Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 16:25

 

Afficher l'image d'origine

 

             Paris, mars 1933. Violette est une jeune femme en mal d’aventures, d’argent, de folies en tout genre. Elle aime raconter des bobards, dire que ses parents sont pleins aux as, qu’elle est elle-même une star… à chaque interlocuteur son mensonge. Avec son amie Maddy, elles sillonnent les rues de Paris, draguent tout ce qui leur tombe sur les lèvres. En réalité, papa est cheminot, maman reste à la maison et tous deux ont toujours couvé leur unique enfant. Tous deux ont toujours cru à ses tromperies. Violette aimerait tellement avoir plus d’argent, s’enfuir dans le Sud avec son dernier flirt qu’elle apprécie un peu plus que les autres… Elle tente une première fois d’éliminer ses parents en mettant le feu dans leur appartement. Ça ne fonctionne pas ; en août 1934, rebelote : cette fois la boisson qu’elle leur fait ingurgiter est un poison qui tue le père et cloue la mère à l’hôpital quelque temps… La presse s’empare de l’affaire, Violette est surnommée « Le monstre en jupon » avant d’être condamnée à la peine de mort. Graciée, elle demandera pardon à sa mère qui lui accordera bien plus tard. Elle finira par croupir en prison bien moins longtemps que ce qui était prévu au départ et bien peu de temps pour un homicide (une bonne dizaine d’années)

           Quelle histoire ! Quelle femme machiavélique ! Avec son visage angélique, Violette manipule, trompe et corrompt son monde. Ayant d’abord accusé feu son père d’inceste, elle se rétracte et finit par regretter son crime… mais bon sang, on a du mal à croire à ses repentances alors quelle s’est acharnée à vouloir supprimer ses parents ! Le dessin de Camille Benyamina m’a complètement séduite, les traits réalistes se marient parfaitement avec des couleurs plus oniriques qui nous projettent dans le Paris des années 30. La dessinatrice a rendu la meurtrière belle et sensuelle jusqu’au bout de l’histoire qui s’arrête à sa sortie de prison.

            Figurez-vous que cette BD m’est tombée du ciel ou plus exactement dans ma boîte aux lettres un beau matin de décembre. Et cette BD faisait partie d’un colis qui contenait plein d’autres lectures et adorables surprises. Et tout ça, je le dois à notre chère Noukette nationale, j’avais eu l’immense chance de gagner le concours de son blog’anniversaire ! Alors MERCI encore Noukette, quel talent pour être tombée aussi juste ! (et merci à A_girl_from_earth qui m’a cédé sa place !... ne serais-tu pas un peu maso ??)

« 18/20 »

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Violette - dans Lectures - BD
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 09/01/2017 14:07

Je l'avais repéré, mais je n'ai pas osé.

Violette 09/01/2017 19:22

oh si ose, ose, ose!!!

jerome 09/01/2017 13:25

Elle sait y faire Noukette ! J'avais adoré cet album moi aussi.

Violette 09/01/2017 19:23

c'est la boss des cadeaux!!!

Saxaoul 09/01/2017 11:33

Tu as été gâtée !!! Noukette m'a aussi offert de magnifiques livres il y a quelques années. Elle a un don pour faire les bons choix !!!!

Violette 09/01/2017 19:23

un talent inné semble-t-il... ou le fruit de longues semaines de recherche? :)

Nad 08/01/2017 22:37

La chance, quels beaux cadeaux!!!
J'adore le graphisme de celui-ci. Et tiens, "Violette" dans le titre, quels beaux choix de Noukette! La classe ;-)

Violette 08/01/2017 22:50

mais oui, elle a la classe Noukette! Et moi beaucoup de chance! ;)

krol 08/01/2017 17:43

Voilà une BD qui me plairait bien je crois !

Violette 08/01/2017 19:04

la surprise a été vraiment agréable, elle mérite même mieux que 18/20 tiens, je ne vois pas ce que je peux lui reprocher!

Présentation

  • : Le blog de Violette
  • Le blog de Violette
  • : Un blog consignant mes lectures diverses, colorées et variées ... et d'autres blabla en prime.
  • Contact

à vous !


Mon blog se nourrit de vos commentaires...

Rechercher

Pages