora des Champs-Elysées. C’est vrai, les vigiles sont des hommes que l’on ne regarde pas, ils sont là à l’entrée, ils font partie du décor, ils sont payés à rester debout (d’où le titre), leur présence seule suffit la plupart du temps, ils n’interviennent presque jamais. Ils voient tout, ils trompent l’ennui (il doit être grand, cet ennui !) comme ils peuvent.

        J’ai parfaitement compris pourquoi Gauz suscitait un tel engouement. Cette satire sociale est une belle réussite pour un premier roman et je me demande ce qu’il peut bien produire après cela. A l’écouter, il est également bien agréable, … c’est prometteur tout ça !

 

« Quand on ne comprend pas « l’autre », on l’invente, souvent avec des clichés. »

          L’auteur imagine le travail des nommeurs, ces « spécialistes en baptême de robes et des pantalons en tout genre » : « Ils sont assis autour d’une table, coupe de champagne en main, seau en argent rempli de caviar. Les habits défilent devant eux sur des cintres accrochés à une corde métallique entraînée par un moteur. Une robe à fleurs passe ; Entre deux gorgées de « La Veuve Cliquot », un « nommeur » s’écrie d’un air sentencieux : « Tu t’appelleras Hibiscus, qu’il en soit ainsi. Suivant ! » Les deux autres, le visage grave, opinent du chef, la bouche remplie d’œufs d’esturgeons. Une autre robe coulisse devant eux. »

        Le 14 juillet : « L’obélisque de la Concorde est la bite dressée, l’Arc de Triomphe est le trou du cul, et les Champs-Elysées la raie érogène qui relie les deux. Avec ces militaires et ces politiciens qui frétillent en tous ces points, on peut dire qu’aujourd’hui, la République se branle. »

        Au Sephora : « Dans les allées des parfums, l’éclairage est feutré. Privilégier l’odorat.

Dans les allées des maquillages, l’éclairage est vif. Préférer la vue.

Partout, la musique est nulle. Privilégier la surdité. »

« HOVNI. Comme la vendeuse, le vigile baigne dans les odeurs de parfums toute la journée. Ce qui fait de lui un HOVNI : Homme à Odeur de Vigile Non Identifiée. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène 23/07/2015 08:25

J'ai été déçue, j'en attendais davantage je crois !

Violette 23/07/2015 11:05

avec du recul, il ne m'en reste pas grand chose à part les histoires du Sephora. J'avais trouvé ça original, quand même.

dasola 28/12/2014 16:25

Bonjour VIolette, j'ai trouvé ce premier roman(?) très réussi. On sent le "vécu" dans ce qu'il raconte. Toute la partie "Sephora et Camaïeu" est une excellente étude sociologique. Bonne fin d'après-midi.

Violette 29/12/2014 14:48

je suis d'accord avec toi. E le brin d'originalité n'est pas pour déplaire. Bonne journée ;-)

Emma 24/11/2014 14:19

A voir mais on lit des avis très différents, je crois que le mieux est de se faire sa propre opinion. Je vais comme souvent attendre et le lirai certainement un jour quand tout le monde l'aura oublié ;-)

Violette 24/11/2014 17:10

le livre est particulier et je crois qu'effectivement, on l'adore ou le déteste.

sous les galets 19/11/2014 06:56

Je ne sais plus quoi penser de ce livre, d'un côté il est encensé et de l'autre, des lecteurs ont écrit des billets très durs. Tu parais complètement emballée, mais je suis refroidie par d'autres avis qui parlent d'une très belle accroche, mais d'une suite vraiment inégale. Mais le postulat de départ est très prometteur c'est sûr.

Violette 24/11/2014 17:11

je n'ai pas lu ces billets très durs, où? :-) Le style est novateur, l'écriture belle et le roman sociologique.

sylire 16/11/2014 10:00

J'ai entendu l'auteur à la radio et si le livre croise ma route, pourquoi pas.

Violette 17/11/2014 09:30

c'est un auteur de talent à suivre de très près.

Alex-Mot-à-Mots 15/11/2014 18:06

Il me tente bien, pour le côté étude de la société.

Violette 17/11/2014 09:30

j'ai été bluffée de ce côté-là, l'impression d'être dans un autre monde. Tout à fait intéressant.

A_girl_from_earth 15/11/2014 15:46

Je compte le lire aussi ! Je pense que ça me plaira !

Violette 17/11/2014 09:27

on ne peut pas détester, je ne pense pas!

jerome 14/11/2014 20:05

J'ai adoré moi aussi. Elles me plaisent tes lectures en ce moment tu sais ;)

Violette 15/11/2014 10:19

ouais ouais, c'est que ces lectures-là sont, en grande partie, inspirées de ton blog à toi, petit malin... :-)

Yv 14/11/2014 16:53

Je reste dubitatif, si je le trouve, pourquoi pas, peut- être à la bibliothèque... ?

Violette 15/11/2014 10:17

tu hésites mais sans parler de chef d’œuvre, il vaut le coup d'être découvert ce bouquin atypique.

keisha 14/11/2014 15:22

Pas vu l'auteur, mais vu le livre sur les blogs. Cela me dit bien, tiens.

Violette 15/11/2014 10:16

je me suis sentie complètement dépaysée en lisant ce livre!

Kathel 13/11/2014 21:53

J'ai hésité alors qu'un libraire me le conseillait récemment... je me rattraperai plus tard ! ;-) Ce que tu en dis + les extraits : je suis tentée !

Violette 15/11/2014 10:15

il est spécial mais à la fois drôle et intéressant.

trafic organique 13/11/2014 19:51

Merci très beaucoup pour cet article. Continuez.

Violette 15/11/2014 10:09

merci :-)

Philisine Cave 13/11/2014 19:10

J'aime particulièrement ta dernière phrase (elle me fait penser à une réflexion qu'on s'est faite hier soir entre copines à la piscine devant un nageur magnifique). La première de couv me plaît beaucoup, ce type de récit ne me rebute jamais. Je pense que je le lirai un jour.

Grigrigredin 13/11/2014 17:39

Je n'ai pas lu ce livre mais j'avais vu cet auteur dans l'émission "28 minutes" d'Arte et c'est vrai qu'il était intéressant à écouter. J'imagine que son livre, par le travail d'écriture, doit bien se lire.

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages